Fonds Professionnels à Vocation Générale

Les Fonds Professionnels à Vocation Générale (FPVG) peuvent adopter les mêmes classifications que les fonds d’investissement à vocation générale (ex : monétaires, actions internationales, etc.). Ils peuvent mettre en œuvre les mêmes types de stratégies que les fonds d’investissement à vocation générale. Mais ils diffèrent de ces derniers (R.214-190 à R. 214-193 du code monétaire et financier) par : des règles d’investissement plus souples (ex : diversification des risques, actifs éligibles), des règles de gestion plus souples (ex : fréquence de calcul de valeur liquidative, modalités de souscription et de rachat des parts ou actions). Seuls certains investisseurs répondant aux critères définis par l’article 423-2 du règlement général de l’AMF peuvent souscrire aux parts ou actions des fonds d’investissement professionnels à vocation générale (par exemple : investisseurs professionnels, États, banques centrales, investisseurs dont la souscription initiale est supérieure ou égale à 100 000 euros.

Citation du jour

Dicton du jour

"Dans ce contexte mondialisé, de nouveaux phénomènes peuvent apparaître. Je songe, en particulier, à l’instinct grégaire, aux attitudes moutonnières qui sont probablement enracinées dans la nature humaine et caractérisent fréquemment les comportements des marchés. Au niveau mondial, ces comportements présentent de plus redoutables inconvénients encore qu’au niveau de marchés nationaux, dans la mesure où ils peuvent contribuer à la propagation de crises."

Jean claude trichet