Le billet mensuel du docteur Leber, fondateur d’ACATIS, société de gestion indépendante allemande - janvier 2017

Écoutons plutôt les vœux pour cette nouvelle année qui nous ont été confidentiellement transmis par des personnes importantes:

• Le ministre des finances allemand : que les taux d’intérêt restent bas pour que je puisse générer un excédent budgétaire.

• Le trésorier d’un Land fortement endetté dans la région de la Ruhr : que les taux d’intérêt restent bas, sinon ce sera la faillite demain.

• Le directeur financier d’un groupe pharmaceutique allemand : que les taux d’intérêt restent bas pour que la transaction Monsanto ne soit pas compromise.

• Le directeur d’une grande banque régionale allemande : que les taux d’intérêt repartent à la hausse. Il faut que je me remette à gagner de l’argent.

• Le directeur d’une compagnie d’assurance-vie allemande : que les taux d’intérêt repartent à la hausse, sinon je ne pourrai plus assurer le taux minimum garanti.

• La Chancelière allemande : que les banques italiennes ne fassent pas faillite, sinon je passerai de nouveau pour la méchante en Europe.

• Le chef du gouvernement grec : que l’Europe connaisse d’autres crises pour que je sois jugé moins négativement.

• La Première ministre britannique : que le peuple britannique revienne sur sa décision de Brexit, sinon je serai dans de beaux draps !

• Le chef du gouvernement irlandais : que les Britanniques sortent de l’UE pour que je récupère les activités en anglais au sein de l’UE.

• Le chef du gouvernement russe : que Trump et moi devenions de bons copains pour que les sanctions puissent enfin être levées.

• Le chef du gouvernement chinois : que d’une manière ou d’une autre nous parvenions à cacher nos crédits pourris afin d’éviter une crise financière.

• Le Président de la BCE : que mon mandat expire avant le début de l’inflation.

• La Présidente de la Fed : que la conjoncture soit si bonne que je ne risque pas de l’étouffer avec mes projets de hausses de taux.

• Le Président de la Banque centrale suisse : que les étrangers ne me submergent plus avec leur argent.

• Le nouveau Président américain : laissez-moi faire. Je suis le meilleur.

Bonne année 2017 !

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.