L'analyse analyse Éco - Marchés - Stratégie de Fédéris

« Si les marchés étaient efficients, je serais pauvre... » (W. Buffet).
Nous serions tentés de résumer ainsi les exubérances du mois d’octobre. Mais rappelons quand même quelques principes: 
Le juste prix

La nervosité des marchés semble trahir des valorisations déjà exigeantes :

- Coté taux, les niveaux atteints ne couvrent pas ou peu contre un retour durable à une inflation cible de 2 % , notamment en zone euro et au Japon. Certes, le danger ne semble pas immédiat, compte tenu de la forte baisse du prix du pétrole.

- Coté actions, le sacro-saint PER nous enseigne qu’à ces niveaux, les marchés devraient délivrer seulement 5 % par an pour les 10 prochaines années. Certes, cela resterait supérieur de près de 3 à 4 % au rendement obligataire. Ces perspectives semblent modestes. Peut-être sont-elles jugées suffisantes par les investisseurs, ou peut-être encore le rendement sans risque à près de 0 % ne laisse t-il pas le choix ? Patience, les premières remontées de taux de la Fed prévues en 2015 pourraient donner l’occasion à des changements. 

 

 

Lire la lettre L'instant Federis de Novembre 2014