QUEL POTENTIEL POUR LES ETF EMERGENTS?

Par Christophe Scalabre, Président - ETFWAVE

20/07/2017 - Publié par ETFWAVE dans Marché Autre

QUEL POTENTIEL POUR LES ETF EMERGENTS?

Les ETF sont particulièrement adaptés dans le cadre d'un investissement dans la thématique émergente. Ils permettent en effet d'accéder à des paniers de valeurs plutôt que d'investir titre par titre, et ainsi de mieux répartir les risques alors que l'information financière est souvent moins disponible que pour les marchés plus matures comme les USA ou l'Europe.

De nombreuses solutions s'offrent à l'investisseur, par exemple pour les plus grands pays émergents en choisissant d'investir dans les Large Cap (voir FXI : iShares large Caps China par exemple) ou au contraire dans les Small Cap (HAO : Guggenheim China small Caps ou SMIN : iShares India Small Caps). On peut, plus simplement, investir dans les indices des Pays émergents. Une troisième solution consiste à élargir encore la sélection, en utilisant des ETF régionaux ou thématiques, à l'image de EEMA (iShares MSCI Emerging Markets Asia ETF), GML (SPDR S&P Emerging Latin America ETF), PAF (Lyxor Pan Africa UCITS ETF) ou encore de FRN (Guggenheim Frontier Markets ETF).

EEMA (iShares MSCI Emerging Markets Asia ETF) cote en USD et regroupe 571 sociétés asiatiques, avec comme 5 premières pondérations Samsung, Tencent, Alibaba, Taiwan semiconductor et China Construction Bank, qui pèsent ensemble 25% de la capitalisation de l'ETF. EEMA est un pari sur 4 Pays fondamentalement, puisque la Chine, la Corée du Sud, Taïwan et l'Inde représentent près de 90% de sa pondération. Après plusieurs années de stagnation (entre fin 2012 et fin 2016 EEMA est passé de 57,6$ à 52.4$), EEMA vient d'initier un rallye assez spectaculaire, en progressant depuis le début de l'année de près de 30%. Techniquement EEMA reste bien orienté et continue de battre ses plus-hauts alors que les marchés matures patinent depuis plusieurs semaines. Les frais de cet ETF sont modérés (0,49%) compte tenu de la thématique. Son encours est correct, à 410 M$. Ses dividendes sont distribués.

GML (SPDR S&P Emerging Latin America ETF) cote également en USD. C'est aussi un ETF très large puisqu'il est composé de 251 titres. Ses cinq premières pondérations (Itau Unibanco, Banco Bradesco, Ambev SA, Fomento Economico Mexicano et America Movil SAB) ne représentent ensemble que 19% de la capitalisation de l'ETF. C'est fondamentalement un pari sur 3 Pays, avec un biais brésilien (Brésil 53%, Mexique 28%, Chili 11%). Depuis fin 2010 GML a connu une longue érosion qui a conduit son cours à passer de 89,8$ à 35,2$ seulement fin 2015. Depuis GML s'est repris, avec une progression de 26% en 2016, puis 18% en 2017 pour coter actuellement aux alentours des 52$, malgré les scandales qui touchent ses dirigeants politiques depuis de nombreux mois. Ses frais sont de 0,49% également. On prendra toutefois garde à la faiblesse de son encours (37 M$ seulement). Ses dividendes sont distribués. Techniquement GML bénéficie actuellement de plusieurs signaux positifs, à l'image du croisement de ses moyennes mensuelles 13/26 et d'un MACD qui vient de franchir sa ligne de zéro.

PAF (Lyxor Pan Africa UCITS ETF) est un ETF coté en Euro dont l'investissement est plus concentré puisqu'il ne regroupe que 30 valeurs, dont les 5 premières sont Naspers Ltd, Commercial Intl Bank, Rangold Resources, First Quantum Minerals et Maroc Telecom, qui représentent ensemble 41% de sa pondération. Les 3 premiers pays (67% de la capitalisation) sont l'Afrique du Sud, le Maroc et l'Egypte. Le potentiel de cette zone est sans doute immense à long terme, mais les risques sont également importants. Cet ETF est récent puisqu'il n'a été lancé qu'en février 2016. Nous manquons donc de recul à ce jour, en particulier pour formuler un avis technique sur cet ETF. Ses frais sont élevés (0,85%) et son encours est de 60M€. Ses dividendes sont capitalisés. A noter que son mode de réplication est indirect (via un swap). 

FRN (Guggenheim Frontier Markets ETF) est un ETF coté en USD (voir notre fiche récente sur FRN). Il est composé de 86 valeurs (principales pondérations : Mercadolibre, Copa Holdings, Guaranty Bank Trust, Aroundtown Property Holding et National Bank ok Kuwait, 24% au total). La diversition la plus remarquable est géographique, puisque les 5 premiers Pays (Koweit, Nigeria, Argentine, Pakistan, Maroc) pèsent ensemble 56% seulement de la capitalisation de FRN. Compte tenu du risque porté par chacun de ses Pays, FRN peut représenter une opportunité judicieuse de diversification pour tenter malgré tout de profiter du dynamisme de ces émergents. Les frais sont élevés, à 1,28%, et l'encours de FRN est de 68 M$. Ses dividendes sont distribués.

 

Techniquement FRN bénéficie de signaux long terme positifs (croisement moyennes mobiles 13/26 mensuelles, MACD positif...). A noter que FRN a progressé de 21% depuis le début de l'année, après un gain de 8% en 2016, qui avait mis fin à plusieurs années de baisse (entre fin 2010 et fin 2015 FRN est passé de 24,4$ à 10,7$).

On le voit, 2016 et 2017 voient un certain retour en grâce de la thématique émergente, qui peut être jouée via des ETF plus ou moins larges.

 

RETROUVEZ TOUTES LES ANALYSES ETF EN CLIQUANT ICI

 

 

 

Les commentaires et analyses reflètent l’opinion de ETFWAVE sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle et n’engagent pas la responsabilité d'ETFWAVE. Elles sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos, et elles ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit.  Sous réserve du respect de ses obligations, ETFWAVE ne pourra être tenu responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant de l’investissement.

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

DU POTENTIEL EN ASIE

De nombreux ETF permettent de couvrir l'Asie, en € ou en $. Parmi ceux-ci, intéressons-nous à la Malaisie, la Thaïlande et Taïwan.   MAL (Lyxor) réplique...

31/05/2017 - Publié par ETFWAVE

Autre / Analystes et économistes

DES ETF POUR MISER (ENCORE) SUR LE JAPON

Le Japon, après un très long passage à vide, a retrouvé ces dernières années les faveurs des investisseurs. Le Nikkei 225, dont il faut tout de même...

05/04/2017 - Publié par ETFWAVE

Autre / Analystes et économistes