20-03-2018 - point hebdo - Sanso IS

Une semaine en demi-teinte sur les marchés mondiaux, avec un marché européen qui clôture difficilement une deuxième semaine de hausse, tandis que le marché américain corrige légèrement. Les investisseurs restent dans l'attente de nouvelles sur les échauffourées commerciales américaines, les changements de politiques monétaires et l'évolution de l'inflation.

L'Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne sur la période 0,49%, tout comme le CAC 40, qui progresse de 0,16%. Le S&P 500 cède 1,21%, tandis que le MSCI World dividendes réinvestis clôture la semaine à -0,35%.

Les péripéties entourant l'entourage de l'administration Trump inquiètent les investisseurs, les remparts contre le protectionnisme de Donald tombant un à un. Après Gary Cohn, principal conseiller économique du président américain, et Hope Hicks, directrice de communication et confidente de ce dernier, c'est au tour du secrétaire d'état, Rex Tillerson, de se retrouver limogé.

Le Général McMaster, conseiller à la sécurité nationale, serait également sur la sellette, et le plan de bataille pour la guerre commerciale du président américain commencerait à se dessiner.

L'inflation reste également très surveillée. La révision par l'office européen des statistiques du taux d'inflation sur un an pour février de 1.2% à 1.1% éloigne les objectifs de 2% de la banque centrale européenne. Mais Mario Draghi resterait confiant, l'institution demeurant dans l'attentisme et n'envisageant pour le moment aucune modification de sa politique monétaire (« Patience, persistance et prudence. »)

Le prochain rendez-vous sera la réunion de la réserve fédérale américaine, mardi et mercredi prochain, où se discutera la possible hausse de ses taux directeurs.

Autre fait notable, Vladimir poutine, l'homme fort de la Russie, est réélu ce dimanche pour son quatrième mandat, avec plus de 76% des voix L'ONG Golos fait état d'environ 2800 cas de fraudes ou de simples « irrégularités » allant du bourrage d'urne, à la « vive » incitation au vote. 

Interrogé sur les possibilités d'une présentation à un cinquième mandat, le président russe admet tout de même que « gouverner jusqu'à ses 100 ans », serait ridicule.

Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,2329$, en léger retrait sur cinq séances. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à environ 62,1$ et le Brent ressort à 65,8$. L'once d'or s'échange autour des 1.310 dollars (-1%).

 

Avertissement : 

Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

Le présent document est diffusé à titre d'information uniquement et il ne constitue ni une proposition d'investissement, ni une autre forme de conseil aux investisseurs. Les commentaires et analyses reflètent l'opinion de Sanso IS sur les marchés et leur évolution selon les informations connues au jour de l'édition du document. Néanmoins, Sanso IS ne peut s'engager sur l'exactitude ou l'exhaustivité de ces informations. Les informations et opinions de Sanso IS peuvent être modifiées sans préavis de notre part.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.