Par Entheca Finance - mensuel de juillet 2018

Le printemps s'est avéré maussade et chaotique sur l'ensemble des marchés financiers.

Les éléments perturbateurs n'ont pas manqué entre le risque d'une guerre commerciale orchestrée par les EtatsUnis, des chiffres macroéconomiques décevants notamment en zone Euro et des risques politiques qui ont resurgi en Europe du Sud (Italie) et au UK avec le Brexit qui se précise. En outre le resserrement monétaire en cours aux USA (2 hausses de taux effectués et 2 à venir) a provoqué une hausse du dollar et fragilisé de nombreux pays émergents (retrait des capitaux de ces pays suite à la hausse des taux américains). Le tableau des performances à fin Juin illustre cette situation avec des performances actions globalement négatives. Notons que l'indice Parisien surperforme ses homologues Européens (CAC40 div. réinvestis +2,97%; DAX div. réinvestis -4,73%) avec 16 valeurs qui affichent une performance positive (dont 9 qui progressent de plus de 13%) et 24 affichant une performance négatives.

Pour le second semestre les marchés devront choisir leur voie entre des croissances bénéficiaires toujours bien orientées, et une croissance mondiale qui pourrait ralentir en raison de la guerre commerciale et la poursuite de la hausse des taux.

 

La croissance économique mondiale :

L'environnement global est plus compliqué et plus hétérogène. Les Etats-Unis reste la locomotive du monde et devraient au deuxième trimestre afficher un niveau de croissance supérieur à 3% après 2,2% au premier trimestre. Avec un prix du pétrole à 74,29$, l'investissement des entreprises au sein du secteur énergétique bat son plein. En zone Euro, les indicateurs du premier trimestre ont été décevants avec un PIB à +1,5% pénalisé par les exportations et l'investissement, qui tous les deux ralentissent. Mais la consommation des ménages continue d'être dynamique.

Pour ces deux zones, les dernières données sont rassurantes et confirment que la dynamique conjoncturelle n'est pas enrayée. Ainsi, aux USA, le PMI manufacturier de l'ISM est ressorti à 60,2 contre 58,7 anticipé (au plus haut depuis Février) et en zone Euro le PMI des services (Markit) a rebondi à 55,2.

Du coté des économies émergentes, de nombreux pays ont connu des difficultés économiques et financières marquées depuis plusieurs mois en raison de causes multiples (hausse du dollar, troubles sociaux (Turquie, Brésil), sanctions US (Iran), sanctions commerciales (Chine, Mexique)). La Chine fait face à un environnement contrasté et utilise sa monnaie pour contrer les effets à venir de la guerre commerciale.

Enfin, l'économie japonaise voit sa croissance se contracter en ce début d'année. Le PIB réel du premier trimestre est ressorti en territoire négatif (-0,6% en rythme annualisé) pour la première fois depuis fin 2015. Les mauvaises conditions météorologiques en début d'année ont pénalisé l'investissement et la consommation des ménages.

 

Croissances bénéficiaires :

La croissance des résultats continue de bénéficier d'un momentum favorable et les bénéfices par action ont été revus en légère hausse tant aux Etats-Unis qu'en Europe. Aux USA, la croissance anticipée pour 2018 est de +22% par rapport à 2017 grâce à la baisse d'impôt des sociétés et à la relance budgétaire décidées par l'administration Trump. En Europe, la croissance anticipée pour 2018 est de +10% par rapport à 2017 malgré la hausse de l'Euro au premier trimestre.

Les pays émergents ont été impactés par la dégradation économique et financière les touchant et voient leurs bénéfices par action révisés en baisse, même si ceux ci affichaient encore une progression de +13% pour l'année à venir.

 

Notre stratégie... pour lire la suite cliquez ICI

 

 

Avertissement

Ce document est fourni à titre d'information, il n'a pas de valeur précontractuelle ou contractuelle. Il ne peut être distribué ou reproduit sans l'autorisation expresse de la société ENTHECA FINANCE. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils, des recommandations de la part d'Entheca Finance. Ce document ne constitue ni une recommandation d'achat ou de vente, ni une incitation à l'investissement.