Mars 2017 : début des risques politiques en Europe

Par Jean-Noël Vieille - lettre hebdomadaire n°226

14/03/2017 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS dans Marché Allocations d'actifs

Mars 2017 : début des risques politiques en Europe

Au-delà de la hausse des taux US attendue le 15 mars, va commencer avec les élections législatives aux Pays-Bas le début de ce qui sera une année politique intense sur le plan européen. En effet, se succéderont ensuite les élections françaises, allemandes, le référendum sur la Catalogne et au début 2018, les élections en Italie. Les marchés doutent et ce sont surtout l’évolution des taux d’intérêt qui retrouvent une forte volatilité. Dans l’ensemble des pays mentionnés ci-dessus, le marché redoute la montée du populisme et la remise en cause des fondamentaux européens, en particulier la construction monétaire. L’équilibre géopolitique mondial est aussi attaqué de toute part. De fortes tensions internationales existent depuis peu, emmenés par quelques leaders « guerriers » tels que Poutine, Trump, Erdogan et le fantasque Kim Jong-un, leader charismatique de la Corée du Nord. Nous considérons que ces risques sont pour l’instant trop pris en compte par les marchés financiers. Beaucoup d’investisseurs finaux sont ainsi frileux et préfèrent attendre en particulier le résultat des élections françaises pour se positionner. Même s’il faut rester prudent, nous ne croyons pas à un scénario catastrophe et la prime de risque politique est trop élevée ce qui peut donner actuellement aux marchés une certaine attractivité, surtout en France. Point aujourd’hui assez rassurant, le dernier sondage OpinionWay indique qu’Emmanuel Macron et Marine Le Pen seraient à égalité lors du premier tour (26%), mais le deuxième tour serait largement gagné par Macron.

Les indices boursiers ont été légèrement baissier la semaine dernière : +0,38% pour l’Eurostoxx50, -0,04% pour le CAC 40 et -0,53% pour le DAX. Le DJ affiche aussi une baisse de -0,49% et le Nasdaq de -0,15%. Le NIKKEI a marqué une progression à +0,70%.

 

Hausse des taux US quasi-confirmée pour le 15 mars

Janet Yellen a déclaré en début de semaine qu'une hausse de taux serait appropriée dès mars si rien ne remet en cause le dynamisme du marché du travail. Les chiffres qui ont été publiés cette semaine vont largement dans ce sens : les chiffres ADP de l'emploi sont ressortis supérieurs pour février (298k vs cons 187k), tout comme les créations d'emplois non agricoles (235k vs cons 200k). Le taux de chômage est lui ressorti en baisse de 0,1% à 4,7%, confirmant la situation toujours très favorable de l’économie américaine, pouvant alors permettre la poursuite de la hausse des marchés actions en dépit d’un contexte de hausse progressif des taux.

Les Fed Funds indiquent désormais que la probabilité de hausse dès le 15 mars, date de la prochaine réunion de la Fed, est de 100% et le rendement du T-Bond à 10 ans a franchi le seuil de 2,60% pour la première fois depuis la mi-décembre. Le rendement à 2 ans a atteint un pic depuis août 2009 et celui à 5 ans un pic depuis avril 2011. La semaine prochaine sera marquée par un évènement d'importance, la question du budget (et du plafond de la dette) qui devrait être évoquée par D. Trump. Ce dernier est resté assez flou sur son programme économique et surtout sur sa vision de l’évolution de la dette souveraine qui reste un sujet important aux Etats-Unis.

 

Nouveau discours moins accommodant de la BCE

Mario Draghi a ajusté son discours en faveur d'une normalisation graduelle de la politique monétaire européenne. Mario Draghi a ainsi maintenu sa politique monétaire inchangée en indiquant que les taux devraient rester à des niveaux bas jusqu’à la fin de l’année. Cependant, le ton de Mario Draghi a été un peu moins accommodant. Il a indiqué que les risques de déflation ont largement disparu ce qui a d’ailleurs été confirmé par la révision à la hausse des prévisions d’inflation de la banque centrale pour 2017 (+1,7% vs +1,3% en décembre dernier). Les investisseurs anticipent désormais une hausse des taux de la BCE en 2018, avec une probabilité calculée à 70,7% pour le mois de mars. Certaines anticipations vont jusqu’à avancer la hausse dès décembre 2017. Les attentes tablent sur 3 hausses de taux d'ici décembre 2018 (portant le taux de dépôts à -0,1%) contre une seule hausse il y a encore quelques jours. Il est évident que la BCE ne peut être trop longtemps en stratégie divergente par rapport à le FED, ne serait-ce que pour éviter que le dollar ne soit trop fort.

 

Les OPA ou rachat d’actifs : une stratégie gagnante en 2017 avec une accélération des résultats

L'année démarre en accélérant les mariages d'entreprises, avec 110 Md$ d'opérations de fusions-acquisitions annoncées depuis janvier. Le rachat d'Opel par PSA est un des derniers exemples marquants. Ce phénomène devrait se pousuivre en raison de taux d’intérêt très faible (et ceci pour un temps limité) et d’une croissance qui reste modérée en Europe en particulier. Le secteur des opérateurs Télécom entre dans cette thématique avec des opérations de cessions d'actifs par l'opérateur britannique BT, qui se sépare de sa division de réseaux Openreach. Ceci est l'aboutissement de deux ans de négociations avec le régulateur, à la demande des concurrents de BT qui accusaient Openreach de servir en priorité les intérêts de BT. Ce dénouement relance assez fortement la thématique de la consolidation dans le secteur qui avait déjà contribué à porter les niveaux de valorisation à des points hauts, Telecom iitalia pourrait alors constituer une prochaine cible.

Au quatrième trimestre 2016, les résultats des sociétés européennes ont progressé de 12%, soit au dessus de ce qui était attendu par les analystes. Pour la première fois depuis deux ans, la dynamique de résultats est meilleure en Europe qu'aux Etats-Unis et les surprises viennent des valeurs cycliques - énergie et matières premières, particulièrement - et des financières, avec des bénéfices en hausse de 14%. Cette amélioration ne se fait par uniquement par la poursuite des efforts de productivité et de baisse des coûts mais par une hausse des chiffres d’affaires, ce qui semble plus sain et confortables afin de poursuivre, à court terme, ces revalorisations.

 

Une semaine très importante pour comprendre la psychologie des investisseurs

La semaine qui vient sera manifestement importante pour les marchés financiers avec deux rendez-vous importants le même jour, les élections aux Pays-Bas et l’intervention de la FED. Le premier ministre conservateur sortant aux Pays-Bas aura du mal à conforter son pouvoir. Le problème étant que le parti populiste, le PVV dirigé par Geert Wilders, n’a aucune possibilité même en cas de victoire relative de constituer un gouvernement. Le pire est donc peu probable, en revanche cela va obliger les autres parti à s’associer autour d’une nouvelle coalition avec une montée forte des verts. Cette semaine pourrait donc encore être marquée par une phase de consolidation en fonction des deux éléments mentionnés. On assiste aussi à quelques arbitrages sectoriels : hausse du secteur bancaire, recul de l’immobilier, des services aux collectivités, ou encore les progressions spéculatives du secteur des télécommunications.

 

Par Jean-Noël Vieille - le 13 mars 2017

 

Le présent document est non contractuel et à caractère purement informatif. Il ne saurait en aucun cas constituer une offre, une sollicitation ou un conseil en investissement en vue de la souscription à un quelconque produit ou service financier. Toute souscription doit se faire après avoir consulté le DICI et/ou le prospectus disponible sur simple demande auprès de 360Hixance am ou sur le site internet 360hixanceam.fr, afin d'en comprendre les caractéristiques et les risques. La responsabilité de 360Hixance am ne saurait être engagée à quelque titre que ce soit en raison des informations contenues dans le présent document.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

EN ATTENDANT LA CONFIRMATION DU PROGRAMME ...

En Europe, les marchés actions ont connu une nouvelle phase baissière cette semaine ramenant les indices proches de zéro depuis le début de...

01/03/2017 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Avis d'experts

SUPER MARIO TRÉBUCHE …

- Déceptions sur les annonces de la BCE. Quelques promesses n'ont pas été tenues. Emplois US bons mais déconvenue sur l'ISM. - Biais...

08/12/2015 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Avis d'experts