Malgré d'un léger ralentissement, la croissance de l'économie mondiale reste à un niveau élevé

Par Guy Wagner (BLI - Banque de Luxembourg Investments)

09/05/2018 - Publié par BLI - BANQUE DE LUXEMBOURG INVESTMENTS S.A. dans Marché Actions

Malgré d'un léger ralentissement, la croissance de l'économie mondiale reste à un niveau élevé

Luxembourg, 9 mai 2018 Aux Etats-Unis, l'activité a affiché son traditionnel ralentissement de début d'année, en raison notamment de la faible progression de la consommation des ménages. Le produit intérieur brut (PIB) a toutefois augmenté au rythme d'expansion annuel le plus élevé depuis la mi-2015. Ainsi l'indiquent Guy Wagner, chief investment officer de BLI - Banque de Luxembourg Investments, et son équipe, dans leur analyse mensuelle, les Highlights'.

 

En dépit d'une légère décélération au premier trimestre, la croissance de l'économie mondiale reste favorablement orientée. Aux Etats-Unis, l'activité a affiché son traditionnel ralentissement de début d'année, « en raison notamment de la faible progression de la consommation des ménages », constate Guy Wagner, chief investment officer et administrateur-directeur de la société de gestion BLI - Banque de Luxembourg Investments. « Par rapport aux trois premiers mois de l'année 2017, le PIB a toutefois augmenté de 2,9%, ce qui était le rythme d'expansion annuel le plus élevé depuis la mi-2015. » Dans la zone euro, les signes de ralentissement conjoncturel étaient les plus explicites, les effets de la force de l'euro commençant à se faire ressentir. Tout comme aux Etats-Unis, les chiffres devraient s'améliorer en cours d'année.

 

Politique des taux directeurs inchangée auprès des banques centrales américaines et européennes

Conformément aux attentes, la Réserve fédérale américaine a laissé inchangé son principal taux directeur lors de la réunion du comité monétaire début mai. Le président Jerome Powell n'a pas donné d'indications nouvelles concernant l'évolution future des taux. Il a seulement constaté que l'inflation hors énergie et alimentation est désormais proche de et non plus inférieure à 2%. En Europe, la Banque centrale a également préservé le statu quo monétaire. Le conseil des gouverneurs a laissé inchangés ses 3 taux directeurs et n'a pas modifié son compte rendu, ne suggérant aucun changement des intentions futures. « Cela continue à plaider en faveur de la fin des rachats d'actifs par la Banque centrale entre septembre et décembre de cette année, et d'une première hausse des taux d'intérêt au plus tôt au deuxième semestre de 2019 », pense l'économiste luxembourgeois. Au Japon, les dernières statistiques sur la production industrielle et les ventes au détail signalent également une croissance du PIB plus faible au premier trimestre dont la première estimation sera publiée au courant du mois de mai. En Chine, les autorités monétaires viennent de relâcher quelque peu les conditions monétaires, afin de contrer les récents signes d'affaiblissement somme toute mineurs.

 

Les rendements obligataires remontent sans facteur déclencheur particulier

En avril, les rendements obligataires ont légèrement remonté sans qu'un facteur déclencheur particulier n'ait pu être identifié. Guy Wagner : « La remontée des marchés d'actions, la hausse des prix pétroliers et un PIB américain au premier trimestre moins faible que prévu ont tous contribué à cette évolution. » Ainsi, le rendement de l'emprunt d'Etat à 10 ans a augmenté aux Etats-Unis, en Allemagne et en Espagne, tandis que le taux de référence à 10 ans en Italie est resté inchangé. « En raison des coûts de couverture élevés du risque de change du dollar et de la faiblesse persistante des rendements obligataires en euro, les marchés obligataires demeurent peu attrayants pour un investisseur européen. »

 

La volatilité devrait faire son retour sur les marchés boursiers

Après un premier trimestre difficile, les marchés boursiers se sont repris au mois d'avril. Le redressement des cours boursiers s'explique par la publication de bons résultats trimestriels des entreprises et par l'apaisement des tensions géopolitiques sur la péninsule coréenne. « En raison des incertitudes sur l'évolution future du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, la volatilité pourrait aisément faire son retour sur les marchés boursiers dans les semaines à venir », conclut Guy Wagner.

 

A propos de BLI - Banque de Luxembourg Investments S.A. et de la Banque de Luxembourg BLI 

Banque de Luxembourg Investments S.A. est la société de gestion de la Banque de Luxembourg. Elle incarne les compétences de la Banque de Luxembourg en matière de gestion de fonds, d'analyse et de sélection de valeurs. Le savoirfaire se base sur le concept de l'approche entrepreneuriale (« Business-Like Investing », BLI). Les performances des fonds BL sont régulièrement récompensées. BLI gère et distribue une gamme de plus de 30 fonds d'investissement de la Banque de Luxembourg avec une prédominance de fonds patrimoniaux. Les actifs sous gestion s'élevaient à 10,99 milliards d'euros (au 30 avril 2018).

La Banque de Luxembourg exerce le métier de banque privée depuis 1920 au Grand-Duché, où elle compte parmi les plus importants gestionnaires de patrimoine de la Place. Au service de clients entreprenants et de familles, elle est à leurs côtés, aux moments importants de leur vie, pour veiller durablement sur leurs patrimoines et contribuer ainsi à la réalisation de projets qu'ils pourront conduire en toute confiance. Dotée de 979 millions d'euros de fonds propres, la Banque de Luxembourg compte 900 salariés et près de 74 milliards d'euros d'actifs sous gestion (chiffres au 31 décembre 2017). Elle est une des rares banques dont la stratégie d'investissement est élaborée à Luxembourg par sa propre équipe d'analyste, au sein de sa filiale BLI.

 

Avertissement

Ce document a été rédigé par BLI - Banque de Luxembourg Investments S.A. ("BLI"), avec la plus grande attention et le plus grand soin. Les visions et opinions formulées dans cette publication sont celles de leurs auteurs et ne doivent en aucun cas lier BLI. Les informations économiques et financières incluses dans cette publication sont communiquées à des fins d'information uniquement sur la base des informations connues à la date de publication. Ces informations ne constituent pas un conseil d'investissement, une recommandation ou incitation à investir, ni ne doivent être interprétées comme des conseils légaux ou fiscaux. Chaque information doit être utilisée avec la plus grande précaution. BLI ne donne aucune garantie quant à l'exactitude, la fiabilité, la récence ou l'exhaustivité de ces informations. La responsabilité de BLI ne pourra pas être invoquée du fait de la fourniture de ces informations ou en tant que résultante d'une décision prise par une personne, que celle-ci soit cliente de BLI ou non, basée sur ces informations, cette personne restant seule responsable de ses propres décisions. Les personnes intéressées doivent s'assurer qu'elles comprennent les risques inhérents à leurs décisions d'investissement et doivent s'abstenir d'investir tant qu'elles n'ont pas soigneusement évalué, en collaboration avec leurs propres conseillers professionnels, l'adéquation de leurs investissements à leur situation financière spécifique, en particulier concernant les aspects légaux, fiscaux et comptables. Il est également rappelé que les performances passées d'un instrument financier ne préjugent en rien des performances futures.

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

ACTIONS JAPONAISES...

Les indicateurs économiques publiés en décembre se sont avérés globalement meilleurs que ceux du mois précédent. Les stocks ont reculé et la consommation a...

31/01/2018 - Publié par GRAPHENE INVESTMENTS

Actions / Avis d'experts

TURBULENCES DANS UN CIEL ÉCLAIRCI

Les dernières statistiques de l’économie américaine montrent un tassement manifeste de la croissance. Le PIB n’a progressé, en première...

08/05/2015 - Publié par AMPLÉGEST

Actions / Analystes et économistes