Les investisseurs reprennent leurs esprits

Par Karamo Kaba, Directeur des études économiques - Ecofi Investissements - 29 mai 2017

30/05/2017 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

Les investisseurs reprennent leurs esprits

Après une semaine de remous marquée par les scandales concernant la Maison-Blanche, les investisseurs ont semblé reprendre leurs esprits sur la semaine. A l’image du S&P 500 (+1,4% sur la semaine, soit un nouveau record atteint), les indices actions ont presque tous enregistré des gains sur la semaine. Si les doutes relatifs à l’aptitude de l’Administration Trump à mener à bien les promesses électorales n’ont pas disparus, les investisseurs ont préféré retenir la bonne cuvée de cette saison concernant les résultats d’entreprises. Ainsi, sur les 487 entreprises de l’indice S&P 500 qui ont publié leur résultat, Bloomberg note que la croissance des bénéfices a été impressionnante au premier trimestre avec un bond de 14,75%. Le secteur des technologies (+22,6%), des matériaux de base (17%) et de la finance (16,3%) ont été les plus contributeurs de la hausse des profits.

 

L’analyse des résultats a aussi permis de constater la progression spectaculaire du chiffre d’affaires des sociétés liées au pétrole et au gaz (+32,8%). Or, lorsqu’on regarde dans le détail la performance des composantes de l’indice S&P 500, on s’aperçoit que le secteur énergétique a été un des rares à accuser une baisse sur la semaine (-2,14%). Cette situation peut trouver racine dans la décision des pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de la Russie de prolonger de neuf mois l’accord sur la baisse de production. En se basant sur les données d’octobre 2016, l’Opep s’engage à réduire sa production de 1,2 million de barils par jour. A en juger par l’évolution du pétrole (-3% pour le Brent sur la semaine), cette décision ne semble pas suffisante pour réduire les stocks mondiaux, surtout avec la montée en puissance des Etats-Unis où le nombre de forages a bondi de 38% depuis le début de l’année.

 

Sur les marchés obligataires, les investisseurs se sont focalisés sur le communiqué de la Réserve fédérale (Fed). Attendue sur un relèvement imminent de ses taux directeurs, la Fed a communiqué sur la réduction de son bilan qu’elle promet graduelle. Un aplatissement de la courbe en a découlé, avec des échéances courtes qui ont progressé plus vite sur la semaine que les échéances longues. Le rendement du taux à 10 ans de l’Etat américain n’a ainsi progressé que d’un centime (à 2,25%) en dépit du relèvement en deuxième estimation de la progression de la croissance au premier trimestre.

 

Sur la scène des changes, le dollar a repris des couleurs après son recul de la semaine précédente. Le billet vert a profité de son statut de monnaie refuge, notamment contre les devises émergentes, après que l’agence de notation Moody’s ait annoncé une dégradation de la note de la Chine. L’euro a subi des prises de bénéfices (-0,2% sur la semaine) mais continue d’afficher de solides gains contre le dollar (+6,3% en 2017). La monnaie commune pourrait reprendre son appréciation si la Banque centrale européenne communiquait sur la réduction de son bilan et que la très bonne orientation des indicateurs avancés (Ifo en Allemagne, Climat des affaires en France, indices PMI) se traduise enfin par une croissance économique plus forte. La livre a souffert avec l’attentat de Manchester mais aussi avec la publication de sondages montrant que l’avance des Conservateurs s’était réduite.

 

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 26 mai 2017.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

Articles similaires

SISYPHE AU SOMMET !

LA CITATION DE LA SEMAINE « Rien n’est plus désastreux qu’un investissement rationnel dans un monde qui ne l’est pas » - John Maynard Keynes...

30/05/2016 - Publié par ACTIS ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Avis d'experts

SUPER MARIO TRÉBUCHE …

- Déceptions sur les annonces de la BCE. Quelques promesses n'ont pas été tenues. Emplois US bons mais déconvenue sur l'ISM. - Biais...

08/12/2015 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Avis d'experts