Par Covéa Finance - semaine du 28 mai 2018

La semaine a été marquée par un fort regain d'incertitude sur le plan politique. En Italie, Giuseppe Conte, nommé sur proposition du Mouvement 5 étoiles et de la Ligue, a renoncé à former un gouvernement suite au refus du Président de la République italien de nommer un eurosceptique, M. Savona, au poste de Ministre des finances. Ce nouvel épisode de la crise politique italienne pourrait mener à la nomination d'un gouvernement technique et à la tenue d'élections anticipées dans quelques mois. En Espagne, les perspectives du gouvernement actuel se sont également assombries. Le Premier ministre M. Rajoy est mis en difficulté suite à une affaire de corruption touchant des membres du Parti populaire. Une motion de défiance, proposée par le Parti socialiste, pourrait être votée dans les prochaines semaines. Concernant les données économiques, les indicateurs de confiance publiés sur la semaine en zone euro rendent compte d'une modération de l'activité en mai, sans pour autant remettre en cause la dynamique de croissance actuelle. Aux Etats-Unis, la politique commerciale a une nouvelle fois été au centre de l'attention. Le Président Trump a annoncé qu'il envisage de faire progresser les droits de douanes sur les véhicules importés aux Etats-Unis à 25%. Sur le volet chinois des négociations en cours, un accord aurait été trouvé entre les deux pays pour permettre au fabricant d'équipements télécom chinois ZTE de continuer à s'approvisionner aux Etats-Unis. De son côté, la Chine a annoncé une baisse des droits de douanes sur les automobiles de 25% à 15%. En terme d'activité économique, la dynamique industrielle reste favorable et s'inscrit dans notre vision positive du cycle américain. Enfin en Asie, nous relevons le redressement des exportations japonaises en avril après un premier trimestre décevant.

Sur la semaine, l'indice MSCI EMU (Union Economique et Monétaire) recule de 1,3%, le S&P500 progresse de 0,3% et l'indice japonais Nikkei 300 perd 2,5%.

 

Suivi macro-économique

Aux Etats-Unis, les données publiées sur la semaine rendent compte une nouvelle fois de la dynamique favorable dans le secteur manufacturier et plus largement concernant l'investissement. Ces développements s'inscrivent dans notre vision positive sur l'activité américaine. Les indicateurs d'enquête des réserves fédérales de Richmond et de Kansas City rebondissent à respectivement 16 et 29, un niveau décrivant une croissance robuste de l'activité. Les commandes de biens durables ont été volatiles récemment en raison de la composante aviation civile qui après un bond de 60% en mars s'est contractée de 30% en avril. Hors transport, la dynamique garde un cap positif avec un troisième mois consécutif de hausse (+0,9% en glissement mensuel) ce qui maintient la croissance annuelle des commandes de biens durables à près de 8%, signe d'un investissement robuste des entreprises. Dans l'immobilier, les ventes se sont quelque peu modérées en avril. Les prix ont évolué de façon différenciée entre le neuf et l'ancien avec respectivement une accélération de la croissance annuelle à 9% et un ralentissement à 3,3%. Concernant la politique monétaire, les minutes de la réunion de la Réserve fédérale du 1er et 2 mai témoignent d'une vision toujours positive des banquiers centraux en termes d'activité...

Lire la suite en cliquant ICI

 

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.