Le Japon reste notre marché actions favori dans un contexte de marché volatil

21/03/2018 - Publié par COLUMBIA THREADNEEDLE INVESTMENTS LUXEMBOURG dans Marché Autre

Le Japon reste notre marché actions favori dans un contexte de marché volatil

Même si nous n'avons pas modifié de manière significative notre allocation d'actifs le mois dernier, les marchés sont loin d'avoir été tranquilles. La solide performance du marché en 2017 a dans une large mesure été liée au fait que les investisseurs valorisaient les actifs en prévision d'une nette amélioration de l'environnement économique et des résultats. L'important recul de février ne reflète pas, selon nous, une importante détérioration de ces perspectives.

La violente poussée d'aversion pour le risque s'explique par des facteurs techniques plutôt que fondamentaux : un recul important des véhicules sensibles à la volatilité (comme les fonds négociés en bourse, ETF, et les obligations négociées en bourse, ETN), associé à l'importance des positions des investisseurs, a entraîné une forte hausse de la volatilité des actions et une chute des prix qui ne s'est pas reflétée dans les autres classes d'actifs les marchés du crédit se sont particulièrement bien comportés durant cette même période.

Nous avons été prudents et ne nous sommes pas engagés dans les fonds systématiques qui liquidaient des actifs. Le « choc de valorisation » nous a cependant offert l'opportunité de renforcer nos positions sur nos marchés favoris et de capturer la valeur perdue par les investisseurs contraints de vendre. cet égard, nos anticipations économiques pour 2018, positives et annonciatrices d'une relance, s'accompagnent de prévisions de résultats bien orientées et d'un faible risque de récession, et il y a peu d'indicateurs fondamentaux qui soutiennent l'aversion pour le risque. Ceci étant dit, le risque d'une crise « accidentelle » ou d'une erreur politique a probablement augmenté.

Au vu de ces éléments, nous privilégions les actions, les matières premières et l'immobilier par rapport aux emprunts d'Etat « core » nominaux ou indexés sur l'inflation, et notre position est neutre sur le crédit et les liquidités. Au sein des actions, nous maintenons une nette préférence pour le Japon, les marchés émergents asiatiques et l'Europe, dont les entreprises ont un levier opérationnel élevé et sont appelées à profiter de la reflation à l'échelle mondiale. Nous nous sommes récemment penchés sur l'analyse de ces positions, en privilégiant les actions européennes et japonaises.


Europe
Du fait de leur nature procyclique, de leur envergure internationale et du levier d'exploitation dont elles bénéficient, les actions européennes sont bien placées pour tirer profit du mouvement reflationniste observé actuellement au niveau mondial. Selon nous, la progression des rendements des obligations, la hausse des anticipations d'inflation et une pentification de la courbe sont favorables aux actions européennes, ce dernier facteur étant particulièrement favorable aux revenus des entreprises du secteur financier.

Les conditions monétaires sont loin d'être restrictives en Europe et le risque de récession est faible ; en fait, il n'y a jamais eu de récession dans la région tant que les taux d'intérêt sont restés inférieurs à 2% aux Etats-Unis et que la courbe des rendements ne s'est pas inversée. En outre, les indices de confiance du secteur manufacturier restent solides et les pressions sur les salaires ne se font pas encore sentir (sauf en Allemagne), de sorte que le moment est idéal pour les entreprises pour augmenter leur marge bénéficiaire (nous surveillons toutefois les études qui indiquent des tensions sur le marché du travail).

Du point de vue des valorisations, les actions européennes conservent leur attrait par rapport aux autres actifs européens et aux autres marchés actions. Toutefois, les principaux risques résident dans les fluctuations des taux de change (lesquelles entraîneront vraisemblablement une baisse de 3 à 5 points de pourcentage des bénéfices des entreprises, ramenant ainsi nos prévisions pour 2018 à 10-12%) et, parallèlement, une pentification de la courbe des rendements.

Japon
Nous maintenons notre opinion positive à l'égard des actions japonaises. La demande mondiale est le principal moteur des bénéfices des entreprises, lesquels devraient selon nous progresser de 11% en 2018, au-delà de ce que prévoit le consensus, mais également dépasser les attentes du consensus en 2019. Bien que des variations de change amples et soudaines puissent être problématiques, en particulier pour les grands exportateurs, nous estimons que les entreprises sont à même de faire face à des fluctuations plus modérées. En outre, seulement un tiers environ des revenus des entreprises nippones proviennent de l'étranger, ce qui est relativement modeste dans un contexte mondial.

D'une manière générale, les marges opérationnelles des entreprises japonaises des secteurs manufacturier et non manufacturier progressent intelligemment. Même si celles-ci sont faibles à l'aune des critères internationaux ce qui traduit une base de coûts plus élevée au Japon , la direction prise est nettement favorable et laisse entrevoir un important potentiel haussier à mesure que les entreprises se concentrent davantage sur la rentabilité pour les actionnaires.

En outre, après une période d'assouplissement monétaire extrême, la Banque du Japon est passée d'un objectif quantitatif à un objectif qualitatif et nous anticipons une légère hausse des taux cibles, du fait d'une légère progression de l'inflation. Le Japon n'est plus un pays refuge, mais reste une destination appréciée des investisseurs étrangers, ce qui crée un flux positif.

 

CLIQUEZ ICI POUR L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE

 

Informations importantes : Réservé aux professionnels de l'investissement (ne pas transmettre à des tiers). Les performances passées ne préjugent aucunement des résultats futurs. La valeur des investissements et le revenu qui en découle ne sont pas garantis et peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse et être affectés par des fluctuations de change. Il se peut dès lors que l'investisseur ne récupère pas sa mise de départ. Les analyses contenues dans ce document ont été produites par Columbia Threadneedle Investments dans le cadre de ses propres activités de gestion d'investissement. Il se peut qu'elles aient été utilisées avant la publication et elles ont été incluses dans ce document à titre informatif. Les opinions exprimées dans le présent document sont celles de leur auteur à la date de publication mais peuvent changer sans préavis. Les informations obtenues auprès de sources externes sont jugées fiables mais aucune garantie n'est donnée quant à leur exactitude ou à leur exhaustivité. Toute action ou obligation spécifique mentionnée ne saurait être considérée comme une recommandation d'investissement. Publié par Threadneedle Asset Management Limited (« TAML »). Une société enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles sous le numéro 573204. Siège social : Cannon Place, 78 Cannon Street, Londres EC4N 6AG. La société est agréée et réglementée au Royaume-Uni par la Financial Conduct Authority. Columbia Threadneedle Investments (Columbia Threadneedle) est le nom de marque international du groupe de sociétés Columbia et Threadneedle. columbiathreadneedle.com

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

ETF : UNE AFFAIRE DE SPREADS

Il est de plus en plus communément acquis que l'Allocation d'Actifs est la clé de la performance. C'est d'ailleurs largement autour de cette idée que nous...

21/03/2018 - Publié par ETFWAVE

Autre / Avis d'experts

L'EURO PEUT-IL MAINTENIR LA REPRISE OBSERV...

  En 2017, l'euro a enregistré (et de loin) la meilleure performance des devises du G10, avec un rendement de 15 % sur la période. Même si la dynamique est...

29/01/2018 - Publié par ETF SECURITIES (UK) LTD

Autre / Avis d'experts