Par Christophe Scalabre, Président d'ETFWAVE

 

Nous suivons chez ETFWAVE le secteur de la Santé US à partir de 4 ETF principalement, à savoir XHE (SPDR S&P Health Care Equipment), XHS (SPDR S&P Health Care Services), XPH (SPDR S&P Pharmaceutical) et XBI (SPDR S&P Biotech).

Le moins que l'on puisse dire, c'est que leurs parcours ne sont pas homogènes, tant récemment que sur le long terme.

XHE (SPDR S&P Health Care Equipment) est l'archétype de l'ETF « Buy & Hold », bénéficiant d'une croissance très régulière sur le long terme sans excès de volatilité.

 

Son graphique mensuel parle de lui-même :

 

 

XHE est un ETF dont la capitalisation s'établit à 343 M$, et qui est composé de 69 valeurs. Ses frais sont de 0,35%. Ses cinq premières pondérations sont : Dexcom, Inogen, Abiomed, Penumbra et Quidel Corporation (10% du total de l'indice seulement).

Depuis fin 2012, XHE a vu sa valeur multipliée par 3, avec un seul épisode de consolidation (-20%) entre juillet 2015 et janvier 2016. XHE se négocie actuellement très proche de ses plus hauts, à 76,3$.

Le spread XHE / S&P500 témoigne de l'accélération relative de cet indice sectoriel à partir de fin 2014, après plusieurs années de neutralité vs l'indice large américain.

 

Spread XHE / S&P500, données mensuelles :

 

XHS (SPDR S&P Health Care Services) dont la capitalisation est de 95 M€, pour des frais de 0,35%. Composé de 48 sociétés, ses cinq premières pondérations sont Tenet Health Care Corporation, HealthEquity, BioTelemetry, Amedisys et LHC Group (au total 15% de l'indice).

XHS (SPDR S&P Health Care Services) a connu plusieurs phases divergentes, avec 3 ans et demi de forte progression, de fin 2011 à mi 2015, avant une consolidation de 23% jusqu'en octobre 2016. Le rebond depuis cette est prometteur et semble moins mature que celui de XHE, qui se trouve déjà très éloigné de ses moyennes. XHS retrouve seulement ses plus hauts de 2015 et semble disposer encore d'un potentiel significatif.

 

XHS, données mensuelles :

 

 

XPH (SPDR S&P Pharmaceuticals) est composé de 43 sociétés, pour une capitalisation de 324 M$, et des frais de 0,35%. Ses cinq premières capitalisations sont Jazz Pharmaceuticals, Merck & Co, Eli Lilly & Co, Mallinckrodt et Zoetis Inc (22% du total).

XPH est le parent pauvre de cette sélection en matière de performance, ainsi qu'en témoigne son spread vs le S&P500. Depuis août 2015, celui-ci n'a cessé de se dégrader, et s'il donne actuellement quelques signes de stabilisation, rien n'indique encore qu'il va entamer une phase de rattrapage. Alors que la majorité des indices sont en momentum positif selon nos indicateurs court terme et long terme (voir méthodologie sur notre site etfwave.fr), XPH affiche toujours un score court terme de 40/100 et de 10/100 seulement pour le long terme (momentum négatif dans les deux cas). Prudence donc.

Sur la période fin 2011 à mai 2018, XPH n'aura progressé que de 64%, soit une performance très inférieure à celles des autres ETF de ce secteur.

 

Spread XPH / S&P500, données mensuelles :

 

Nous évoquons régulièrement XBI (SPDR S&P Biotech), tant il nous semble judicieux pour prendre un pari raisonné sur le potentiel de ce secteur dans son ensemble plutôt que de se risquer à un pari sur le succès d'une molécule. XBI pèse d'ailleurs 5 092 M$ ; le marché ne s'y trompe pas. Il est composé de 115 sociétés, et ses frais sont également de 0,35%. Ses cinq premières pondérations sont Immunomedics, Loxo Oncology, Spark Therapeutics, Sarpeta Therapeutics et BioMarin Pharmaceutical, qui ne représentent ensemble que 9% du total de l'indice.

Bien qu'ayant réalisé un parcours exceptionnel depuis 2012, avec un cours multiplié par plus de 4, XBI n'en reste pas moins davantage volatil qu'un ETF comme XHE. XBI a en effet consolidé entre juin 2015 et février 2016, avec -44%, mais pour doubler depuis et inscrire de nouveaux plus hauts dès janvier 2018. Il est donc intéressant de la conserver sous surveillance pour tenter de trouver de bons points d'entrée lors de corrections appuyées.

Si on se réfère au spread XBI / S&P500, le moment d'y revenir est peut-être bien choisi, car l'indice est dans une dynamique positive mais il n'a encore que modérément repris de la hauteur depuis sa consolidation en 2015/2016.

 

Spread XBI / S&P500, données mensuelles :

 

Au-delà de certaines thématiques de type « Megatrend », les ETF sectoriels offrent dans certains cas (Santé, Banque, technologie) une granularité assez fine, qui permet de se focaliser sur des segments aux profils variés (taille, dynamique, volatilité).

 

 

 

RETROUVEZ NOS ANALYSES ETF ET NOTRE METHODOLOGIE EN CLIQUANT ICI 

 

 

Avertissement

 

Les commentaires et analyses reflètent l'opinion de ETFWAVE sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Les informations contenues dans ce document n'ont aucune valeur contractuelle et n'engagent pas la responsabilité d'ETFWAVE. Elles sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu'elles soient exactes, complètes, valides ou à propos, et elles ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit. Sous réserve du respect de ses obligations, ETFWAVE ne pourra être tenu responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant de l'investissement.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.