Incertitude et volatilité : comment naviguer ?

Interview de David Lifchitz, Altimeo AM

13/06/2017 - Publié par ALTIMEO ASSET MANAGEMENT dans Marché Allocations d'actifs

Incertitude et volatilité : comment naviguer ?

Q : Votre fonds Altimeo Equinox Europe, lancé en début d’année, a bien progressé avec une volatilité relativement faible, malgré les incertitudes traversées par les marchés, notamment les élections présidentielles françaises. Comment expliquez-vous cela ?

R : La stratégie sous-jacente au fonds est une stratégie d’exposition couverte aux actions de la zone euro, conçue avec pour objectif de capturer à moyen terme 2/3 des mouvements haussiers de l’indice pan-Européen EuroStoxx50 tout en limitant l’exposition à 1/3 des mouvements baissiers. Pour réaliser cela, la stratégie repose sur l’utilisation d’options acheteuses ou vendeuses de diverses maturités, permettant de contrôler l’exposition aux mouvements baissiers.

Bien que lancée toute fin 2016 sur l’indice EuroStoxx50, cette stratégie a été déjà éprouvée depuis plusieurs années sur l’indice américain S&P500 avec le même profil de rendement, ce qui nous conforte dans sa robustesse lorsqu’appliquée à l’indice pan-européen.

 

Q : Avec des marchés actions aux plus hauts historiques, quels sont, selon vous, les principaux risques pour un investisseur aujourd’hui ?

R : La stratégie d’Equinox Europe est systématique, ce qui garantit la répétabilité de son comportement, sans biais discrétionnaire, ni « vue » sur l’avenir potentiel des marchés, mais cela ne nous empêche pas d’avoir nos « vues » sur l’avenir des marchés afin d’alimenter les conversations mondaines (rire…).

Il y a aujourd’hui une discordance très nette entre les marchés actions et la santé financière de leurs économies sous-jacentes, de même que les marchés sont devenus quasiment insensibles aux événements géopolitiques (crise Corée du Nord, crise du Quatar, etc.) ainsi qu’aux actes terroristes qui autrefois avaient un impact certain sur les marchés.

Cette discordance n’est due qu’aux injections massives de liquidités des différentes banques centrales (FED, BCE, BoJ, PBoC) depuis 2009 (plus de quinze mille milliards de dollars à fin 2Q2017 d’après Michael Harrnett de Bank of America) qui ne vont pas dans l’économie réelle, mais dans les marchés financiers. De plus, ces injections ont été les plus massives historiquement depuis le début de l’année 2017, totalisant plus de $1,500 milliards en moins de 6 mois… sans parler de leurs interventions cachées pour supprimer la volatilité ou parer à toute baisse de plus de 2% des marchés ! Cela revient à voir chaque mois un nouvel investisseur acheteur non-couvert investissant $300 milliards dans les marchés, couplé à une force de protection majeure…

Cependant, certaines banques centrales lancent des ballons d’essai quant à la réduction du rythme et niveau de ces injections pour tester la réaction des marchés, et ces derniers les ont toujours accueillis froidement, ce qui ne laisse envisager rien de bon. En effet, soit les banques centrales continuent à faire tourner leurs planches à billet et elles finiront par faire perdre toute crédibilité à leurs devises, conduisant à une crise inflationniste majeure et mondiale ; soit elles réduisent leurs injections et déclenchent une correction sur les marchés, puisque les fondamentaux de leurs économies respectives ne soutiennent pas de tels niveaux de valorisation, conduisant à une crise déflationniste.

Nous nous garderons bien de vous prédire le moment où la musique s’arrêtera, même si cet instant semble de plus en plus proche, mais une chose est certaine, c’est que cela ne peut continuer indéfiniment.

C’est pour cela qu’une exposition couverte aux actions, permettant toutefois de rester majoritairement exposé aux mouvements haussiers, nous parait la meilleure manière d’investir aujourd’hui.

 

Q : J’ai bien compris que vous vous gardez bien de faire des prévisions temporelles quant à l’arrivée d’une crise majeure, mais vous venez juste de dire que « cet instant semble de plus en plus proche… » Pourquoi ?

R : Lorsque vous regardez les valorisations des entreprises par rapport à leurs fondamentaux, les courbes hyperboliques des valeurs spéculatives et même celles des crypto-devises (Bitcon, Ethereum, etc.), il y a un air de « déjà-vu » qui me rappelle la fin des années 1990… ; la suppression des taux d’intérêt et de la volatilité pousse les investisseurs institutionnels à prendre de plus en plus de risques pour satisfaire à leurs obligations de rendements, les fonds d’investissement obligataires ont de plus en plus recourt à l’effet levier… tous les signes sont visibles, mais quasiment personne ne souhaite réduire la voilure de peur de rater quelques points de base supplémentaires. Lorsque tout le monde est du même côté du bateau, il finit par chavirer à un moment ou à un autre.

Il y a une expression dans le milieu financier qui décrit bien la mentalité actuelle qui prévaut sur les marchés : vous avez l’air d’un idiot si vous sortez avant que la bulle n’éclate, mais aussi si vous sortez après l’explosion de cette dernière !

Encore une fois, ne pouvant vous dire lorsque la bulle explosera précisément, notre stratégie consiste à être prudent dans la phase haussière (essayant de ne pas avoir l’air trop idiot dans la phase d’euphorie collective avec pour but de collecter quand même les 2/3 de cette phase haussière), mais surtout à limiter les pertes lors des phases correctives (et ne pas avoir l’air trop bête après l’éclatement de la bulle en essayant de limiter nos pertes potentielles à 1/3 de la correction). Cette asymétrie de rendements est la seule manière de faire croître de manière saine un patrimoine : c’est un marathon, et non un sprint, et pour gagner, la régularité prévaut !

 

Propos recueillis par OCVM360

 

CONSULTEZ LA FICHE FONDS EN CLIQUANT ICI

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
ALTIMEO EQUINOX EUROPE ALTIMEO ASSET MANAGEMENT David LIFCHITZ / Bernard DELATTRE Mixtes Europe Equilibre 7.65 M€ 3.70 % -

Articles similaires

LES MARCHES OBLIGATAIRES : RISQUES OU OPPO...

Comment analyser la situation actuelle du marché obligataire ? Crainte sur la croissance mondiale, baisse des prix du pétrole et des matières...

03/03/2016 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Vie des fonds

ENFIN UN FONDS DEFENSIF DIFFÉRENT…

Forte de sa belle expérience en Allemagne, Metzler AM distribue en France une unité de compte atypique dans le vaste monde des fonds patrimoniaux....

16/11/2016 - Publié par METZLER ASSET MANAGEMENT GMBH

Allocations d'actifs / Vie des fonds