“France is in the air” !

Par Olivier Guilloux - Directeur de la gestion - 27 février 2017

28/02/2017 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

“France is in the air” !

Souvenez-vous de cette publicité d’Air France ! Elle nous rappelle que la France compte dans le Monde et donc dans la sphère financière.

La France est au centre des attentions depuis quelques semaines au gré des sondages et des ralliements pour l’élection présidentielle des 23 avril et 7 mai prochain.

« La politique de la France ne se fait pas à la corbeille » disait le Général de Gaulle en 1966. Aujourd’hui c’est différent : les opérateurs scrutent le flux de nouvelles politiques et les brokers d’outre-Manche ont lancé leurs indices pour connaître la probabilité de victoire de tel ou tel candidat. Les marchés réagissent en conséquence. Rappelons toutefois que, pour le Brexit, l’indicateur ne s’est pas révélé performant, pas plus que pour l’élection du président américain.

Le risque politique alimente le « flight to quality » alors que l’activité semble mieux orientée si l’on en juge les enquêtes PMI flash de février. En revanche, l’impact des risques politiques sur les marchés actions a été plus modeste : l’indice EuroStoxx n’a baissé que de -0,35%, principalement en raison des banques (-2,99%) et des ressources de base (-2,48%), alors que le secteur des télécoms a affiché un gain de 1,99%.

Dans ce contexte, les taux ont fortement baissé, notamment en Allemagne (2 ans : -0,937% ; 5 ans : -0,584% ; 10 ans : 0,20%). Le spread OAT-Bund 10 ans reste élevé, mais s’est légèrement contracté, à 71 points de base. L’indice CAC 40 est coiffé autour de 4 900 points. La parité euro/dollar revient à 1,06 (conforme à l’évolution du spread de taux réels américain/ allemand), le pétrole est solidement ancré à 54,33 dollars le baril (WTI) et l’or, valeur refuge, est à 1 256,70 dollars, soit un gain de +9,5% YTD.

Le niveau du 2 ans allemand est une énigme ! Nous l’expliquons par des arbitrages sur l’euro/dollar et par des craintes sur l’incertitude politique française.

Dans ce contexte, les repères disparaissent. Même la dynamique de reflation est en train de s’essouffler du côté des Etats-Unis. L’agenda politique de la semaine sera particulièrement chargé. Nous serons attentifs aux annonces de Donald Trump sur les mesures fiscales.

Les fortes attentes des marchés par rapport au programme de Trump pourraient se heurter à la réalité de l’exercice du pouvoir, comme par exemple les contraintes de « debt ceiling » (dès le 16 mars prochain). Il faudra donc peut-être attendre 2018 pour voir arriver l’embellie, comme le laisse à penser son secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

 

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 24 février 2017.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

Articles similaires

HERMITAGE GESTION PRIVÉE : QUELLES PERSPE...

Quelles perspectives pour les marchés financiers dans un environnement de taux négatifs et deux mois après le Brexit ? Tout d’abord, nous...

31/08/2016 - Publié par HERMITAGE GESTION PRIVÉE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

VISION STRATÉGIQUE D'ENTHECA FINANCE

Point sur les marchés financiers : Dans un contexte géopolitique agité et avant une importante réunion de la BCE cette semaine, les marchés sont...

30/11/2015 - Publié par ENTHECA FINANCE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché