Faiblesses américaines

Par Karamo Kaba, Directeur des études économiques - Ecofi Investissements - 15 mai 2017

16/05/2017 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

Faiblesses américaines

La logique aurait voulu que les investisseurs reviennent se concentrer sur les fondamentaux après le soulagement à l’issue de l’élection présidentielle française. C’était sans compter sur le sentiment d’improvisation et de flottement au niveau de l’exécutif américain que les médias relatent régulièrement. Dans un contexte de publications économiques et de quelques résultats d’entreprises décevants, le licenciement du directeur du FBI – un fait rarissime – a suscité une nouvelle tempête politique, ce qui a entraîné un fort recul des indices. L’élan haussier, stimulé par la remontée des valeurs de l’énergie, est toutefois revenu même si cela n’a pas suffi pour effacer les pertes accumulées sur la semaine. Au final, les indices ont fini la semaine en léger recul (-0,3% pour le S&P 500 et -0,6% pour le l’EuroStoxx).

Il faut dire que les statistiques économiques publiées, souvent décevantes n’ont pas aidé la prise de risque. En effet, après la progression médiocre du PIB au premier trimestre (+0,7% en rythme annualisé), le scénario d’un rebond au deuxième trimestre s’est largement répandu au sein du consensus des économistes. L’ampleur du rebond pourrait toutefois être moins importante qu’anticipé si l’on se fie à l’évolution des ventes au détail. Ainsi, en dépit d’une hausse des ventes d’automobiles (+0,7%, la première en quatre mois), les ventes au détail n’ont progressé que de 0,4% en avril, en deçà des attentes du consensus (+0,6%). D’où un reflux des rendements sur les marchés obligataires.

Le taux à 10 américain a ainsi terminé la semaine à 2,32% après avoir atteint un pic de 2,41% sur la semaine. Ce mouvement, observé sur toute la courbe, reflète aussi la déception qui a suivi après la publication d’un rapport sur l’inflation décevant. En effet, pour le deuxième mois d’affilée, les prix ont poursuivi leur ralentissement – passant de 2,6% à 2,4% en rythme annuel en avril -, ce qui a suffi pour raviver les craintes sur l’évolution de la politique monétaire de la Reserve Fédérale (Fed). Nous pensons que ces déceptions n’empêcheront pas la Fed de relever ses taux d’intérêt en juin. L’économie américaine semble en meilleure forme que ne le laisse transparaître les enquêtes. Ainsi, l’enquête JOLTS (Job Openings and Labor Turnover Survey) menée par le Bureau des Statistiques du marché du travail américain (BLS – Bureau of Labor Statistics) a montré que le nombre de postes à pourvoir avait augmenté de 61 000 unités en mars, pour s’établir à 5,743 millions. L’enquête a aussi révélé que le nombre des démissions volontaires avait progressé, ce qui donne une idée du sentiment des travailleurs quant aux perspectives de l’emploi et de l’activité.

Sur la scène des changes, le dollar a dans un premier temps profité en début de semaine d’un sentiment plus optimiste aux États-Unis avec notamment l’amélioration de la confiance des ménages. Une partie des gains s’est dissipée après des déceptions sur l’inflation et les ventes au détail. L’euro, quant à lui, a été pénalisé par des prises de bénéfices après l’élection d’Emmanuel Macron en France. La monnaie unique a ainsi fini à 1,09 après avoir commencé la semaine au-dessus de 1,10 dollar.

 

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 12 mai 2017.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

Articles similaires

ENTHECA FINANCE : UN DÉBUT DE MOIS POSITI...

Le mois de septembre débute positivement sur les marchés. Pourtant, les statistiques en zone euro sont ressorties en demi-teinte, avec des données...

06/09/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

LE PÉTROLE EST PRIS ENTRE 2 FEUX

LA CITATION DE LA SEMAINE   « Ce n’est pas tant que des temps difficiles arrivent ; le changement qu’on observe est essentiellement que les...

09/05/2016 - Publié par ACTIS ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Commentaires de marché