Par Christophe Scalabre, Président d'ETFWAVE

 

L'heure de la revanche a-t-elle sonné pour les Financières, des deux côtés de l'Atlantique  Seront-elles les gagnantes des prochaines rotations sectorielles Nos indicateurs peuvent le laisser penser.

Après quatre semaines passées sous la ligne de flottaison, les ETFs que nous suivons dans ce secteur aux USA ont donné à l'unisson un net signal en passant en momentum positif Court Terme, avec des scores Court Terme de 70/100 pour KBE (SPDR S&P Bank ETF), 70/100 pour KRE (SPDR S&P Regional Banking ETF) et même 90/100 pour IYF (iShares US Financial ETF).

On notera par ailleurs qu'à aucun moment ces ETFs ne sont pas passés en Score Long Terme négatif au cours du premier semestre 2018, la combinaison de ces scores plaidant pour une correction d'ampleur limitée toute au long de cette période.

Entrons plus en détail dans le profil de chacun de ces ETFs.

KBE (SPDR S&P Bank ETF) est un très gros ETF, avec une capitalisation de 3 760 M$, qui témoigne à la fois de l'engouement pour les ETFs aux USA, et du fait que les ETFs sont des instruments très adaptés pour un secteur dont la lecture des comptes est très spécifique, ces derniers étant par ailleurs régulièrement perturbés par des litiges ou des provisions très significatives. Les frais de KBE sont de 0,35%. KBE n'est pas le plus large des ETFs des 3, avec 80 sociétés qui entrent dans sa composition. KBE est relativement équipondéré, ce qui fait que ses 5 premières positions ne représentent que 8,5% de sa capitalisation (MGIC Investment Corp, Northern Trust Corp, Wells Fargo, Popular Inc, Bank of America).

Au-delà du signal haussier court terme que KBE vient de donner, on notera que cet ETF signe pour le moment sept années consécutives de croissance depuis sa correction de 23% en 2011.

KBE, données annuelles :

KRE est pour sa part exclusivement dédié aux banques régionales américaines (124 au total), elles aussi en partie équipondérées, ce qui fait que les cinq premières positions de l'ETF pèsent ensemble moins de 10% (SunTrust Bank, KeyCorp, CIT Group, Comerica Inc et M&T Bank Corp).

On notera que cet ETF a une capitalisation encore supérieure au précédent, avec 5 560 M$, pour des frais qui sont également de 0,35%.

KRE s'est finalement mieux comporté que KBE sur le long terme, puisqu'alors que KBE se négocie encore 17% sous ses signaux d'avant la crise de 2008, l'indice des Banques Régionales US vient tout juste de battre ses précédents records qui dataient de 2008 !

Conséquence d'une nette amélioration de son score Court Terme (+40 en une semaine, à 70/100), nous venons d'intégrer KRE dans nos signaux d'achat.

KRE, données annuelles :

Pour trouver de vraies surpondérations au sein d'un indice bancaire US, mieux vaut se tourner vers IYF (iShares US Financial ETF), qui, malgré les 287 sociétés qui le composent, fait la part belle aux géants du secteur. En effet, JPMorgan Chase, Berkshire Hathaway, Bank of America, Wells Fargo et Visa Inc pèsent ensemble 29% de l'indice à elles-seules.

IYF a la plus petite capitalisation des 3, avec 1 940 M$ « seulement ». Ses frais, à 0,43% sont un peu plus élevés que ceux des 2 ETFs précédents. IYF retrouve actuellement ses plus hauts de 2007, après une seule année en demi-teinte en 2015 depuis 2011.

IYF, données annuelles :

Voir aussi notre analyse de cet ETF :

L'Europe dispose aussi d'ETFs dédiés à l'univers bancaire européen, à l'image de BNK (Lyxor ETF Europe Stoxx600 Bank). Celui-ci a une capitalisation plus modeste, avec 653 M€, ce qui le place malgré tout parmi les gros ETF de la place.

Ses frais sont peu élevés, à 0,3 seulement, et il est concentré sur 48 valeurs seulement, en zone Euro mais également au Royaume Uni et en Suisse, ce qui en rend la lecture plus complexe. Ses 5 premières pondérations (HSBC, Banco Santander, BNP Paribas, UBS Group et Lloyds Banking Group) représentent ensemble 41% de la capitalisation de l'ETF.

BNK n'est pas du tout dans la même configuration que les indices bancaires US, avec chez ETFWAVE un score court terme de 20/100 seulement, et qui n'est dû qu'au rebond du jour (24/07), alors que le momentum Long Terme est également négatif (30/100). A suivre toutefois, car le point de retournement est proche, dans la zone des 21,2 €. A Surveiller donc pour un rebond Court Terme dans un premier temps.

En données annuelles, les divergences avec les ETFs US sont spectaculaires, puisque BNK fait globalement du surplace depuis 5 ans, et se traite aujourd'hui avec une décote de plus de 50% sur ses plus hauts de 2007!

BNK, données journalières :

Les ETFs, qui permettent de réduire le risque spécifique à chaque banque pour tenter de surfer sur les tendances plus globales de marché, nous semblent des instruments très adaptés à l'investissement dans ce secteur, lorsqu'on veut privilégier la macro à la micro.

 

RETROUVEZ NOS ANALYSES ETF ET NOTRE METHODOLOGIE EN CLIQUANT ICI 

 

Avertissement

Les commentaires et analyses reflètent l'opinion de ETFWAVE sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Les informations contenues dans ce document n'ont aucune valeur contractuelle et n'engagent pas la responsabilité d'ETFWAVE. Elles sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu'elles soient exactes, complètes, valides ou à propos, et elles ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit. Sous réserve du respect de ses obligations, ETFWAVE ne pourra être tenu responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant de l'investissement.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.