Par Christophe Scalabre, Président d'ETFWAVE

Le premier trimestre 2018 a vu s'opérer le retour brutal de la volatilité. On s'était pourtant bien habitué à la hausse tranquille des marchés !

Rappelons toutefois que même sans volatilité, les secteurs européens avaient connu des sorts très variés en 2017. Pour mémoire, parmi les 18 secteurs en déclinaison du STOXX Europe 600, la meilleure performance était revenue au secteur des Basic Resources (+22,3%), exclusivement grâce à sa formidable progression du second semestre.

La pire performance avait été signée par le secteur Retail, avec -1.0%, à comparer aux +10,6% du STOXX 600.

Qu'en a-t-il été au cours du premier trimestre 2018 ?

Le STOXX 600 a signé un piètre -4,2%, mais une fois de gros écarts se sont creusés entre les secteurs.

Seuls deux secteurs sont parvenus à éviter la baisse. Il s'agit d'abord du secteur Auto, qui a signé une progression de 2,2%. A noter que celle-ci fait suite à un très bon deuxième semestre 2017 (+14%). C'est le seul secteur européen qui bénéficie encore d'un score court terme ETFWAVE positif, avec 60/100.

On peut investir dans ce secteur Auto & Parts via l'ETF AUT (Lyxor). AUT est composé de 19 sociétés, parmi lesquelles sans surprise les Allemands se taillent la part du Lion (sans jeu de mots ), avec comme premières capitalisations Daimler (24% !), Volkswagen, BMW, Continental et Michelin, qui pèsent ensemble 60%. AUT a un encours de 42 M€, pour des frais de 0,3%.

Le deuxième secteur qui est parvenu à éviter la baisse est celui des Financial Services, que nous apprécions beaucoup et qui avait signé une très bonne performance en 2017 avec 20,2% de progression. Nous l'avons d'ailleurs récemment préféré à celui des Banques dans notre portefeuille Megatrend Euro. L'ETF dédié à ce secteur, FIN (Lyxor), est à l'équilibre au terme du premier trimestre, ce qui n'est pas si mal compte tenu du contexte. FIN est composé de 29 sociétés, a un encours de 29 M€ et des frais de 0,3%. Ses cinq premières pondérations sont Deutsche Boerse, Investor AB, LSE, Partners Group Holding et Standard Life (47% du total).

Ces deux secteurs ont un score Long Terme nettement positif (90/100), ce qui en fait de bons candidats pour des prises de position Long Terme.

De l'autre côté du spectre, trois secteurs ont souffert davantage que le STOXX Europe  600 : Telecom (-8,3%), Food & Beverage (-6,5%) et Travel & Leisure (-5,8%).

 

Le spread Telecom / STOXX Europe 600 parle de lui-même :

 

 

Nous n'attendons rien de bon du secteur des Telecom, qui affiche actuellement chez ETFWAVE un score nul, tant pour le Court Terme que pour le Long Terme (même scores pour le secteur Retail d'ailleurs).

Le secteur Food & Beverage n'a pas non plus profité de son statut défensif, et pourrait même selon nos indicateurs basculer en tendance Long Terme négative. Nous restons donc très prudents vis à vis de ce secteur.

La troisième plus mauvaise performance du trimestre revient donc au secteur Travel & Leisure, avec -5,8%, ce qui n'est finalement pas si éloigné des -4,2% du STOXX 600.

Le secteur Travel & Leisure est dans une configuration intéressante, avec un possible rebond sur sa moyenne longue (M26) en données mensuelles, qui viendrait signer la fin de sa correction. Notre score Court Terme sur le secteur est actuellement clairement négatif, à 20/100 seulement, mais la tendance Long Terme est préservée, avec un score de 70/100, qui permet d'envisager un rebond. A surveiller donc.

 

TRV, données mensuelles :

 

 

On peut investir dans ce secteur via l'ETF TRV (Lyxor), dont la capitalisation est de 18 M€ pour des frais de 0,3%. Il est composé de 20 sociétés, parmi lesquelles Compass Group qui pèse à elle seule 20% de l'indice. Les quatre pondérations suivantes sont Intercontinental Hotels Group, Carnival, Ryanair et Accor.

A noter pour finir le secteur de l'immobilier européen, même si celui-ci n'est pas directement décliné à partir du STOXX 600. On peut investir dans ce secteur via l'ETF EEE (BNP Easy). Si celui-ci n'a pas échappé à la baisse quasi générale, avec une performance de -2% depuis le début de l'année, EEE a assez nettement rebondi depuis sa brutale chute de début février, au moment où l'inquiétude sur les taux était à son comble. EEE bénéficie d'un score Court Terme élevé (90/100), ainsi que d'un excellent score Long Terme (95/100). EEE bénéficie d'un encours élevé (736 M€), pour des frais de 0,4%.

 

EEE, données hebdomadaires :

 

 

On le voit, volatilité ou pas, le choix des bons secteurs peut permettre de s'écarter significativement de la performance des grands indices.

 

 

RETROUVEZ NOS ANALYSES ETF ET NOTRE METHODOLOGIE EN CLIQUANT ICI 

 

Avertissement

Les commentaires et analyses reflètent l'opinion de ETFWAVE sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Les informations contenues dans ce document n'ont aucune valeur contractuelle et n'engagent pas la responsabilité d'ETFWAVE. Elles sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu'elles soient exactes, complètes, valides ou à propos, et elles ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit. Sous réserve du respect de ses obligations, ETFWAVE ne pourra être tenu responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant de l'investissement.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.