ETF : LES SMALL CAPS POUR UNE GESTION ACTIVE

Par Christophe Scalabre, Président - ETFWAVE

21/06/2017 - Publié par ETFWAVE dans Marché Autre

ETF : LES SMALL CAPS POUR UNE GESTION ACTIVE

Certains ETF répliquent des grands indices, comme le S&P500 aux Etats-Unis (Lyxor SP5, BNPP Easy ESE, Amundi 500D pour ne parler que des émetteurs qui proposent sur l'indice des ETF UCITS en Euro), ou l'Eurostoxx 50 européen (Amundi C50, Lyxor MSE, BNPPEasy ETDD). Ils ont en général pour caractéristiques de disposer d'un encours très important, qui dépasse fréquemment le milliard €, ainsi que d'avoir des frais très faibles, de l'ordre de 0,15% à 0,30%.

On peut dans ce cadre parler de gestion passive, puisqu'investir dans ces ETF revient à miser sur la progression de ces grands indices, à travers un seul choix : la zone géographique que l'on privilégie.

Mais considérer systématiquement qu'investir via les ETF est une forme de gestion "passive" est une erreur tant les choix d'allocations d'actifs et de thématiques sont nombreux. Au contraire, les ETF peuvent favoriser une grande mobilité de l'épargne, en changeant très facilement de thème d'investissement : choix de la classe d'actifs, de la géographie (pays ou continent), de la thématique sectorielle.

Nous aurons l'occasion d'y revenir plus longuement, mais focalisons-nous aujourd'hui sur une alternative aux grands indices en Europe, à savoir l'investissement dans des ETF qui répliquent des indices small caps.

Nous avons déjà eu l'occasion de parler de MMS (Lyxor), qui cherche à reproduire la performance de l'indice de référence MSCI EMU Small Cap Net Total Return. Coté en €, son encours (336 M€) est élevé pour un ETF dédié aux small caps, et ses frais sont de 0,4%. Cet indice comprend 467 valeurs avec, pour n'en citer que quelques-unes, de très belles valeurs de croissance comme Wirecard, Teleperformance, PTU Aero Engines ou Orpéa. Ces 5 dernières années ont toutes été positives, et au global MMS est passé de 138,3 € fin 2012 à 288 € actuellement, soit une progression de 108%! Nous restons positifs à Long Terme sur cet ETF.

Il existe d'autres possibilités pour investir dans cette thématique des small et mid caps.

ESM, d'Amundi, réplique l'indice Eurostoxx small, composé d'une centaine de valeurs. Son encours est bien plus faible, à 26 M€ seulement, mais ce n'est pas une raison suffisante pour le bouder, d'autant que ses frais ne sont pas particulièrement élevés, à 0,3%. On y trouve notamment les incontournables Eurofins (qui vient de battre ses plus hauts historiques en touchant les 500€ pour la première fois), Orpéa, Rubis et Ipsen pour les valeurs françaises, mais encore des valeurs européennes comme Kingspan, Banco BPN, Freenet ou Deutsche Lufthansa. ESM est passé de 27,04 € fin 2012 à 44,42 actuellement, soit 64% de progression (davantage que l'Eurostoxx50 : +58%). Nous sommes également positifs à long terme sur ESM même si à court terme les indicateurs techniques sont très tendus : cours très éloignés des moyennes, MACD au plus haut et RSI en situation de surachat.

ESM, données mensuelles :

Il est possible de faire encore plus local, en investissant cette fois exclusivement en France avec CACM de Lyxor, qui réplique l'indice CAC Mid 60 Gross Total Return. L'encours du Fonds est de 110 M€ et ses frais sont un peu plus élevés que les précédents, à 0,5%. Sans surprise, on y retrouve... Orpéa, Teleperformance, Eurofins, Rubis, mais aussi Edenred ou Gecina. Passant de 88.08 fin 2012 à 199 € actuellement, CACM a donc progressé de 126% sur la période! CACM est également en situation technique tendue, tant à court terme (hebdo) que Long Terme (mensuelle).

CACM, données hebdomadaires :

De l'autre côté du Rhin, MD4X (Lyxor), avec un encours de 93 M€ et des frais de 0,4%, permet d'investir dans les 50 capitalisations qui composent l'indice MDAX PERF INDEX. On y trouve des titres comme Airbus SE, Deutsche Wohnen, Steinhoff International, Symrise ou Brenntag. L'historique de cet ETF est récent, mais MD4X a progressé de 47% depuis fin 2014.

Pour les tenants de la thèse selon laquelle l'Europe serait à l'aube d'un nouveau cycle de croissance, tous ces ETF méritent d'être étudiés, car ils sont composés de sociétés qui pour la plupart ont un potentiel de développement important et des capitalisations bien plus faibles que celle des sociétés qui composent les plus grands indices. Compte tenu de situations tehcniques tendues, on pourra légitimement chercher à profiter d'une consolidation pour acheter.

Retrouvez nos analyses ETF en cliquant ici

 

Les commentaires et analyses reflètent l’opinion de ETFWAVE sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle et n’engagent pas la responsabilité d'ETFWAVE. Elles sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos, et elles ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit.  Sous réserve du respect de ses obligations, ETFWAVE ne pourra être tenu responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant de l’investissement.

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

ETF : POUR SORTIR DES SENTIERS BATTUS

Lorsqu'on parle des ETF, on pense naturellement à la réplication des grands indices que sont le SP500, le Nasdaq, le Stoxx600, le CAC ou le DAX, mais les...

26/09/2017 - Publié par ETFWAVE

Autre / Analystes et économistes

QUEL POTENTIEL POUR LES ETF EMERGENTS?

Les ETF sont particulièrement adaptés dans le cadre d'un investissement dans la thématique émergente. Ils permettent en effet d'accéder à des paniers de...

20/07/2017 - Publié par ETFWAVE

Autre / Analystes et économistes