ETF : DE VRAIES DIVERGENCES SECTORIELLES AU S2 2017

Par Christophe Scalabre, Président d'ETFWAVE

09/01/2018 - Publié par ETFWAVE dans Marché Autre

ETF : DE VRAIES DIVERGENCES SECTORIELLES AU S2 2017

Le second semestre s'est achevé pour l'indice européen Stoxx600 Net Return (dividendes réinvestis) sur une maigre progression de 3,3%, après 7% au premier semestre il est vrai.

Durant toute cette période, le VIX est resté très faible, oscillant le plus souvent entre 9 et 11, soit un niveau historiquement bas, avec une pointe à 15,5 en août (données fin de semaine).

On pourrait à la lecture de ces chiffres estimer qu'il ne s'est rien passé, ou presque, durant ce semestre. Mais l'analyse des performances des ETF sectoriels, en déclinaison du Stoxx600, montre qu'en réalité des rotations sectorielles significatives sont intervenues pendant cette période.

Il y avait donc moyen, même en utilisant des instruments aussi "larges" que les ETF puisqu'ils comportent chacun de 18 titres (AUT : Lyxor Stoxx600 Auto & Parts) à 105 titres (IND : Lyxor Stoxx600 Industrial Goods & Services), de faire de vrais écarts par rapport aux 3,3% de l'indice européen.

Après un premier semestre à l'équilibre, c'est le secteur des commodities avec BRE (Lyxor ETF Stoxx600 Basic Resources) qui a réalisé la plus belle performance du semestre avec, excusez du peu, une progression de 22,6%. BRE est un ETF dont l'encours est de 243 M€, et dont les frais, comme ceux de tous les autres ETF sectoriels de Lyxor, sont de 0,3%. Les 5 premières pondérations de l'indice répliqué sont Glencore Xstrata, Rio Tinto, BHP Billiton, ArcelorMittal et Anglo American, qui représentent 64% de l'ensemble.

Nous sommes aujourd'hui toujours positifs sur BRE, qui fait d'ailleurs partie de notre portefeuille Actif Euro.

Le second secteur le plus performant au second semestre a été celui de l'automobile (AUT : Lyxor ETF Stoxx600 Auto & Parts), avec une progression de 14%, qui là encore a fait suite à un premier semestre pour rien (+1% seulement). L'encours de AUT est de 44 M€, et les 5 premières pondérations de l'indice sont Daimler (24%), Volkswagen, BMW, Continental et Michelin qui pèsent 61% de l'ensemble, sous la domination des valeurs allemandes.

Comme BRE, AUT reste actuellement en très fort momentum, tant à court terme qu'à long terme.

Le troisième secteur ayant le mieux performé au second semestre 2017 est celui du Pétrole et Gaz (OIL : Lyxor ETF Stoxx600 Oil & Gas), avec une progression de 11,8%, portée par le rebond du brut. La performance annuelle de l'ETF OIL reste toutefois modeste car ce dernier avait perdu 8,8% au cours du premier semestre. OIL est un des plus gros ETF sectoriels du Stoxx600 avec 325 M€ d'encours. Là encore les 5 premières positions représentent l'essentiel de l'encours, puisque Royal Dutch Shell, BP, Total, ENI et Statoil pèsent ensemble 75% de l'indice répliqué.

 

Oil reste également en très fort momentum en ce début d'année.

 

Les sous-performances sont moins marquées, à l'exception peut-être du secteur de la Santé (HLT : Lyxor Stoxx600 Healthcare) qui a perdu 4,6% sur le semestre, signant sur l'ensemble de l'année une performance plus de deux fois plus faible que celle du Stoxx600 (4,8% vs 10,6%). HLT a un encours de 230 M€, et les 5 plus fortes pondérations de l'indice qu'il réplique sont Novartis, Roche, Bayer, Sanofi et Novo Nordisk (55% au total).

HLT donne des signes de rebond depuis le début de l'année 2018.

 

HLT, données hebdomadaires :

Les deux autres secteurs ayant sous-performé sont les Media (MDA : Lyxor ETF Stoxx600 Media) avec -1,8% sur le semestre et les Telecom (TEL : Lyxor ETF Stoxx600 Telecom) avec -1,7%, ces deux secteurs ayant signé une performance quasi nulle sur l'ensemble de l'année.

Ces deux secteurs donnent quelques signes de reprise haussière également, mais nous restons prudents en particulier sur les Telecom, qui souffrent d'ailleurs des deux côtés de l'Atlantique. Il est intéressant de noter en effet qu'aux Etats-Unis XTL (SPDR S&P Telecom ETF) a perdu 1% en 2017 dans un contexte de forte progression des indices américains.

En ce début d'année la configuration des marchés est singulière, puisque toutes les classes d'actifs sont bien orientées. Il faut entrer dans le détail des actifs pour trouver quelques divergences, avec par exemple selon les algorithmes utilisés par notre Robot d'Allocation d'Actifs les ETF Obligations d'Etats ou les matières premières agricoles pour identifier des zones de faiblesse.

Cette situation ne sera pas durable et il faudra de nouveau être sélectif, que ce soit par le choix des zones géographiques ou celui des secteurs pour faire de la performance en 2018. Les ETF démontreront encore toute leur pertinence dans ce contexte où l'agilité sera nécessaire.

 

RETROUVEZ TOUTES NOS ANALYSES ETF EN CLIQUANT ICI

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

ETF : RESISTANCE

Correction, Krach, entrée en Bear Market? Les pronostics vont bon train, mais au-delà de "faire le buzz", comment faire autrement quand on doit décider...

07/02/2018 - Publié par ETFWAVE

Autre / Analystes et économistes

DES ETF POUR LA RENTREE!

Si les grands indices boursiers ont peu évolué à la faveur de l'été, à l'image du Stoxx600 Net Return qui a perdu 0,6% ou du S&P500 qui a gagné 2,2%, les...

06/09/2017 - Publié par ETFWAVE

Autre / Analystes et économistes