DORVAL nous livre son analyse, dans le cadre d'une fin d'année qui s'annonce encore riche…

01/12/2016 - Publié par DORVAL ASSET MANAGEMENT dans Marché Autre

DORVAL nous livre son analyse, dans le cadre d'une fin d'année qui s'annonce encore riche…

Sur les marchés financiers, le choc de la “reflation Trump” a été l’occasion de mettre fin à une dissonance cognitive. Alors que l’économie mondiale montrait depuis de nombreux mois des signes encourageants de reprise synchronisée, la plupart des investisseurs demeuraient ancrés à des scénarii maussades, voire déflationnistes. C’est cette prime de risque déflationniste qui désormais se renverse, comme en témoigne la hausse des taux à long terme, et la surperformance des secteurs cycliques par rapport aux secteurs défensifs. La publication d’enquêtes encourageantes en Europe – rebond des enquêtes PMI et de la confiance des consommateurs (voir graphique) – indique par ailleurs que les incertitudes politiques n’empêchent pas la reprise européenne de se poursuivre.

 

 

Cette amélioration signifie-t-elle que la BCE pourrait bientôt considérer sa mission comme accomplie ? Loin s’en faut. Le FMI estime que, bien qu’en recul, les risques déflationnistes sont encore significatifs en zone euro. La BCE annoncera donc très probablement le 8 décembre comment elle compte continuer sa politique d’achat de 80 milliards par mois au cours des trimestres à venir. La Réserve Fédérale, quant à elle, montera ses taux directeurs quelques jours plus tard. Les pressions baissières sur l’euro/dollar pourraient donc continuer, et nous considérons désormais comme élevée la probabilité de voir l’euro à parité contre dollar dans les mois qui viennent.

A la marge, cela devrait aider un peu l’économie italienne, qui en a bien besoin. Tout le monde s’attend à ce que les italiens votent non au référendum constitutionnel du 4 décembre, mais les scénarios post-référendum sont plus incertains. L’avenir de l’euro n’est cependant pas en jeu, au moins à court terme, et seul le sort des banques italiennes devrait être vraiment sensible aux scénarios politiques, car l’incertitude compliquerait leur sauvetage. Les taux à 10 ans italiens, quant à eux, ont probablement déjà anticipé le ‘non’ au référendum.

 

 

Mais si l’Italie inquiète, la Grèce, elle, est peut-être à quelques jours d’un tournant majeur. Alexis Tsipras est en effet en passe de réussir à convaincre ses créanciers qu’il mérite un geste – geste qui pourrait permettre aux obligations grecques de devenir éligibles au QE de la BCE. Une réunion cruciale de l’Euro-groupe aura lieu le 5 décembre à ce sujet, soit le lendemain du référendum italien. Dans cette perspective, les taux longs grecs ont déjà commencé à baisser, de 8.5% à moins de 7% en trois semaines (voir graphique ci-dessus). A suivre avec attention…

 

Nos taux d’exposition sont les suivants :

  • Dorval Convictions : le taux d’exposition actions est de 77%.
  • Dorval Convictions PEA : le taux d'exposition actions est de 76 %.
  • Dorval Flexible Monde : le taux d'exposition actions est de 45% répartit comme suit : reprise émergente 18%, reprise européenne 16%, petites valeurs américaines 5% et NIKKEI 6%. Nous avons 28% d’exposition au dollar US.
  • Dorval Manageurs : le taux d’exposition actions est de 100%.
  • Dorval Manageurs Europe : le taux d’exposition actions est de 100%.
  • Dorval Manageurs Small Cap Euro : le taux d’exposition actions est de 100%
  • Dorval Flexible Emergents : le taux d’exposition actions est de 62% et 32% de dettes émergentes.

 

DORVAL ASSET MANAGEMENT Société Anonyme au capital de 296 747,50 euros RCS Paris B 391392768 - APE 6630 Z - Agrément AMF n° GP 93-08 Siège social : 1 rue de Gramont - 75002 Paris Tél +33 1 44 69 90 44 - Fax +33 1 42 94 18 37 www.dorval-am.com

 

 

Mentions légales

Ce document à caractère promotionnel est destiné à des clients professionnels et non professionnels au sens de la directive MIF. Il ne peut être utilisé dans un but autre que celui pour lequel il a été conçu et ne peut pas être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers en tout ou partie sans l’autorisation préalable et écrite de Dorval Asset Management. Aucune information contenue dans ce document ne saurait être interprétée comme possédant une quelconque valeur contractuelle. Ce document est produit à titre purement indicatif. Il constitue une présentation conçue et réalisée par Dorval Asset Management à partir de sources qu’elle estime fiables. Dorval Asset Management se réserve la possibilité de modifier les informations présentées dans ce document à tout moment et sans préavis et notamment en ce qui concerne la description des processus de gestion qui ne constitue en aucun cas un engagement de la part de Dorval Asset Management. Dorval Asset Management ne saurait être tenue responsable de toute décision prise ou non sur la base d’une information contenue dans ce document, ni de l’utilisation qui pourrait en être faite par un tiers. L’OPCVM est autorisé à la commercialisation en France et éventuellement dans d’autres pays où la loi l’autorise. Préalablement à tout investissement, il convient de vérifier si l’investisseur est légalement autorisé à souscrire dans un OPCVM. Les caractéristiques, les frais et le profil de risque et de rendement relatifs à l’investissement dans un OPCVM sont décrits dans le Document d’Informations Clés pour l’Investisseur (DICI) de ce dernier. Le DICI et les documents périodiques sont disponibles gratuitement sur demande, auprès de Dorval Asset Management. Vous devez prendre connaissance du DICI, qui doit vous être remis, préalablement à la souscription. La définition des indicateurs de risques mentionnés dans ce document figure sur le site internet : www.dorval-am.com.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

LE JOUR DU VERDICT DES URNES

A – Les conséquences d’un Brexit selon H2O Le choc d'aujourd'hui n'est pas d’ordre financier mais politique. Le Royaume-Uni entre dans une ère...

27/06/2016 - Publié par NATIXIS GLOBAL ASSET MANAGEMENT

Autre / Avis d'experts

AVANT TOUT POLITIQUE ET NON FINANCIÈRE

La Grande-Bretagne a décidé de quitter l’Union Européenne. Les marchés financiers réagissent brutalement au réveil alors qu’ils avaient anticipé...

25/06/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Autre / Avis d'experts