AXA Drouot Estate, une filiale d'AXA France, et la société de gestion Voisin sont en train de créer une société de gestion commune, My Share Company. Une nouvelle SCPI, gérée dans un premier temps par Voisin, sera lancée demain. Dédiée à la clientèle d'AXA France, MyShareSCPI se démarque par une digitalisation poussée de ses processus de gestion

C'est, à en croire Sophie Sosamrith, directeur d'AXA Drouot Estate, une SCPI au mode de fonctionnement totalement inédit que se prépare à lancer le groupe AXA demain, vendredi 16 mars

Digitalisation des processus de gestion  MyShareSCPI va en effet utiliser des outils digitaux « à tous les stades de la création de valeur », explique Sophie Sosamrith. Les gestionnaires de cette nouvelle SCPI diversifiée entre bureaux, commerces, et résidences gérées, bénéficieront notamment d'un outil d'aide à la décision dans le « sourcing » de leurs actifs immobiliers. Un modèle prédictif qui ne « prendra pas les décisions à la place des gérants », mais leur permettra d'investir plus surement dans les localisations les plus porteuses. La gestion locative sera elle aussi en partie digitalisée. Outre l'utilisation de maquettes numériques, pour améliorer la gestion et l'entretien du parc immobilier, les locataires se verront proposer des services numériques innovants. Enfin, le processus de souscription sera intégralement dématérialisé.

Optimiser pour mieux performer  Cette optimisation de l'ensemble des processus de gestion suit avant tout un objectif de rentabilité. Elle doit permettre à MyShareSCPI « de délivrer des revenus supérieurs à la moyenne du marché », espère Sophie Sosamrith. En investissant « mieux », la SCPI maximise en effet ses chances de valoriser son patrimoine. En gérant plus efficacement, de manière moins couteuse, et en développant des relations plus qualitatives avec les locataires -induisant donc moins de carences locatives-, elle vise à générer davantage de revenus pour ses porteurs de part. MyShareSCPI compte également se démarquer de ses concurrents par une politique tarifaire plus « transparente ». « MyShareSCPI ne facturera des frais sur les cessions d'immeubles que si leurs reventes génèrent de la plus-value. De la même manière, elle ne touchera des commissions sur travaux que si ces derniers dépassent un certain montant (250 000 euros) et ont un impact sur la valorisation de l'actif immobilier », précise Sophie Sosamrith.

D'autres produits « différenciants » en préparation  L'arrivée sur le marché de ce nouveau produit risque donc de remettre en cause certaines pratiques bien établies dans l'univers des SCPI Et My Share Company, la structure commune entre la société de gestion Voisin et AXA Drouot Estate en cours de constitution, ne compte pas en rester là. « Jusqu'alors Drouot Estate jouait le rôle d'incubateur et de sélectionneur d'offres nouvelles pour AXA France. L'objectif est désormais de créer des produits différenciants sans équivalent sur le marché », explique Sophie Sosamrith. D'autres projets sont déjà à l'étude, notamment dans le domaine des « club deals » à destination des investisseurs particuliers. Pour l'heure, la gestion de MyShareSCPI est assurée par les équipes de Voisin. Elle sera transférée aux gestionnaires de My Share Company une fois sa création finalisée. Les souscriptions aux parts de MyShareSCPI seront ouvertes dans les réseaux AXA France à compter du 16 mars. Le prix de souscription est de 180 € par part, avec un minimum de 278 parts.

 

LIRE LA SUITE EN CLIQUANT ICI

 

Source : www.pierrepapier.fr

 

 

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.