Commentaire d'investissement - 31 décembre 2017

Les indicateurs économiques publiés en décembre se sont avérés globalement meilleurs que ceux du mois précédent. Les stocks ont reculé et la consommation a rebondi alors que les indices d'activité des entreprises et de confiance restaient élevés. Par ailleurs, le Premier Ministre Shinzo Abe a annoncé son projet de budget pour 2018, qui établit un record pour la sixième fois consécutive.

 

L'économie japonaise a finalement enregistré au troisième trimestre une croissance de 2.5%, proche de celles des Etats-Unis et de la zone Euro, ce qui représente son cycle le plus long depuis plus d'une décennie. Cette révision importante, venant après une estimation à 1.4%, venait des dépenses plus élevées des entreprises, liées à la hausse des profits et de la confiance et à la persistance des conditions de financement favorables. Toutefois, le rapport a également fait ressortir une forte contribution de la constitution de stocks. Le ratio stocks/livraisons suggère que cette tendance, qui pouvait être normale à l'approche des fêtes, a probablement continué en octobre mais a heureusement commencé à s'inverser en novembre.

La demande extérieure est restée robuste, les exportations progressant de 16.2% en novembre par rapport à l'année précédente. Chaque mois de 2017, les exportations ont été plus élevées que sur la même période de 2016, et le Japon a toujours enregistré une balance commerciale positive depuis six mois, mais l'excédent est actuellement 22.6% plus bas qu'il y a un an. De fait, les importations (+17.2% en novembre) ont progressé plus vite que les exportations, principalement à cause de la hausse des cours des ressources naturelles. Les ventes japonaises vers la Chine ont bondi de 25.1% et atteint un nouveau record pour le deuxième mois consécutif, grâce à la forte demande d'équipement. Les autres données étaient également plutôt bonnes. La production de véhicules a progressé de 0.9% sur un an, un rythme plus faible que le mois précédent, mais qui reste encourageant compte-tenu de la base de comparaison élevée, après l'annonce d'une hausse de 6.6% l'an dernier. La production industrielle a plutôt bien progressé en novembre (+0.6% sur un mois), tandis que le dernier chiffre disponible pour les commandes de machines (octobre) traduisait un rebond après le plongeon de septembre.

En ce qui concerne l'état d'esprit, l'optimisme des agents économiques sondés dans l'enquête de perspective "Economy Watchers" est resté élevé, quoiqu'en légère baisse par rapport à octobre. En outre, les sociétés continuaient à s'attendre à des conditions favorables dans les affaires, notamment dans le secteur manufacturier, si l'on en juge par l'enquête trimestrielle Tankan. Toutefois, selon cette même source, les projets d'investissement pour l'exercice 2017 (qui se terminera en mars prochain) ont été légèrement réduits de 3.9% à 3.4%, un niveau toujours satisfaisant.

Cela n'a pas empêché le marché de l'emploi de se tendre encore. Le chômage est tombé à son plus bas niveau des 24 dernières années, à 2.7%, et le nombre d'offres d'emploi par candidat a poursuivi sa progression jusqu'à 1.56, son plus haut niveau depuis janvier 1974. Toutefois, les hausses de salaires sont restées modérées en octobre, le dernier mois 2 disponible. Les rémunérations n'y étaient en hausse que d'un décevant 0.2%, et la stimulation des salaires est une des priorités de Shinzo Abe. Dans son nouveau budget pour 2018, au niveau record de 99.7 billions de yens (870 milliards de dollars), le Premier Ministre prévoit d'offrir de gros crédits d'impôt aux sociétés dont les augmentations de salaires dépassent un certain seuil. L'inflation reste toutefois obstinément basse pour le moment, mais elle augmente progressivement: l'indice japonais des prix à la consommation, hors alimentation, a progressé de 0.9% en rythme annuel en novembre, et reste en hausse de 0.1% si l'on exclut en outre l'énergie. Quant aux prix à la production, ils ont gagné 3.5% sur un an, principalement en raison de la hausse des prix des matières premières...

 

Pour consulter la suite du document, cliquez ICI

 

Information importante: Les avis exprimés dans ce document sont à but exclusivement informatif. Ils ne sauraient constituer une recommandation d'adopter ou de modifier une stratégie d'investissement, ni d'acheter ou de vendre un instrument financier. Ils reflètent l'analyse de Graphene Investments à la date indiqué en tête de document, sur la base de l'information disponible à cette date. Cette information, ainsi que les opinions et hypothèses qui en découlent, sont susceptible d'évoluer à tout moment. Graphene Investments ne garantit ni leur exhaustivité ni leur exactitude. Avant de prendre une décision d'investissement, quelle qu'elle soit, les investisseurs doivent mener leur propre analyse, en utilisant une information à jour, pour se faire une opinion sur l'adéquation et le risque de l'investissement envisagé. La reproduction de tout ou partie du présent document est interdite sans l'accord préalable écrit de Graphene Investments.

 

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.