Une dynamique qui s'essouffle

Par Camille Barbier, Directeur des gestions - le 9 mai 2016

09/05/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

Une dynamique qui s'essouffle

« La prévision est difficile surtout lorsqu’elle concerne l’avenir. » disait Pierre Dac. Cette citation pourrait s’appliquer parfaitement à la situation actuelle, tant les dernières données économiques publiées peuvent faire l’objet d’interprétations opposées.

Les prévisions concernant la Chine et les Etats-Unis sont actuellement difficilement lisibles. Les chiffres de l’emploi publiés vendredi laissent la porte ouverte à des analyses opposées. D’un côté, les créations d’emplois ralentissent depuis le début de l’année avec 160 000 créations au mois d’avril et un taux de chômage un taux de chômage qui se stabilise à 5%. Ces chiffres décevant peuvent également être interprétés comme une économie arrivant à maturité comme en témoigne la hausse du salaire horaire (+2,5% en rythme annuel). Selon l’interprétation positive, les créations d’emplois seront à l’avenir moins nombreuses, mais ces emplois seront mieux rémunérés, ce qui alimentera le cercle vertueux de la consommation. A l’inverse, les résultats des entreprises américaines ne valident pas cette analyse optimiste. Bien que publiés au-dessus des attentes, les bénéfices par action ressortent en baisse sur un an (-8%) de même que les chiffres d’affaires (-3%).

En Chine également, l’interprétation à donner aux derniers chiffres publiés est complexe. Les importations ont fortement chuté au mois d’avril, témoignant d’un ralentissement économique à l’œuvre. D’un autre côté, l’excédent commercial est ressorti en hausse, à 45 milliards de dollars, ce qui est un élément fort de soutien pour le yuan. Les réserves de change sont d’ailleurs ressorties en augmentation en avril.

Notre analyse au final nous conduit à adopter un biais globalement négatif en ce qui concerne la dynamique de croissance américaine et chinoise. Aux Etats-Unis, l’absence de reprise de l’investissement et le manque de dynamisme de la consommation rendent l’économie sensible à un choc externe venant de la Chine.

La Chine, dont l’annonce de mesures de relance en février a permis aux indicateurs avancés de se redresser, n’a fait qu’empiler de nouvelles dettes sur des plus anciennes. Les dernières études montrent que le taux de créances douteuses des entreprises chinoises est très largement supérieur au taux officiel de 1,67%. Le manque de transparence du secteur bancaire, le niveau de la dette (250% du PIB) et les difficultés de rééquilibrage de son modèle de croissance nous conduisent à adopter une approche très prudente vis-vis de la Chine.

 

Rendez-vous lundi prochain…

 


Source : Ecofi Investissements, au 6 mai 2016

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

Articles similaires

SISYPHE AU SOMMET !

LA CITATION DE LA SEMAINE « Rien n’est plus désastreux qu’un investissement rationnel dans un monde qui ne l’est pas » - John Maynard Keynes...

30/05/2016 - Publié par ACTIS ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Avis d'experts

RETOUR SUR 2015

  Profitons de cette pause de fin d’année sur les marchés pour revenir sur les grandes tendances de 2015 et essayer d’anticiper ce à quoi...

28/12/2015 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS

Allocations d'actifs / Avis d'experts