Wall Street : simple consolidation ou début d'un retournement de tendance ?

20/04/2017 - Publié par Jérôme BOUMENGEL dans Marché Autre

Wall Street : simple consolidation ou début d'un retournement de tendance ?

Nous connaissons tous ce proverbe boursier qui nous rappelle que quand Wall Street éternue, la Bourse de Paris s’enrhume. Analyser les indices boursiers américains est donc une première étape nécessaire avant d’investir sur le marché français ou même européen. Il est en effet extrêmement rare que les actions européennes ou françaises montent quand les indices américains chutent. Or la Bourse américaine a atteint un plus haut historique cette année, et un mouvement de baisse s’est enclenché depuis quelques semaines.

Faut-il y voir le début d’une correction qui pourrait remettre en cause la tendance de fond ou une simple consolidation du marché, prélude à une nouvelle vague de hausse ?

Nous avons préparé un focus sur les actions américaines et l’indice SP500. Vous y trouverez une analyse argumentée sur les perspectives  de l’indice d’ici à 3 mois. Cette analyse qui s’appuie sur des informations et des indicateurs exclusifs, est composée de 4 parties :

1) Le climat économique.

2) Les prévisions de bénéfices et la valorisation du S&P500.

3) Le sentiment de marché.

4) L'analyse technique du S&P500 en données mensuelles et quotidiennes.


Cliquez pour accéder à l’analyse

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

EN ATTENDANT LE BREXIT

Point sur les marchés financiers  Tout au long de cette semaine entre le 10 et 17 juin, les marchés sont restés focalisés sur le référendum...

21/06/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Autre / Analystes et économistes

LES BOURSES EUROPÉENNES MANQUENT D'ÉNERGIE.

Alors qu’à Wall Street les indices boursiers n’en finissent pas de battre des records de hausse, les Bourses européennes continuent de stagner....

30/11/2016 - Publié par Jérôme BOUMENGEL

Autre / Analystes et économistes