Un secteur en mouvement : les médias

05/04/2017 - Publié par Jérôme BOUMENGEL dans Marché Autre

Un secteur en mouvement : les médias

Parmi les secteurs de la zone euro qui offrent des perspectives attrayantes à moyen-long terme, il y a celui des médias. Pour 2017, le consensus Factset attend une croissance des bénéfices de +23,5% et +11,7% pour l’exercice suivant. Concernant l’indice des BPA sur 12 mois, celui-ci poursuit une dynamique solidement haussière, toujours porté par ses moyennes mobiles de référence et soutenu par un momentum positif (Cf. chart ci-après).


 

 

La valorisation du secteur devrait encore s’améliorer.

En termes de valorisation boursières, le marché paye actuellement 20,2x les bénéfices des 12 prochains mois. Ce niveau n’est pas excessif puisqu’il correspond à la moyenne de ces 5 dernières années.

Le constat est identique si l’on compare le rythme de croissance des prix et avec celui des bénéfices. En effet, le taux de croissance des bénéfices ressort à +6% en glissement annuel, contre seulement +2% pour l’indice. Les prix sont donc en retard sur les bénéfices, ce qui témoigne également d’un secteur qui est modérément valorisé.

En tablant sur une remontée du P/E à 22,8x, le niveau à partir duquel nous considérons que la valorisation du secteur des médias devient excessive, et toutes choses égales par ailleurs, le secteur offre un potentiel de hausse de l’ordre de +13% à moyen-long terme (Cf. chart ci-après).


 

 

Le sentiment de marché est redevenu positif.

Après une phase de progression entre juin 2015 et novembre 2016, la prime de risque du secteur des médias a retrouvé le chemin de la baisse. Elle est ainsi retombée à 4,3% au 31 mars dernier, contre un plus haut à 5,4% en novembre 2016.

Cette configuration positive témoigne d’un retour de l’intérêt des investisseurs pour les actions européennes du secteur des médias. Ce résultat est également corroboré par l’orientation positive du ratio de risque, lequel est remonté en territoire positif depuis quelques mois (Cf. chart ci-après). En effet, le redressement de ce ratio signifie que le risque pris est de mieux en mieux rémunéré.

 

La configuration graphique permet d’envisager un retour sur les plus hauts.


Sur le plan graphique, l’indice EuroStoxx Media a mis fin à la correction baissière dans laquelle il était englué depuis juin 2015.

1) il a réalisé et validé un double bottom sur le niveau des 200 points.

2) Il est remonté au-dessus de ses moyennes mobiles de référence.

3) Les indicateurs techniques ont entamé un mouvement de redressement et leur configuration à moyen terme ne signalent pas un marché suracheté.  

Nous visons une remontée de l’indice sur ses plus hauts de 2015, à 267 points.




 










 

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

FAUT-IL RESTER POSITIONNÉ SUR LES ACTIONS...

Dans notre dernière analyse sur les actions allemandes, en septembre 2016, nous envisagions un DAX à 12365. Alors que l’indice s’approche de ce niveau,...

30/03/2017 - Publié par Jérôme BOUMENGEL

Autre / Analystes et économistes

LES BOURSES EUROPÉENNES MANQUENT D'ÉNERGIE.

Alors qu’à Wall Street les indices boursiers n’en finissent pas de battre des records de hausse, les Bourses européennes continuent de stagner....

30/11/2016 - Publié par Jérôme BOUMENGEL

Autre / Analystes et économistes