Un pas de plus vers l’Union (fiscale) ?

10/10/2012 - Publié par GSD GESTION dans Marché Allocations d'actifs

Un pas de plus vers l’Union (fiscale) ?

 

Il y a de l’envie en tous les cas. Onze pays de l'UE se sont dits prêts hier à lancer une taxe sur les transactions financières, soit plus que le seuil de neuf Etats requis pour mettre sur pied une coopération renforcée en la matière, a annoncé le commissaire européen chargé de la Fiscalité. Sans surprise, le ministre britannique des Finances, George Osborne, dont le pays abrite les trois quarts des transactions financières en Europe, a réitéré l'opposition du Royaume-Uni à une taxe qui ne s'appliquerait pas aux autres places financières majeures dans le monde, comme New York, Hong Kong et Singapour. Il a cité les interrogations sur les produits qui seraient concernés, l'impact d'une telle taxe sur les finances publiques des pays participants et le flou sur l'affectation des recettes, qui divise Paris et Berlin. Au sein même de la zone euro, plusieurs pays sont fermement opposés à la taxe sur les transactions financières, dont les Pays-Bas qui argue du fait que selon trois études indépendantes l'introduction d'une TTF aurait des résultats dévastateurs, et c’est la raison pour laquelle ils y seraient fermement opposés.

 

Côté marché,  les marchés sont restés tétanisés par la perspective des trimestriels US qui démarrent. Hier soir, sont sortis ceux d’Alcoa (en perte au T3 mais hors exceptionnels, le bénéfice ressort positif donc au-delà du consensus). Des trimestriels dont on annonce qu’ils pourraient dans leur ensemble être les pires depuis la fin 2009 avec une contraction des BPA de 2.4% en moyenne sur les valeurs du S&P 500. Sur 103 entreprises ayant révisé leurs prévisions pour le troisième trimestre, 80% étaient à la baisse. Une fois anticipés ces résultats, une belle surprise n’est pas exclue sachant que les outlooks des entreprises sont tout aussi importants (ou presque) que les profit warnings.

 

On soulignera les perspectives en baisse révisées par le FMI, à l’unisson de la Banque Mondiale, pour la croissance mondiale avec un chiffre de 3.3% pour 2012 et 3.6% en 2013. Pour l’Europe, on se contentera d’un modeste 0.2% en 2013 avec une révision en baisse de 0.5%. Pour la France, avec 0.1% de croissance en 2012 et 0.4% en 2013, Christine Lagarde persiste et signe et estime que Paris ne respectera ni cette année, ni l'an prochain donc, ses engagements chiffrés de réduction du déficit public (dette/PIB proche des 90%) de quoi renforcer l’idée qu’une dégradation de la note hexagonale est de plus en plus probable dans les prochains mois. Enfin pour terminer sur le volet M. Doom tricolore, le FMI prévoit un taux de chômage de 10,1% en 2012 en France et 10,5% l'année suivante après 9,6% en 2011. L'inflation annuelle moyenne, de 2,1% en 2011, devrait être de 1,9% cette année et décroître nettement à 1,0% en 2013.

 

Sans transition, la Grèce revit peu à peu, c’est sûr, le voyage de Angela Merkel y est pour beaucoup. Celle-ci s’estimant satisfaite du chemin parcouru par les grecs compte tenu des efforts affichés. En effet,  la Grèce a levé hier 1,3 MM€ en bons du Trésor à six mois à un taux d'intérêt à 4,46%, en légère baisse par rapport à celui de la précédente émission similaire à 4,54%.

 

Côté émissions corporates, le débit ne se tarit pas, avec 4 à 5 émissions de plusieurs milliards chaque jour, l’opportunité de se financer à bon compte étant trop belle compte tenu du contexte des taux bas, et les entreprises ont bien raison d’être précautionneuses en ces temps agités.

 

Le Cac sur le plan technique : le marché parisien est venu s’appuyer sur ses supports à 3375-3380 points et pourrait tester la zone des 3350 points voire 3315 si les trimestriels venaient à décevoir. Le point de retournement pivot se situe à 3420 points avec un gap laissé béant entre 3430 et 3452 points le 5 octobre.

 

Article rédigé par Christophe Gautier 

 

 

 

 

 

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
GSD MONDE GSD GESTION Mixtes Mondial Flexible 4.55 M€ 3.62 % 1.14 %
ENERGY VALUE GSD GESTION Jacques GAUTIER Actions Energie 1.65 M€ 10.93 % -7.90 %
GSD PATRIMOINE GSD GESTION Obligations Mixtes Moyen Terme 17.45 M€ 3.94 % 2.08 %
GSD FRANCE GSD GESTION Jacques GAUTIER Actions France 4.00 M€ -4.71 % -10.39 %
GSD EUROPE GSD GESTION Jacques GAUTIER Actions Europe 4.97 M€ -2.42 % -7.32 %

Articles similaires

ENTHECA FINANCE : LES BANQUES CENTRALES OC...

Après un début de semaine relativement calme, les investisseurs ont été pris à contrepied à cause de l’absence de nouvelles mesures...

13/09/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

LES MARCHÉS FINANCIERS SANCTIONNENT DE MA...

Encore une semaine difficile pour les marchés financiers. Il n’y a pas eu de facteurs majeurs pour expliquer ce retour de l’aversion aux risques...

09/05/2016 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Commentaires de marché