Un monde hétérogène...

Docteur Leber, fondateur d’ACATIS, société de gestion indépendante allemande.

24/03/2014 - Publié par ACATIS INVESTMENT GMBH dans Marché Allocations d'actifs

Un monde hétérogène...

Le mois de février nous a de nouveau rappelé le caractère hétérogène de notre monde. D’un côté la révolte ukrainienne et de l’autre le monde des technologies les plus modernes aux Etats-Unis.  

Les événements qui se déroulent en Ukraine et en Crimée sont effroyables. Nous vivons au XXIe siècle, le premier pas sur la lune remonte à 45 ans et l’Europe abrite des dictateurs avides, collectionneurs de faisans exotiques, qui volent des milliards à leur peuple. Une invasion militaire répond à la révolte démocratique du peuple. Il est édifiant qu’à deux heures et demie de vol de chez nous, les règles en vigueur au XVIIIe siècle continuent de prévaloir et que nos partenaires de l’union européenne, en Pologne ou dans les pays de la Baltique sont directement menacés par ces événements. Après la guerre des Balkans, nous avions espéré que les conflits militaires seraient définitivement exclus d’Europe. C’était une illusion !  

De l’autre côté de l’Atlantique, les nouvelles technologies restent le moteur des Etats-Unis, comme nous avons pu nous en persuader lors d'une visite dans la Silicon Valley. Une superficie équivalente à celle de Francfort et de sa région rassemble des sociétés dont la valeur de marché cumulée correspond à un billion d’euros et qui ne cessent de repousser les limites de la communication. Le monde est témoin d’une redistribution agencée autour des mots clés : "SMAC - social, mobile, analytic, cloud". Qu’il s’agisse de réseaux sociaux (plus personne ne se lance dans l’aventure en dessous du milliard d’utilisateurs), de téléphonie mobile (deux milliards de smartphones d’ici 2018), des pages jaunes de l’annuaire (1000 métropoles internationales qui ne demandent qu'à être abordées) ou du plus grand nuage de données : le monde entier est ouvert à la conquête commerciale. Tandis que jusqu’à présent le client tâtonnait en explorant internet, à l’avenir on lui aura vendu quelque chose avant même qu’il ait pris conscience de son désir de l’avoir. La boucle est bouclée ! De la recherche à l'intention, de l’intention à la vente : le cycle commercial devient de plus en plus efficace. Certains médias ont beau jeu de s'en gausser, rien ne saura arrêter l’extraordinaire puissance de ces tendances technologiques qui s'imposera probablement sans influence notable des Européens.   

Dans l’ensemble, cette évolution sera plutôt agréable, mais il y aura néanmoins des épisodes inquiétants. Lorsque l’ordinateur IBM produit des recettes de cuisine (canard à la mousse d’olives et de cerise) étonnamment bonnes ou lorsque Google connait les numéros de siège dans un avion sans même que l’on ait décliné son identité. Et cela peut devenir encore plus étrange lorsque les machines se mettent à parler entre elles et que votre propre téléphone portable entame une conversation avec les feux de circulation !  

En tant qu’investisseurs, nous tirons nos propres conclusions: nous avons vendu les positions

Articles similaires

LE SOUTIEN À L'ÉCONOMIE VIENDRA DES BANQ...

Après une année 2015 marquée par le ralentissement de la Chine, les cours du pétrole ont poursuivi leur chute débutée en juin 2014. Cette...

13/01/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS

Allocations d'actifs / Analystes et économistes

2015 FUT L'ANNÉE DES CRISES ÉTRANGES.

  2015 fut l’année des crises étranges. Seule une rétrospective peut nous permettre de voir clairement ce que nous avons traversé. Cela fait un...

14/01/2016 - Publié par ACATIS INVESTMENT GMBH

Allocations d'actifs / Analystes et économistes