Un Grexit désorganisé est pour le moment évité

MARKET INSIGHTS : ETE 2015

09/09/2015 - Publié par NATIXIS GLOBAL ASSET MANAGEMENT dans Marché Actions

Un Grexit désorganisé est pour le moment évité

La Grèce, la Chine et la hausse des taux de la Fed génèrent de la volatilité et des opportunités sur les marchés mondiaux. La crise de la dette en Grèce, la frénésie sur le marché boursier chinois, un arrêt de trois heures pour raisons techniques du New York Stock Exchange (NYSE) et un relèvement imminent des taux de la Fed contribuent largement à l’agitation qui règne cet été sur les marchés mondiaux. Quatre gérants de portefeuille de Natixis Global Asset Management nous livrent leurs points de vue sur les récents événements du marché et l’incidence de ces derniers sur leurs décisions d’investissement.

 

 

Pour les marchés financiers, la perspective d’un Grexit désorganisé est reportée à une date indéterminée. Les marchés semblent déjà avoir salué cet accord et vont désormais se concentrer sur des sujets plus microéconomiques (les résultats des entreprises) ou davantage liés aux obligations (la hausse imminente des taux américains). Le troisième plan d’aide à la Grèce pourrait bien être le dernier. Les termes sont tellement contraignants qu’il est à se demander si l’accord n’a pas été rédigé avec la sortie future de la Grèce de la zone euro en toile de fond.

 

« Cet accord a mis à jour les divisions internes »

 

Si le Premier ministre Alexis Tsipras n’est pas parvenu à faire adopter les exigences de son parti, l’Europe et des pays comme la France devraient se garder de tout triomphalisme. Cet accord, pas plus historique que les précédents, a mis à jour les divisions internes flagrantes concernant le chemin économique à suivre. Cependant, on ne peut critiquer la zone euro d’avoir complètement abandonné la Grèce, critique habilement exploitée par les partis populistes. Les gens ayant douloureusement échappé à la crise de 2008 découvrent que la construction monétaire de l’Europe, dont ils ont fortement bénéficié, est véritablement fédérale et qu’elle vient généralement en aide aux plus solides économiquement, aux moins endettés et à ceux qui imposent leurs idées avec le plus de rigueur.

 

Comme cela a été dit : on peut nier la réalité, mais on ne peut pas nier les effets de la réalité. Aujourd’hui, les Grecs se réveillent face à un ensemble de réformes très exigeantes, face à des banques ayant gardé portes closes pendant des semaines et à la méfiance accrue de leurs partenaires européens. Est-ce vraiment ce qu’ils voulaient ? C’est à en douter.

 

D’un point de vue géopolitique mondial, l’accord sur l’énergie nucléaire iranienne semble avoir apaisé les marchés et pourrait de nouveau faire baisser les prix du pétrole. Si tout se passe comme prévu concernant l’accord politique de ce nouveau plan grec, si l’Ukraine ne s’embrase pas à nouveau, si l’économie chinoise se redresse un peu et si la hausse des taux américains est bien absorbée, les marchés actions européens devrait renouer avec une tendance positive d’ici à la fin de l’année et rester la destination la plus accueillante de la planète financière. 

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

APRÈS DES NÉGOCIATIONS DIFFICILES, UN AC...

Après des négociations difficiles, un accord concernant la Grèce a été trouvé. En écartant l’hypothèse du GREXIT (sortie de la zone euro), les...

13/08/2015 - Publié par FEDERAL FINANCE GESTION

Actions / Commentaires de marché

ANNONCE DE LA FED, GUERRE EN IRAK, AVERTIS...

Les risques géopolitiques se déplacent et s’intensifient Conformément à notre discours de la semaine dernière, les marchés ont plutôt consolidé...

18/06/2014 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Actions / Commentaires de marché