Un éléphant, ça trompe énormément

17/01/2013 - Publié par Marc GILSON dans Marché Autre

Un éléphant, ça trompe énormément

L’art d’enfoncer des portes ouvertes ou de répéter ce que toute personne de bon sens affirme depuis longtemps :

 

Cité par l’AFP, Richard Fisher, un des dirigeants de la FED a déclaré (extraits) : « Les banques géantes doivent être démantelées avant qu'il ne soit trop tard faute de quoi la prochaine crise financière risque d'être encore plus terrible que l'actuelle. Nous recommandons que les établissements financiers jugées trop gros pour pouvoir faire faillite soient restructurés en une multitude d'entités opérationnelles. Seules les entités vouées aux activités de banque commerciale résultant de cette opération de diminution bénéficieraient de la garantie fédérale d'assurance des dépôts et pourraient accéder au guichet d'escompte de la Fed ».

 

On peut ajouter que 12 banques détiennent aujourd’hui 69% des actifs bancaires du pays. Et que les réformettes du premier mandat d’Obama n’ont pas écorné le pouvoir et la suffisance des banquiers de Wall Street.

 

Dur, dur de se remettre en question, de renoncer à de plantureux revenus et de peser moins sur les destinées d’un monde que l’on façonne à sa guise, non ?

 

 

Pourtant, pour l’homme de la rue, pour nous, il semble que le bien de tous devrait l’emporter sur le confort de quelques-uns. C’est le cas pour la finance, l’environnement, l’eau, l’énergie…

 

Nous revenons à une situation bien connue depuis plusieurs années : le bras de fer entre intérêts privés et intérêts publics, le jeu des pouvoirs visibles ou occultes. La crise économique exacerbe les sentiments, avive les appétits ou les besoins de changement.

 

C’est passionnant ou intéressant, vu de l’extérieur. Mais plus stressant ou inquiétant, vécu de l’intérieur. Il s’agit de remettre le bon sens au milieu du débat et de trouver un équilibre entre bien personnel et bien collectif.

 

Rien de simple donc.

 

 

Quelques pensées de Lao Tseu peuvent nous aider :

 

  • Savoir se contenter de ce que l'on a : c'est être riche.
  • Quand la crainte ne veille pas, il arrive ce qui était à craindre.
  • Gouverne le mieux qui gouverne le moins.
  • Créer, non posséder ; œuvrer, non retenir ; accroître, non dominer.
  • Mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres.
  • Qui domine les autres est fort. Qui se domine est puissant.
  • La meilleure façon de combattre le mal est un progrès résolu dans le bien.

 

Bonne journée

.

Marc Gilson

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

LA CORRECTION AU SEIN DU SECTEUR BANCAIRE ...

La solidité et la résistance des banques à l’échelle mondiale ont été remises en question ces dernières semaines. Alors que les actions et les...

17/03/2016 - Publié par NATIXIS GLOBAL ASSET MANAGEMENT

Autre / Avis d'experts

AVANT TOUT POLITIQUE ET NON FINANCIÈRE

La Grande-Bretagne a décidé de quitter l’Union Européenne. Les marchés financiers réagissent brutalement au réveil alors qu’ils avaient anticipé...

25/06/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Autre / Avis d'experts