Sur les starting blocks ?

10/10/2012 - Publié par FUCHS & ASSOCIÉS FINANCE dans Marché Actions

Sur les starting blocks ?

 

Que s’est-il dit lors de notre dernier Comité Stratégique ?

 

Sur les marchés boursiers, la consolidation s’est poursuivie la semaine passée comme annoncé et nous restons dans la même configuration pour les jours à venir. La puissance de cette consolidation s’affaiblit : la lecture de certains de nos modèles suggère que la marge de sécurité du marché des actions est toujours trop faible et que la volatilité au jour le jour est relativement élevée alors que les marchés évoluent dans un ‘trading range’ étroit depuis plusieurs semaines ; alors que les modèles de finance comportementale laissent à penser, par contre, que le point de retournement est proche –comme dit lors de précédentes réunions- et que le mouvement de hausse pourrait démarrer à la mi-octobre et se poursuivre durant tout le mois de novembre.

 

Ne perdons pas de vue le découplage actuel entre les performances des marchés et les menaces macroéconomiques (et le FMI se rappelle à notre bon souvenir en abaissant ses perspectives sur la croissance mondiale). De nombreux gérants de portefeuille prennent leurs bénéfices maintenant et d’autres sont prêts à entrer sur les marchés pour profiter d’un rallye que tout le monde prédit mais qui n’est en rien certain…

 

L’analyse technique nous le dit : rien de bien nouveau à se mettre sous la dent. La consolidation se poursuit. Seuils de support : pour le CAC40, 3350 ; pour le DAX, 7194 ; pour l’Eurostoxx50, 2500. Le S&P500 bute sur les 1475 points, formant peut-être une divergence baissière dans un marché qui n’est pourtant plus suracheté. Passer ce niveau signifierait dès lors une belle possibilité de hausse. En ce qui concerne l’euro-dollar, nous sommes toujours aux prises avec la fameuse 5ème vague d’Eliott qui devrait amener l’euro vers 1,34. Si cette tentative échoue : retour vers le plus bas de septembre, plus que probablement. Et l’or ? S’il parvient à dépasser le niveau de 1880 sur lequel il coince actuellement, alors la porte est ouverte pour une envolée vers 1900 au moins.

 

Les modèles de finance comportementale arrivent à des conclusions plus ‘bullish’ que certains appellent ‘risk on’ : d’une manière générale l’euro, l’or, l’argent, les valeurs à risque… présentent un attrait sensible pour entamer un rallye d’au moins 10% d’ici la fin de cette année.

 

Lors de notre séance, nous avons pu écouter un exposé du professeur J. Carlos Jarillo, Managing Partner de la société Strategic Investment Advisors (Suisse) S.A. dont le principal véhicule est le « Long Term Investment Fund Stability ». Il se place donc délibérément dans une perspective d’investissement à long terme, en actions, quasiment toujours pleinement investi avec, à l’occasion, des opérations de couvertures afin de tempérer les baisses. La présentation est disponible sur demande et nous retiendrons simplement quelques idées ou faits développés par M. Jarillo.

 

  • L’économie mondiale progresse annuellement à un rythme situé entre 3% pour les mauvaises années et 6% pour les très bonnes. Ce rythme est stable parce que l’activité humaine est stable, par nature, et que le monde est très diversifié.
  • Les marchés ont tendance à acheter des billets de loterie plutôt que d’utiliser leur bon sens pour acheter à un prix convenable (faible PER) et vendre à un prix cohérent (PER élevé) lorsque l’action ne présente plus de possibilité de return intéressant.
  • Il n’y a pas de corrélation ‘immédiate’ entre l’évolution des marchés boursiers et la performance de l’économie. 
  • Le vrai et unique risque dans le marché, c’est le levier.
  • La valeur d’une action sur le marché, c’est le bénéfice annuel multiplié par le sentiment des investisseurs. 
  • Certains placements en actions comportent un risque fondamentalement très faible pour   des investisseurs à long terme n'utilisant pas de levier. Aux prix d'aujourd'hui ces investissements montrent que ce sont probablement les meilleurs rendements ajustés au risque de toutes les classes d'actifs.

 

Les marchés vont désormais amorcer la dernière ligne droite qui précède les élections US (06/11) et le Congrès national du PCC Chinois (à partir du 08/11). La saison des résultats trimestriels commence et on s’attend à un glissement de +/- 1,7% des gains annoncés, ce qui reste tout-à-fait convenable vu le contexte général.

 

Un attentisme généralisé devrait prévaloir, avec des volumes faibles.

 

Bonne journée,

 

Marc Gilson

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

MOUVEMENT DE PANIQUE PASSAGER OU PRÉLUDE ...

Pour la deuxième fois consécutive, la semaine a été très difficile pour les marchés financiers (le CAC se replie de 4,86%, le DAX de 4,42%,...

16/10/2014 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Actions / Avis d'experts

LES MARCHÉS SONT-ILS VRAIMENT IRRATIONNELS ?

Nous verrons à la fin de l’année 2016 qui aura raison entre ceux qui assimilent la crise actuelle à celle de 2008 et ceux qui plaident pour...

15/02/2016 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Actions / Commentaires de marché