Sous-évaluation ou surévaluation de l'euro ?

03/05/2016 - Publié par Jérôme BOUMENGEL dans Marché Autre

Sous-évaluation ou surévaluation de l'euro ?

Pour mesurer la valorisation de l’euro par rapport à une autre monnaie, j’utilise la théorie de la parité des pouvoirs d’achat (PPA), de laquelle je tire un taux de change PPA. Ce taux de change intrinsèque, obtenu à partir du rapport entre le pouvoir d’achat de cette monnaie de référence et celui de l’euro, est alors utilisé comme un indicateur de la sous-évaluation ou surévaluation de l’euro par rapport à la monnaie de référence.

Mon analyse indique que l’euro est actuellement sous-évalué par rapport au franc suisse et au yuan, qu’il est surévalué par rapport à la livre sterling et au yen et qu’il est correctement évalué par rapport au dollar américain.


La parité EUR/USD

Le taux de change d’équilibre de la parité EUR/USD ressort actuellement à 1,165 dollar pour un euro, contre un dernier cours de 1,155 $. Dans la mesure où la tendance de l’EUR/USD demeure baissière, le redressent actuel de l’euro doit s’envisager comme un rebond technique à court terme, avec un potentiel limité à 1,22$.

 

La parité EUR/JPN

Le taux de change d’équilibre de la parité EUR/JPN ressort actuellement à 103 yens, contre un dernier cours à 122 yens. L’euro affiche donc une surévaluation par rapport au yen de l’ordre de 18%. Le croisement à la baisse des moyennes mobiles et la rupture du support à 130 yens témoignent du changement de tendance qui devrait permettre à l’euro de continuer à se déprécier face à la devise nippone. 

 

La parité EUR/GBP

Le taux de change d’équilibre de la parité EUR/GBP ressort actuellement à 0,69 £, contre un dernier cours à 0,7853 £. L’euro affiche donc une surévaluation par rapport au sterling de l’ordre de 14%.

Les craintes liées au Brexit ont permis à la parité EUR/GBP de remonter à son niveau de novembre 2014. Pour autant, l’euro demeure encore dans une solide tendance baissière face à la livre, avec un seuil de résistance important à 0,81 £.

Ce n’est qu’en cas de Brexit que ce seuil serait dépassé, ce qui remettrait alors en cause le mouvement de retour de la parité EUR/GBP sur sa valeur d’équilibre. En cas de maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne, l’euro devrait reprendre le chemin de la baisse et retomber en direction de 0,69 £.



La parité EUR/CHF

Le taux de change d’équilibre de la parité EUR/CHF ressort actuellement à 1,27 sf, contre un dernier cours à 1,098 sf. L’euro affiche donc une sous-évaluation par rapport au franc suisse de l’ordre de 13%.

En janvier 2015, la suppression par la BNS de son taux plancher s’est traduit par une violente chute de l’euro. Celui-ci est tombé brièvement au-dessous de la parité avec le franc suisse, l’éloignant encore davantage de son taux d’équilibre.

Pour l’instant, la tendance baissière de l’euro reste intacte. Il faudrait que la monnaie européenne remonte au-dessus de 1,13 pour envisager la perspective d’un retour sur le taux de change d’équilibre.

 

La parité EUR/CNY

Le taux de change d’équilibre de la parité EUR/CNY ressort actuellement à 9,48 yuans, contre un dernier cours à 7,51. L’euro affiche donc une sous-évaluation de l’ordre de 20% par rapport à la monnaie chinoise.

Pour l’instant, la tendance baissière de l’euro reste intacte. Il faudrait que la monnaie européenne remonte au-dessus de 8,8 yuans pour envisager le scénario d’une remontée de l’euro sur son taux de change d’équilibre.

 

 

© Copyright Jérôme Boumengel  -  Pour toute reproduction ou toute citation, le nom de l’auteur et la source devront être mentionnés.

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

LES BOURSES EUROPÉENNES MANQUENT D'ÉNERGIE.

Alors qu’à Wall Street les indices boursiers n’en finissent pas de battre des records de hausse, les Bourses européennes continuent de stagner....

30/11/2016 - Publié par Jérôme BOUMENGEL

Autre / Analystes et économistes

BREXIT : FAUT-IL SORTIR DES MARCHÉS FINAN...

L’incertitude créée par le scénario d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, a déjà commencé à se faire sentir dans l’économie réelle....

04/04/2016 - Publié par Jérôme BOUMENGEL

Autre / Analystes et économistes