2017: pourquoi droite et gauche ont déjà fait une croix sur les 3% de déficit

14/10/2016 - Publié par L'Express

Les candidats à la primaire à droite mettent en avant l'héritage dégradé de la gauche et la nécessité d'une rallonge sur les 3% de déficit public pour relancer le pays en cas de victoire. Mais le débat agite également la gauche.
Lire la suite sur L'Express