Septembre aurait pu être un mois très agité mais il n'en a rien été...

Par Clément Duval - Keren Finance

14/10/2016 - Publié par KEREN FINANCE dans Marché Actions

Septembre aurait pu être un mois très agité mais il n'en a rien été...

Après un été étonnamment calme, et la perspective d’une éventuelle hausse des taux dès la rentrée aux Etats-Unis, Septembre aurait pu être un mois très agité. Il n’en a rien été, les marchés actions restant sensiblement sur les mêmes niveaux entre le début et la fin du mois. Cela ne s’est bien évidemment pas fait en ligne droite, nous avons eu notre lot de rumeurs, de bons et mauvais chiffres éco/macro, mais la tendance de fond reste la même, la prudence demeure.

 

Si l’on peut regretter que les marchés ne parviennent toujours pas à s’extraire significativement par le haut, afin de retrouver leur équilibre du début d’année, ils n’en demeurent pas moins particulièrement résilients. Chaque évènement de nature à faire remonter la volatilité aura été rapidement éludé par des investisseurs poursuivant leurs achats de titres décotés. Le « Brexit » n’a pas engendré de catastrophe au vu des chiffres économiques publiés depuis mi-juillet et les banques centrales restent prudentes à l’image de la Banque d’Angleterre qui a pris les devants pour rassurer, de la FED qui a passé son tour en septembre et qui ne devrait finalement pas remonter ses taux avant les élections présidentielles ou encore de la BCE qui est restée relativement muette ces dernières semaines.

 

La résilience des marchés financiers ne doit pas masquer les craintes du secteur bancaire avec la Deutsche Bank comme principal diffuseur du risque et les prochaines échéances politiques, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe. A l’opposé, l’accord cadre des membres de l’OPEP, qui sont parvenus à mettre en œuvre une limitation de la production à un niveau proche de la production actuelle, vient soulager le marché. La surprise de cette nouvelle a propulsé le prix du baril à des cours non observé depuis des mois, profitant à l’ensemble du secteur.

 

Ce sont pour le moment, toujours les mêmes moteurs qui font évoluer les marchés financiers (banques centrales, prix du baril, géopolitique…), les amenant à être constamment difficiles à appréhender. Seul le segment des petites et moyennes capitalisations échappe à cette monotonie et permet, au travers d’une gestion traditionnelle, de sélectionner des valeurs dont le cours évolue réellement en parallèle de sa croissance et de sa santé financière et non d’agrégats externes. Cela explique notamment les écarts très importants de performances et de volatilité que nous pouvons trouver entre les grands indices et ce segment.

 

Avec une politique monétaire de la BCE toujours très accommodante, ce qui devrait continuer tant que les chiffres de la croissance, du chômage et de l’inflation ne s’amélioreront pas, nous continuons également de privilégier le segment de la dette d’entreprise, sur lequel il existe encore des rendements attractifs.

 

Ci-dessous un point sur :

-        Keren Patrimoine (+2.64% YTD), fonds diversifié, qui, par sa poche taux, offre une belle visibilité et un rendement attrayant, le tout dynamisé par une poche actions ne pouvant excéder 35% de l’actif, 

-        Keren Fleximmo (+3.79% YTD), fonds diversifié international à thématique, qui lui aussi, cherche la complémentarité des classes d'actifs tout en investissant dans l'immobilier côté, sans dépasser 50% d'actions, 

-        Keren Corporate (+4.88% YTD), fonds de dettes privées européennes qui bénéficie de l'appétence des investisseurs pour les rendements obligataires, et la visibilité qu'ils apportent, 

-        Keren Essentiels (+16.21% YTD), fonds d'actions françaises de petites et moyennes capitalisations,

-        Keren 2018 (+3.79% YTD), notre fonds obligataire daté, fermé à la commercialisation depuis juin 2015.

 

 

Source : Keren Finance - données au 7 octobre 2016

Communication à caractère promotionnel. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Avant d’investir, consulter au préalable le DICI du FCP sur notre site internet,www.kerenfinance.com.

 

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
KEREN CORPORATE KEREN FINANCE Raphael ELMALEH Obligations Mixtes Moyen Terme 136.30 M€ 5.73 % 4.74 %
KEREN PATRIMOINE KEREN FINANCE Raphael ELMALEH Mixtes Europe Defensif 268.13 M€ 3.42 % 3.07 %
KEREN 2018 KEREN FINANCE Raphael ELMALEH Obligations à échéance 48.91 M€ 4.09 % 3.21 %
KEREN ESSENTIELS KEREN FINANCE Sébastien RIBEIRO Actions France 86.46 M€ 17.90 % 20.23 %
KEREN FLEXIMMO KEREN FINANCE Raphael ELMALEH Mixtes Mondial Flexible 20.94 M€ 3.14 % 3.10 %

Articles similaires

PARADOXE AUJOURD'HUI, VÉRITÉ DEMAIN

L’année 2012 nous a apporté un nouveau lot de paradoxes. Ils ont été particulièrement frappants sur les marchés financiers, qu’il s’agisse du...

18/12/2012 - Publié par DEGROOF GESTION

Actions / Analystes et économistes

QUELLE STRATÉGIE POUR CET ÉTÉ ?

Le premier trimestre s’achève et les performances boursières sont au rendez-vous.L’Europe s’est bien comportée en raison d’une politique (ou au...

24/06/2014 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Actions / Analystes et économistes