Retour de la volatilité sur les marchés de taux.

Par Karamo Kaba, Directeur des études économiques

10/10/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

Retour de la volatilité sur les marchés de taux.

 

Après s’être inquiétés du sort de la Deutsche Bank, la nervosité est restée perceptible la semaine dernière sur les marchés financiers. Ce qui a mis le feu cette fois, c’est une rumeur évoquant une diminution des achats envisagée par les dirigeants de la Banque centrale européenne (BCE).

 

Même si elle a été très vite démentie, cette rumeur a eu l’effet d’une bombe sur les marchés obligataires où les rendements de titres se sont fortement tendus. Ainsi, sur la semaine, le rendement du taux à 10 ans de l’Etat allemand s’est apprécié de 14 centimes pour s’installer de nouveau en territoire positif. Cette tendance a aussi gagné les Etats-Unis où, là aussi, les rendements se sont fortement tendus (+12 points de base, à 1,72% pour le taux à 10 ans).

 

La remontée des titres longs américains a aussi été aidée par la publication de bons chiffres macroéconomiques, ce qui renforce le scénario d’un rebond à venir de l’activité dès le troisième trimestre.

 

Le rapport d’emploi a ainsi montré qu’il s’est créé 156 000 embauches supplémentaires en septembre, un chiffre qui a semblé décevoir les attentes du consensus des économistes. Nous pensons qu’il faut s’attendre à des créations de postes modestes au cours des prochains mois. En effet, même si nous sommes confiants dans le rebond du rythme de progression du PIB au troisième trimestre, celui-ci sera avant tout stimulé par la reconstitution des stocks. Or, compte tenu de l’évolution défavorable des profits, il est fort à craindre que les entreprises s’ajustent sur l’emploi. D’ailleurs, les tensions salariales observées dans certains secteurs ne sont pas étrangères au rebond de la population active, ce qui a occasionné une légère hausse du taux de chômage.

 

La nervosité a aussi été très palpable sur la scène des changes. Les craintes d’une sortie dure du Royaume-Uni de l’Union européenne ont pris de l’ampleur. En l’espace de quelques secondes, la livre sterling a décroché et retrouvé une parité contre dollar comme en 1985. Depuis l’annonce du Brexit, le 23 juin dernier, la devise britannique a dévissé de plus de 17% contre le billet vert.

 

Dans ce contexte les marchés actions ont fait du surplace, avec cependant une forte rotation sectorielle. L’or a décroché sur la semaine (-4,5%).

 

La bonne nouvelle de tout ça, c’est que même en ayant une activité économique atone, comme vient de le confirmer l’Insee, la France est redevenue la cinquième puissance économique de la Planète, devant le Royaume-Uni.

 

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 7 octobre 2016.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

Articles similaires

BREXIT : “THE CLOCK IS TICKING”*

Nous l’écrivions il y a quinze jours, le mois de juin s’annonçait sportif. Nous ne parlons pas ici de football, mais bien des évènements...

20/06/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

ENTHECA FINANCE : UN DÉBUT DE MOIS POSITI...

Le mois de septembre débute positivement sur les marchés. Pourtant, les statistiques en zone euro sont ressorties en demi-teinte, avec des données...

06/09/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché