Résurgence de l’inflation ?

Le gérant du fonds VISION 360 anticipe un retour de l'inflation

24/05/2012 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS dans Marché Allocations d'actifs

Résurgence de l’inflation ?

Après un début d’année euphorique sur le marché du crédit dont Vision 360 a su capter les effets positifs, le second trimestre semble nous jouer un air de « déjà vu ».
 

En Europe, tous les actifs, sauf les obligations de l’Etat allemand, sont victimes de la Nième crise due aux incertitudes grecques : les marchés d’actions euro sont en repli de 18% depuis leur plus haut niveau du premier trimestre et les fameux « credit spreads », ne bénéficiant plus des liquidités de la BCE, reviennent au même niveau qu’en janvier 2012.
 

Du coup, la sécurité a un prix, ou devrais-je plutôt dire un coût ! Ainsi, le « nec plus ultra » de la sécurité, le Bund allemand, rapporte autour d’1,34% à dix ans, soit un rendement réel (i.e. tenant compte de l’inflation) négatif. Juste derrière, on retrouve des titres obligataires privés, en particulier « investment grade » (faible risque) tels que LVMH, France Telecom, Sanofi, qui offrent des faibles rendements, souvent inférieurs à ceux des dettes souveraines et généralement négatifs en termes réels.


Dans ce contexte plutôt opaque sur les marchés avec des valeurs refuges de plus en plus recherchées mais offrant des rendements pitoyables, Vision 360 renforce ses convictions conservatrices.


A peine plus de la moitié du portefeuille (55%) est, à parité, investi sur des obligations privées investment grade et high yield. De plus, nous maintenons sur cette exposition une couverture du risque de hausse des taux.


Le solde (45%) est investi en produits monétaires et liquidités, les 5% restants étant investis sur de l’or physique.


La situation économique devrait encore s’aggraver avant un redémarrage ! Nos politiciens ont à plusieurs reprises  montré leur capacité à être « réactifs » plutôt que « proactifs » ; les marchés vont donc encore leur forcer la main  conduisant à plus de stimuli via les banques centrales et éventuellement un changement du rôle de la BCE en Europe.


Un peu d’inflation serait désirable, même pour les allemands. Ce scénario serait en tout cas bien plus souhaitable qu’un scénario de réel ralentissement dû à une cure d’austérité en Europe. Le risque d’une explosion de la zone euro n’est pas à ignorer, même si nous restons encore loin de cette éventualité. Après plusieurs milliers de milliards de liquidités imprimées par les banques centrales, le poids des dettes souveraines sera allégé, érodé lentement par l’inflation. L’inflation devrait aussi renforcer la consommation, permettre aux profits des entreprises de s’accroître et « normalement » alléger les problèmes de refinancement.


Ainsi, le niveau très élevé de liquidités et produits monétaires de Vision 360 devrait nous permettre de saisir des opportunités de marché. Nous commençons à nous positionner progressivement pour une relance des marchés dirigée par les actions des Banques Centrales et nous nous préparons à un environnement dans lequel l’inflation sera de retour.


Toujours en évitant les obligations d’Etat, nous préférons aux obligations investment grade des obligations à taux variable capables de s’adapter à une hausse des taux provoquée par l’inflation.


Enfin, un investissement limité en actions pourrait être entrepris dans le portefeuille de Vision 360, progressivement et en fonction des opportunités de marché.


Cette orientation trouve tout son sens car :        

 

  • L’inflation est favorable aux actifs réels (dont les actions),
     
  • Elle permettrait de maintenir une sensibilité indirecte (et génératrice de gains) que nous avons historiquement eudans le portefeuille au travers, notamment, des obligations High Yield,
     
  • Elle permettrait de bénéficier des rendements actions (dividendes) souvent plus élevés pour une même valeur quele rendement obligataire (coupon). Cela est principalement le cas pour les obligations Investment Grade. 


La flexibilité de Vision 360 sera clef pour la période à venir et devrait nous permettre de continuer à maintenir notre objectif : offrir une alternative crédible et durable à moyen terme aux fonds euros.

 

 Kevin THOMPSON, gérant du fonds Vision 360

 

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

ENTRETIEN AVEC LE PROFESSEUR PAUL KRUGMAN

    Le 10 mai dernier, Mediafin (société-mère du journal De Tijd) a accueilli, en collaboration avec Petercam, le Professeur Paul Krugman, Prix...

24/05/2012 - Publié par PETERCAM (LUXEMBOURG) SA

Allocations d'actifs / Avis d'experts

LE BRÉSIL AU BORD DE L'ABÎME, ET POURTAN...

« Je ne démissionnerai jamais », voici la réaction ce week-end de Dilma Roussef, la présidente brésilienne. En effet, la dirigeante du parti des...

06/04/2016 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Avis d'experts