Résultats de la 2e étude annuelle menée auprès des épargnants français

Conscients du nouvel environnement financier, les épargnants français sont prêts à dynamiser leurs placements tout en acceptant une prise de risque raisonnée.

03/09/2015 - Publié par NATIXIS ASSET MANAGEMENT dans Marché Actions

Résultats de la 2e étude annuelle menée auprès des épargnants français

Natixis Global Asset Management publie aujourd’hui les résultats de sa 2ème étude annuelle menée auprès des épargnants français disposant d’un patrimoine financier, détenu en banque, compris entre 75 000 et 300 000 euros(1). Cette étude a été réalisée en mai 2015 auprès de 1000 clients de réseaux bancaires français.

 

Les épargnants français ont pris conscience de l’environnement de taux très bas et des conséquences potentielles en termes de performance sur leur épargne.
Ainsi, près de 80% des épargnants ont noté la baisse de rémunération des produits d’épargne réglementés et des taux d’intérêt, 64% ont perçu la baisse de rentabilité de l’assurance vie en euros. Nombreux sont ceux qui pronostiquent la poursuite de la baisse de rémunération du livret A (40%) comme de la rentabilité de l’assurance vie en euros (42%) et 64% ont identifié la remontée des cours de bourse de ces dernières années.
Enfin, les épargnants sont plus réalistes et pragmatiques sur la rentabilité que l’on peut escompter d’un placement aujourd’hui. En effet, lorsqu’on les interroge sur le niveau à partir duquel ils estiment un placement rentable, la majorité (52%) donne des réponses comprises entre 3 et 5%. Pour eux, de façon très réaliste, dépasser les 3% par an constitue un cap.

« L’année 2015 marque une vraie rupture pour les épargnants français. Ces derniers ont pris conscience du nouveau référentiel de taux très bas qui s’impose à eux et de ses impacts en termes de rendement sur les produits d’épargne classique » commente Christine Lacoste, directrice développement réseaux de Natixis Asset Management.

 

A nouvelle donne, nouvelles dynamiques : les épargnants sont prêts à dynamiser leurs placements pour se constituer une épargne de long terme plus performante.
Signe de la plus grande maturité des épargnants, le contexte 2015 est très largement jugé favorable à la révision des objectifs de placement (71%), à se diversifier sur de nouveaux placements financiers adaptés à l’évolution du contexte (71%) ou encore à investir sur des placements liés aux marchés boursiers (60%). Dans les faits, sur la même période, une part significative des épargnants est même passée à l’acte: 41% ont revu leurs objectifs, 38% ont diversifié leur épargne, 30% ont investi sur les marchés financiers.

« Les résultats de notre étude 2015 confirment nos observations sur le terrain: les épargnants reviennent progressivement vers des placements potentiellement plus performants, notamment les OPC(3) et les Unités de Compte diversifiés, pour lesquels ils acceptent une prise de risque raisonnée » explique Christine Lacoste.

 

Les épargnants français accordent plus d’attention aux économies budgétaires immédiates qu’à la révision régulière et agile de leurs stratégies d’épargne, pourtant porteuses de gains potentiels plus importants sur le long terme. Dans cette prise de conscience, le rôle du conseiller financier est clé.
Ainsi, près de 6 épargnants sur 10 (58%) déclarent avoir déjà renégocié un forfait télécoms, plus de 55% l’ont fait pour leur assurance auto et près de 50% pour leur crédit immobilier, quand seulement un peu plus de 40% ont revu leur stratégie d’épargne au 1er semestre 2015.
Parallèlement, comme en 2014, les conseillers des établissements financiers restent la 1ère source d’information et de conseil des épargnants (cités par 69%). Le conseiller financier conserve un rôle clé de pédagogie et d’accompagnement des épargnants, notamment dans le décryptage du contexte de marché et l’identification des opportunités d’investissement à saisir.

« Les conseillers financiers demeurent les acteurs majeurs de la prise de conscience des épargnants des bénéfices qu’il y a à revisiter régulièrement leurs stratégies d’épargne. Et ce, avec la même agilité que les épargnants le font pour leurs crédits ou contrats en cours » indique Christine Lacoste.

 

La retraite reste une préoccupation dominante avec un regain d’intérêt pour les placements plus dynamiques, notamment sur les marchés financiers.
Comme en 2014, la préparation de la retraite reste un objectif prééminent pour les épargnants. La proportion d’entre eux mettant de l’argent de côté pour leur retraite reste élevée en 2015, à plus de 66% (64% en 2014).
Pour ce faire, les épargnants continuent de s’adosser aux comptes ou livrets d’épargne (34%), à l’assurance vie (26%). Les plans d’épargne retraite individuels perdent un peu de terrain (16% en 2014 à 12% en 2015). En revanche, les placements financiers et boursiers ont repris des couleurs (9 à 14%).
Concrètement, les épargnants montrent un appétit significatif pour des fonds actions thématiques qui redonnent du sens à l’épargne de long terme. Interrogés sur leur intérêt pour des fonds actions sur les thématiques de l’agroalimentaire, la création d’emplois ou encore l’environnement, les épargnants expriment un net intérêt pour chacun : respectivement 42, 43 et 55%, signe de réouverture à des stratégies plus dynamiques.

 

1 - Avoirs détenus au niveau du foyer.
2 - L’étude 2014 (communiqué de presse et présentation des résultats) « Retraite, la contradiction française : les épargnants privilégient des placements très prudents tout en affichant des ambitions élevées en termes de revenus et de capital » est disponible sur : Natixis Asset Management/Communiques-depresse/Archive/2014-08
3 - OPC : Organisme de Placement Collectif.

 

Contacts presse

Natixis
Sonia Dilouya Berthaut
T: +33 1 58 32 01 03
sonia.dilouya@natixis.com

Natixis Asset Management
Stéphanie Mallet
T: +33 (0)1 78 40 81 85
stephanie.mallet@am.natixis.com

 

Méthodologie

Réalisée par CoreData pour Natixis Global Asset Management auprès des investisseurs particuliers français de 30 à 67 ans, disposant d’un patrimoine financier d’une valeur comprise entre 75 000 et 300 000 euros (avoirs détenus au niveau du foyer). 1.000 clients de réseaux bancaires français ont été interrogés en ligne du 25 au 29 mai 2015.
Cette étude analyse les stratégies et comportements des investisseurs particuliers en matière d’épargne de long terme, ainsi que leurs connaissances et attentes sur cette thématique. L’intégralité du rapport 2015 peut être consultée via le lien suivant :
Natixis Asset Management/Communiqué de presse
Cette étude fait suite à une 1ère étude réalisée et publiée en 2014 disponible via le lien suivant : Natixis Asset Management/Communiques-de-presse/Archive/2014-08

 

À propos de Natixis Asset Management

Société de gestion du Groupe BPCE, Natixis Asset Management répond aux besoins d’épargne financière et d’investissement de la clientèle de particuliers, professionnels et PME des réseaux bancaires du Groupe.
Natixis Asset Management se place aux tout premiers rangs des gestionnaires d'actifs européens(1) avec 328,6 milliards d'euros et 649 collaborateurs(2).
La gestion de Natixis Asset Management s’organise autour de six grandes expertises : Taux, Actions européennes, Investissement et solutions clients, Volatilité et structurés développée par Seeyond, Global émergent développée par Emerise et Investissement responsable développée par Mirova.

1 Source: IPE Top 400 Asset Managers 2015 a classé Natixis Asset Management au 46ème rang des plus importants gestionnaires d’actifs en prenant en compte les encours globaux ainsi que le pays du siège principal et/ou de la principale domiciliation européenne au 31 décembre 2014.
Les références à un classement, un prix et/ou à une notation ne préjugent pas des résultats futurs de ces derniers/du fonds ou du gestionnaire.
2 Source : Natixis Asset Management au 30 juin 2015.

Seeyond est une marque de Natixis Asset Management. Emerise est une marque de Natixis Asset Management et de Natixis Asset Management Asia Limited. Natixis Asset Management Asia Limited est un gestionnaire d’actifs, filiale à 100% de Natixis Asset Management.
Mirova est filiale à 100% de Natixis Asset Management.
SA au capital de 50 434 604,76 € - RCS Paris n°329 450 738 - Agrément AMF n°GP 90 009

 

À propos de Natixis Global Asset Management

Natixis Global Asset Management figure parmi les plus grands gestionnaires d’actifs mondiaux en termes d’encours sous gestion(1). Ses sociétés de gestion affiliées offrent des produits de placement conçus pour accroître et protéger le patrimoine et le capital retraite d’une clientèle d’investisseurs institutionnels et de particuliers.
Son réseau de distribution propre lui permet d’offrir les produits de ses filiales à travers le monde. Natixis Global Asset Management met en commun les compétences d’un ensemble de sociétés de gestion spécialisées en Europe, aux États-Unis et en Asie pour offrir une large gamme de stratégies de placements en actions, obligations et gestion alternative. Natixis Global Asset Management, dont le siège est situé à Paris et à Boston, totalise un encours sous gestion de 811,6 milliards d’euros au 30 juin 2015(1). Natixis Global Asset Management est une filiale de Natixis.

1 Cerulli Quantitative Update : Global Markets 2015 situe Natixis Global Asset Management, S.A. à la 17e position parmi les asset managers mondiaux sur la base des actifs sous gestion au 31 décembre 2014. Les références à un classement, un prix ou à une notation d’un OPCVM ne préjugent pas des résultats futurs de ce dernier.
2 Source : Natixis Global Asset Management au 30 juin 2015.

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

QUELLES SONT LES RAISONS DE L'ATONIE FRAN?...

La France fait partie des pays dont l’économie a le mieux résisté pendant la crise, notamment grâce à la bonne tenue de la consommation des...

03/11/2014 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Actions / Avis d'experts

TIKEHAU CAPITAL SE DÉVELOPPE EN ITALIE ET...

Tikehau Capital s’étend en Italie pour y développer ses activités d’investissement direct (participations minoritaires, dette privée, et...

06/02/2015 - Publié par TIKEHAU INVESTMENT MANAGEMENT

Actions / Info acteurs, outils et solutions pro