Regain d'incertitude sur les marchés financiers

Par Karamo KABA, Directeur des études économiques – 7 novembre 2016

07/11/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Autre

Regain d'incertitude sur les marchés financiers

 

Alors que tout semblait joué, le FBI a relancé le suspense sur la présidentielle américaine. La remontée dans les sondages de Donald Trump, qui a coïncidée avec la décision de la police fédérale d’ouvrir une enquête contre Hillary Clinton, a rendu l’issue de l’élection plus incertaine.

Même si depuis le FBI a averti le Congrès que l’affaire était classée, toujours est-il que Donald Trump a refait une grande partie de son retard. D’où un regain de nervosité sur les marchés avec une forte remontée de l’indice VIX (au plus haut depuis le Brexit) et une forte baisse des marchés actions. Dans le même temps, les investisseurs commencent à réaliser que les conditions monétaires ultra-accommodantes vont bientôt prendre fin. La Banque d’Angleterre, la Banque du Japon et la BCE se montrent de plus en plus hésitantes à poursuivre l’assouplissement quantitatif. Quant à la Reserve Fédérale (Fed), si elle a opté pour un statu quo, elle a clairement entrouvert la porte à un relèvement des taux lors de la réunion du 14 décembre.

Il faut dire que les chiffres économiques publiés aux Etats-Unis, sans être exceptionnels, vont dans le sens de ce scénario. L’indicateur avancé ISM a poursuivi son ascension. Du côté du marché du travail, en dépit des conséquences de l’ouragan Matthew qui a frappé une partie de la côte Est, le rapport de l’emploi a tout de même fait état de nouvelles créations de postes (161 000 postes en octobre). Par ailleurs, les créations d’emplois ont été révisées à la hausse (en août et en septembre, respectivement de 9 000 et 35 000 têtes). Et cerise sur le gâteau, le taux de chômage a diminué (de 5,0% à 4,9%) et surtout, les salaires sont mieux orientés. En effet, selon les données du Bureau of Labor Statistics, le salaire horaire moyen a une nouvelle fois progressé (+0,4% en octobre contre +0,3% en septembre). Cette bonne orientation des salaires favorise le marché des automobiles neuves dont les ventes ont progressé de 1,4% en octobre après déjà un saut de 4,4% en septembre. Désormais, sur fond d’accélération des salaires (+2,8% sur une année), de l’inflation et de l’activité économique, la Fed pourra augmenter ses taux comme semblent le croire près de 76% des investisseurs.

La nervosité a aussi été alimentée, par les sondages sur le référendum italien, et au Royaume-Uni par la décision de la Haute Cour de Londres de demander un vote du Parlement britannique avant l’activation de l’Article 50, point de départ de la sortie du Royaume de l’Union européenne. La livre en a profité affichant de forts gains contre toutes les devises, notamment le dollar (+2,7%) et l’euro (+1,3%). Les devises liées aux matières premières ont été particulièrement chahutées après une 2ème semaine consécutive de plongeon du pétrole (-5% après -4%). La publication de stocks de pétrole (plus importantes que prévu aux Etats-Unis) et surtout les difficultés des pays membres de l’OPEP (pour juguler l’excès d’offre) devraient pénaliser l’or noir. Nous tablons sur un retour à 41 dollars le baril dans les mois à venir.

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 4 novembre 2016. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

Articles similaires

DES CHIFFRES DÉCEVANTS EN ATTENDANT LA FED

Point sur les marchés financiers  Au cours de la semaine du 27 mai au 3 juin, les marchés actions ont baissé suite aux chiffres de l’emploi...

06/06/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Autre / Commentaires de marché

LES DISSENSIONS AU SEIN DE LA BCE NUISENT ...

C’est peu de dire que les marchés européens ont été déçus par les annonces de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi. Le dollar au premier...

07/12/2015 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS

Autre / Commentaires de marché