Recherche éthique désespérément !

29/09/2015 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS dans Marché Actions

Recherche éthique désespérément !

L’industrie européenne vient d’être touchée en son cœur au travers de l’industrie allemande, réputée pourtant pour sa fiabilité. Ceci pose avec force la question de l’éthique dans les affaires. Si les scandales précédents (Enron, Parmalat, .. ) renvoyaient à des problématiques financières (maquillage de bilan, malversations financières,..), c’est une des premières fois que nous assistons à une perte de confiance dans l’industrie, et dans un des secteurs où l’Europe reste forte, l’industrie automobile. Si un industriel leader mondial est capable de tricher à ce point sur des questions de pollution, qui est l’enjeu principal du 21ième siècle pour la survie de l’humanité, alors nous n’avons plus grand-chose à espérer. Nous devons alors revoir nos modèles d’analyse et tenter de se prémunir contre les prochains risques. Nous avons ainsi connu une semaine agitée sur les marchés financiers avec une forte volatilité et une baisse de l’ensemble des valeurs automobiles. Sur la semaine dernière, les indices européens ont terminé en baisse, baisse néanmoins réduite par la remontée de vendredi suite aux propos de la Fed : -1,40% pour l’eurostoxx 50, -1,22% pour le CAC 40 et -2,30% pour le DAX, en raison de la chute de 34% de Volkswagen (30 Md€ de valorisation perdue !). Les marchés américains ont été plus stables puisque le Dow Jones ne recule que de 0,43% alors que le Nasdaq a chuté de 2,92%. Le Nikkei a été aussi en baisse modérée de  -0,81%     

 

Le rétropédalage de Janet Yellen

 

La présidente de la Fed vient de s’inscrire dans le sillage de son prédécesseur Alan Greenspan dont une des citations célèbres est la suivante « Si vous avez compris tout ce que je viens de vous dire, c'est que j'ai dû faire une erreur quelque part ». Ainsi, les marchés n’ont pas compris les propos du dernier comité de politique monétaire et, lors de son discours à l’université du Massachussetts, la Fed a pris les investisseurs à contrepieds. Elle a ainsi confirmé que la banque centrale américaine relèverait ses taux d'intérêt « plus tard » cette année, sous réserve que l'inflation reste stable et que l'économie américaine reste dynamique pour faire de nouveau baisser le taux de chômage. L’économie américaine reste, selon sa présidente, proche du plein emploi et l’inflation devrait revenir vers le seuil de 2% d’ici 2/3 ans. Ceci a d’ailleurs été confirmé cette semaine par un faible montant des inscriptions hebdomadaires au chômage, 267k (le consensus attendait 275k), qui confirme la solidité du marché de l’emploi américain. Dans ce contexte, la Fed ne peut plus reporter « trop longtemps » ce qui devrait être une série « assez progressive » de hausses des taux d’intérêts. Ces déclarations qui contrastent avec celles de la semaine passée, ont été très bien accueillies par les marchés. Les futures sur les fed funds anticipent désormais à 50% un relèvement des taux en décembre (vs 40% avant l’intervention de Yellen). Autre signe encourageant, les ventes de logements neufs d’août sont ressorties à 552k unités en rythme annualisé (507k en juillet) bien plus qu’anticipé (consensus 515k). On oublie ainsi la crainte d’une baisse des perspectives économiques. En écho, Mario Draghi a indiqué qu’il était trop tôt pour savoir si les risques pesant sur les perspectives économiques nécessiteraient une hausse du stimulus monétaire. Bref, les autorités monétaires ont réussi en fin de semaine à diminuer la dose d’anxiété qui avait été distillée au cours de la semaine précédente.

 

Cette semaine a aussi été marquée par le début du voyage du président chinois Xi Jinping aux US. Ce dernier a délivré un message rassurant sur la santé de l’économie chinoise : "dans une perspective de long terme, les fondamentaux économiques chinois sont bons". Les indicateurs macro ont néanmoins été décevants, l’indice PMI manufacturier chinois est resté à son plus bas niveau depuis 6 ans à 47.0 (vs cons 47.5).

 

Quelques convictions en matière d’investissement

 

Au-delà de constater toujours le regain de volatilité des marchés, nous retiendrons pour la fin de cette année quelques convictions. Les discours rassurants des autorités monétaires pourraient permettre une remontée progressive des marchés d’autant que quelques nouveaux supports techniques ont été touchés. Le dollar devrait poursuivre sa remontée tirée par une hausse des taux programmée sur la fin de l’année. La maîtrise des risques est aussi un élément stratégique essentiel dans la constitution des portefeuilles. Nous devrons continuer d’éviter les secteurs trop sensibles à des difficultés spécifiques, aussi il nous semble assez difficile de revenir dans le secteur automobile car nous ne connaissons pas encore les incidences de ce qui vient de se passer. Les marchés sont aussi victimes en ce moment du poids des ETF, dont les mouvements à l’achat ou à la vente perturbent les sous-jacents, donc les valeurs, plus par des logiques de flux que par des questions fondamentales. Ainsi, une stratégie qui consiste à investir plutôt dans des valeurs moyennes, hors panier ETF, peut constituer un rempart contre une trop forte volatilité. Ceci explique les très bonnes performances des fonds mid et small capitalisations en Europe.

 

Ainsi concrêtement, après avoir protégé nos fonds et nos mandats la semaine dernière, suite à la cassure des niveaux de 4500 points pour le CAC 40, nous ne reviendrons dans le marché que lorsque ce niveau sera franchi à la hausse ou lorsque nous aurons atteint un des supports à la baisse. Un autre facteur devrait aussi influencer les marchés actions, ce sont les résultats des entreprises sur le troisième trimestre à venir au cours des deux prochaines semaines. 

 

Lettre hebdomadaire 360Hixance am n° 158, lundi 28 septembre 2015 

Par Jean-Noël Vieille

Articles similaires

FIN D'ANNÉE BIEN DIFFICILE…

En dépit de déclarations de la FED plutôt rassurantes sur la situation économique américaine, les marchés n'y ont pas vu de points suffisamment...

22/12/2015 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Actions / Commentaires de marché

LES MARCHÉS SONT-ILS VRAIMENT IRRATIONNELS ?

Nous verrons à la fin de l’année 2016 qui aura raison entre ceux qui assimilent la crise actuelle à celle de 2008 et ceux qui plaident pour...

15/02/2016 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Actions / Commentaires de marché