QUELS SONT LES FACTEURS DE RISQUE ?

Bruno BERNSTEIN , Gérant KEREN FINANCE

07/10/2013 - Publié par KEREN FINANCE dans Marché Actions

QUELS SONT LES FACTEURS DE RISQUE ?

En septembre le report surprise du « tapering » de la Fed aura permis au marché action d’afficher une solide performance après un mois d’aout décevant.

Néanmoins les investisseurs n’en ont pas fini avec les risques macro-économique et politique. La Fed n’a maintenant plus vraiment le choix : le remède du QE est dorénavant, de l’avis général, considéré pire que le mal en repoussant sans cesse la confrontation à la réalité d’une reprise économique « molle ». Par ailleurs le spectacle d’Etats-Unis déchirés entre républicains et démocrates sur le plafond de la dette et le vote du budget n’a rien à envier à la crise politique italienne.

L’Italie est en effet dans une situation très incertaine : Italie est très incertaine : la réforme fiscale semble mal engagée, le budget pose toujours problème. Dans ce contexte le risque de voir la dète italienne dégradée est significatif.

Sur des aspects plus fondamentaux, on constate sur les marchés européens que la durée et l’ampleur de l’expansion des multiples de PE sont très inhabituelles étant donnée la baisse des BPA. Le MSCI Europe, avec un multiple de PE de 12.8x, se rapproche des pics atteints avant 2002 (13.5x). Par ailleurs, il est peu probable que les bénéfices rebondissent en raison :

 - de la faible reprise du PIB (+0.9% en 2014 en Europe et +1.2% en   2015),

 - du niveau relativement élevé des bénéfices et des marges.

Ce contexte met les marchés européens à risque, en effet après une violente vague de rapatriement de capitaux américains des émergents, la faible croissance de l’économie européenne est susceptible de créer un « déclic » chez les investisseurs outre-Atlantique.

Pour finir, le facteur de risque principal est que les investisseurs sont presque tous redevenus constructifs sur les actions européennes et considèrent  que les flux acheteurs des non-résidents suffiront à faire monter le marché.

Dans ce contexte nous mettons à profit des points d’entrés que nous considérons attractifs sur des dossiers à forte visibilité : Telecity, Essilor, Sab Miller, Sodexo, Royal Dutch Shell et restons, à l’exception des minières, prudents sur les secteurs les plus cycliques.

Propos recueillis par Chris Rhand.

 

Articles similaires

LES SURPRISES PEUVENT VENIR DE PARTOUT !

Les semaines se suivent et apportent leur lot de difficultés et d’incertitudes. L'incertitude politique reste importante en Europe et pourrait...

27/05/2015 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Actions / Analystes et économistes

VIX IS BACK !

Retour de la volatilité des marchés Après une reprise des indices boursiers assez forte depuis mi-octobre, on a assisté au moins au niveau...

12/11/2014 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Actions / Analystes et économistes