Que va pouvoir faire super Mario pour nous aider à relancer la machine ?

12/09/2012 - Publié par FUCHS & ASSOCIÉS FINANCE dans Marché Allocations d'actifs

Que va pouvoir faire super Mario pour nous aider à relancer la machine ?

Selon la Chancelière Angela Merkel, aujourd’hui est un bon jour pour l’Allemagne et un bon jour pour l’Europe. Et c’est vrai, même si la décision de la cour constitutionnelle était attendue positive, et même si elle n’a pas pu s’empêcher de mettre quelques freins et bémols à l’engagement potentiel du pays vis-à-vis des autres membres de la zone euro.

 

Nous sommes dans une période de ‘oui, mais’ dont il faut surtout retenir le ‘oui’, comme le font les marchés d’actions en ce moment. Les ‘mais’ peuvent attendre un peu. Il semble toujours étrange de voir que des marchés financiers montent alors que l’économie s’enfonce un peu partout dans le monde. On se dit que le réveil risque d’être dur pour tous ceux qui sont investis.

 

Les ixièmes solutions avancées pour sauver l’euro y sont pour beaucoup évidemment puisqu’elles restaurent un climat de confiance. A tel point qu’on constate un retour assez massif des investisseurs hors zone euro qui reprennent des positions abandonnées il y a quelques mois, ce qui provoque aussi une hausse de la devise commune (eh oui, il faut bien en racheter pour investir !).

 

Les marchés ne sont pas stupides. Ils ont aussi anticipé que l’activité mondiale avait suffisamment baissé et qu’à présent elle se maintenait voire s’améliorait lentement aux USA et dans les pays émergents. Pour ce qui est de l’Europe, c’est moins clair. La consommation reste en panne, les balances des paiements sont améliorées surtout par la baisse des importations plutôt que la hausse des exportations. L’activité industrielle est en berne. Et les dépôts des épargnants n’arrêtent pas de gonfler.

 

Si la BCE a réussi à rassurer les marchés financiers, les grands ou petits investisseurs, il faut maintenant s’attaquer pour de vrai au problème de la croissance. Réussir à faire beaucoup avec moins de moyens, puisque la maîtrise des déficits publics est l’idéologie qui prime sur celle de la ‘consommation (les dépenses) avant tout’, avec les effets pervers que cela entraîne  sur les écarts de richesse dans les populations, notamment.

 

Que va pouvoir faire super Mario pour nous aider à relancer la machine ?

 

Bonne fin de journée.

Marc Gilson

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

QUAND L’ÉCONOMIE (POLITIQUE) PEUT ÊTRE...

Depuis des mois, les banquiers centraux n’ont de cesse d’expliquer aux marchés financiers que leurs interventions massives ne sont là que pour...

04/11/2013 - Publié par MONTBLEU FINANCE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

IL N’Y A PLUS DE DINDE, MAIS PEUT-ÊTRE ...

Semaine plutôt positive pour les marchés financiers avec une nouvelle dispersion des indices puisque le DAX arrive en tête des progressions,+2%...

02/12/2013 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Commentaires de marché