Prudence de la Fed

Par Karamo Kaba, Directeur des études économiques - Ecofi Investissements - 6 février 2017

06/02/2017 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Actions

Prudence de la Fed

 

L’enthousiasme semble laisser la place au doute sur les marchés financiers. Après le tollé général provoqué par le décret du « Muslin Ban » (durcissement des conditions d’entrée aux Etats-Unis) et les attentats terroristes (de Paris et de Québec), l’inquiétude est montée d’un cran sur les places financières. Malgré de bons chiffres économiques, les indices ont terminé la semaine sur des reculs (MSCI Monde : -0,7%), fragilisés par les craintes de plus en plus prononcées d’isolationnisme des Etats-Unis. Le ton belliciste de certains membres de la nouvelle administration américaine a aussi contribué à instaurer un climat peu propice à la prise de risque. A titre d’exemple, Stephen Bannon, considéré comme l’éminence grise du Président Trump, a prophétisé il y a quelques temps encore une « guerre dans la mer de Chine méridionale d'ici cinq à dix ans ». En termes sectoriels, les délestages ont été particulièrement importants dans le secteur de l’énergie (-1,2%) en dépit d’un fort rebond des prix du pétrole sur la semaine (+2,9%). Les banques (+0,4%) ont profité du début de réexamen de la de la loi Dodd-Frank sur la réforme de Wall Street mise en place en juillet 2010 par l’Administration précédente.

 

Ce contexte politique tendu a profité aux marchés obligataires. En effet, la publication d’un indice ISM manufacturier en forte hausse (+1,5 points à 56) pointant de fortes pressions inflationnistes n’a pas eu tellement d’effets sur les taux d’intérêt. Le rendement du taux à 10 ans a évolué toute la semaine dans un intervalle compris entre 2,45% et 2,50%. De même, la publication d’un rapport d’emploi de très bonne facture (227 000 postes supplémentaires en janvier), n’a pas eu grand effet sur les taux qui ont fini la semaine en recul (-2 centimes pour le taux à 10 ans américain, à 2,46%). Il faut dire que les investisseurs sont surtout restés focalisés sur le ralentissement de la progression des salaires (+2,5% sur un an en janvier contre +2,9% en décembre). Dans ces conditions, en dépit de la prise en compte d’une amélioration notable dans les indicateurs de confiance, la Réserve fédérale (Fed) ne devrait pas se presser pour resserrer une nouvelle fois ses taux directeurs.

 

En Europe aussi, les rendements obligataires sont ressortis en recul sur la semaine (-5 points de base pour le taux à 10 ans allemand, à 0,41%). Pourtant, là aussi, les enquêtes d’activité se sont nettement redressées. Avec une progression de 0,5% au quatrième trimestre, le rythme de progression du PIB a dépassé toutes les attentes. Le taux d’inflation a lui aussi enregistré une forte progression (+1,8% sur une année) et commence désormais à flirter avec la barre de 2%. Cette situation va sans doute renforcer la grogne en Allemagne, surtout à l’approche des élections régionales dans la Sarre le 26 mars prochain. On a aussi le spread qui s’écarte entre la France et l’Allemagne avec les difficultés du favori de la présidentielle française.

 

Au niveau des changes, le dollar, pénalisé par la prudence de la Fed, est une nouvelle fois reparti à la baisse contre toutes les monnaies (-0,65% pour son taux de change effectif). L’euro quant à lui, dopé par de bonnes statistiques, est revenu au-dessus du seuil de 1,08 dollar, en hausse de 0,8% sur la semaine.

 

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 3 février 2017.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

Articles similaires

ÇA CRAQUE ! OÙ SONT LES POINTS DE REPÈR...

L ’année dernière pratiquement jour pour jour j’écrivais "Ça va péter"* où j’évoquais les fortes probabilités d’occurrence d’une crise liée à la...

26/02/2016 - Publié par LA FRANCAISE AM GESTION PRIVEE

Actions / Avis d'experts

INDICATEUR DE STRESS DES MARCHÉS FINANCIE...

L’indicateur de stress sur les marchés financiers construit par BIPE / AssetFi est un indicateur purement financier répondant à un double...

11/12/2012 - Publié par ASSETFI MANAGEMENT SERVICES

Actions / Avis d'experts