PRIVATE EQUITY : LES OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENTS DANS LES PME FRANCAISES.

Eric GAILLAT, Président de CALAO Finance

04/11/2013 - Publié par CALAO FINANCE dans Marché Capital investissement

PRIVATE EQUITY : LES OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENTS DANS LES PME FRANCAISES.

Votre organisation a une particularité, elle associe des investisseurs et des experts métiers, Pourquoi ?

EG: Effectivement, c’est une équipe pluridisciplinaire, avec des entrepreneurs ou ex-dirigeants de grands groupes, tous eux-mêmes actionnaires de nos fonds d’investissement, précisons-le. Dans le métier du capital investissement il est selon nous primordial d’avoir cette expertise interne, cela permet d’avoir un autre éclairage avant d’investir et aussi après dans le suivi car nous accompagnons les PME également dans leur développement par des conseils, des réseaux relationnels et pas seulement de l’argent. C’est d’ailleurs souvent un argument décisif quand nous négocions notre arrivée au capital avec des entrepreneurs.

Quels sont vos secteurs de prédilections ?

EG: Nous suivons en résumé deux grandes thématiques l’art de vivre et le luxe d’une part, car la « french touch » en la matière est incomparable, les technologies stratégiques ou sensibles et l’efficacité énergétique d’autre part, ces thématiques recouvrant de nombreux secteurs avec des PME très innovantes, donc sur des tendances à forts potentiels, et pour lesquels nous avons bien-sûr de fortes convictions.

La participation au rachat de la société d’Inès de la Fressange a été l’une de vos opérations les plus visibles cette année, en avez-vous d’autres en perspective ?

EG: C’est effectivement un investissement un peu particulier et qui ne se présente pas tous les jours par sa notoriété et son histoire, et surtout cette opération s’est faite avec Inès de la Fressange elle-même, qui est ainsi revenue « chez elle » après 14 ans d’absence. Cela illustre d’ailleurs assez bien notre fonctionnement qui vise à identifier des dossiers originaux grâce à notre ancrage dans les secteurs que nous suivons, et dans ce cas le monde du luxe avec notamment Fabrice Boé, ex dirigeant d’Hermès et Lancôme.

La société vient d’ailleurs de signer le 30 octobre dernier un accord de distribution important pour une collection spécifique siglée Inès de la Fressange Paris avec le groupe international Uniqlo qui dispose de plus de 1200 magasins dans 14 pays différents, la création de valeur pour l’entreprise avec cet accord va être significative.

Plusieurs dossiers prometteurs sont à l’étude dans le luxe mais aussi dans la sécurité numérique, ce dernier secteur étant suivi notamment avec Yves Veret, ex dirigeant de Bull et Matra. Nous avons d’ailleurs investi en octobre dans Egidium Technologies, société française qui a développé des progiciels ayant recourt à l’intelligence artificiel pour gérer en temps réel la sécurité de sites sensibles civiles ou militaires, avec des clients comme le Stade de France ou le GIGN.

Vous n’investissez que dans des PME françaises ?

EG: Concernant les FCPI et les FIP, oui, à la fois parce qu’il faut une proximité avec les PME, et aussi parce que l’esprit de ces fonds est selon nous de financer des PME françaises à potentiel, compte tenu de l’avantage fiscal consentit par l’Etat Français. Il y a suffisamment de PME et de talents en France et nous préférons financer leur développement à l’export plutôt que d’aider des PME non françaises, potentiels concurrents de nos PME hexagonales,  qui ont d’ailleurs souvent dans leurs pays respectifs des aides sous une forme ou une autre.

Les PME françaises souffrent au niveau du financement alors si en plus les fonds qui leurs sont destinés avec des avantages fiscaux spécifiquement français vont voir ailleurs, alors…comment dire…cela devient ridicule ! Sauf à considérer qu’il n’y ait plus de talents et d’excellence française, ce qui n’a bien-sûr aucun sens.

Par contre, sur d’autres véhicules « non fiscaux », plus verticaux dans leurs approches sectoriels et ciblant des entreprises plus importantes, toujours non côtés, par exemple spécifiquement dédiés au luxe ou à la cyber sécurité, ce dernier sujet étant clé pour notre économie, notre champs d’action peut être aussi à l’international.

Vous sensibilisez vos participations à l’intelligence économique, pensez-vous que le secteur financier devrait généraliser cette approche ?

EG: L’intelligence économique couvre plusieurs sujets, de la sécurité des données, un sujet d’actualité ! à l’influence en passant par la veille stratégique. Ce qui est certain c’est que, par exemple, les techniques de communication d’influence se trouvent exacerbés avec les flux d’information que nous connaissons actuellement et qu’il faut y voir clair, les « rumeurs » pullulent ! Certains financiers commencent à avoir une réflexion en la matière, selon nous c’est dorénavant un paramètre  incontournable dans la vie des affaires et qu’il faut intégrer ; l’approche en la matière devant être « sans paranoïa et sans naïveté ».

Quelles sont vos solutions d’investissement en cette fin d’année ?

EG: Nous proposons 3 solutions, le FCPI Expertise Innovation qui concerne l’ensemble de nos thématiques, le mandat de gestion ISF « Conseil Privé » qui permet de réduire son assiette ISF taxable avant le 1er janvier 2014 et le FCPR Wagon Rendement qui concerne le fret ferroviaire spécialisé pour le transport du gaz, du pétrole et des céréales par exemple. Rappelons que ces types de placement ne bénéficient d'aucune garantie, comportent un risque de perte en capital, limité à l'investissement initial, et une durée de blocage minimum. Cette offre est diffusée par nos partenaires, les conseils en gestion de patrimoine et les banques privées. 

Propos recueillis par Chris Rhand.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

LE GROUPE MEESCHAERT LANCE SON PREMIER FON...

Meeschaert Private Equity Fund est un fonds de capital investissement ayant pour vocation à investir jusqu’à 150 millions d’euros dans les PME...

04/12/2014 - Publié par MEESCHAERT ASSET MANAGEMENT

Capital investissement / Info acteurs, outils et solutions pro

NOUVELLE LEVÉE DE FONDS RECORD POUR UN FO...

Moins d’un an après le lancement de la levée de fonds, Edmond de Rothschild Investment Partners annonce la clôture définitive de son nouveau FPCI,...

10/09/2014 - Publié par COMPAGNIE FINANCIERE EDMOND DE ROTHSCHILD

Capital investissement / Info acteurs, outils et solutions pro