Poursuite de la consolidation de l'or sans...

Arnaud du Plessis – gérant actions thématiques spécialisé sur l’or et les ressources naturelles chez CPR AM

06/10/2016 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT dans Marché Matières Premières

Poursuite de la consolidation de l'or sans...

Poursuite de la consolidation de l’or sans réelle tendance, au sein d’un intervalle de ~$50oz ($1302/1352). L’or termine le mois et le trimestre sur une note relativement stable. Ni le dernier FOMC, ni l’approche des élections américaines n’ont vraiment impacté le marché aurifère ces dernières semaines. Le dollar, peu volatil, n’a pas été d’un grand secours. La détente des taux d’intérêt réels US après la tension observée depuis fin mars, et la légère remontée des anticipations inflationnistes ont constitué de bons soutiens pour l’or, mais semblent déjà intégrées. En bref, un marché peu animé en septembre, mais bénéficiant toujours d’un environnement très favorable.

 

 

Après avoir atteint un niveau historique, la spéculation sur les marchés à terme est un peu retombée. Les positions nettes acheteuses, non commerciales, se sont contractées de ~10% depuis le record observé en juillet, en raison principalement de fermetures de positions « longues ». En revanche, les encours d’ETPs adossés à l’or, ont légèrement progressé (11 tonnes) sur le mois, mais sans dépasser le point haut observé le 11 août (2040 tonnes).

 

 

 

 

Côté minières, le mouvement de consolidation s’est poursuivi de façon constructive, le secteur parvenant à terminer le mois positivement, mais en retrait néanmoins sur le trimestre, et ce pour la 1ère fois depuis un an. Si la performance depuis le point bas de janvier demeure impressionnante, elle est à mettre en perspective avec la chute qui l’a précédée. In fine, la hausse des aurifères sur 3 ans n’excède pas celle des actions globales. Depuis leur point haut de septembre 2011, elles demeurent le « miroir » de ces dernières, accusant toujours un repli de près de 60% alors que sur la même période le MSCI World a enregistré une hausse de plus de 60% !

 

 

 

Depuis l’écroulement de l’industrie provoqué par celui des prix de l’or, la discipline a recouvré ses lettres de noblesse (tout du moins jusqu’à maintenant). La course à la production a été mise de côté au profit d’une restauration de la profitabilité et surtout des bilans. Depuis, la génération de free cash flows est redevenue d’actualité et devrait s’amplifier ces deux prochaines années.

Ce retour à meilleure fortune offre à l’industrie aurifère de multiples opportunités quant à l’allocation du capital, comme la poursuite de la réduction de l’endettement, le développement de nouveaux projets, la reprise ou l’augmentation des dividendes et même des opérations de croissance externe.

 

 

Les compagnies minières l’ont bien compris et l’on observe quelques frémissements, côté M&A. Le déclin des réserves et de la production attendue  pour la plupart des compagnies aurifères représente une véritable préoccupation pour l’industrie et devrait soutenir une reprise des opérations de croissance externe. Cependant, les « méga-deals » semblent moins d’actualité, les compagnies ne souhaitant pas dégrader de nouveau leur structure bilancielle.

 

 

Côté valorisation, et grâce à la consolidation observée ces derniers mois, les mines aurifères sont revenues sur des niveaux très acceptables, parfaitement dans la moyenne depuis 2012 et significativement en retrait par rapport à celle des dix dernières années (depuis 2006).

 


 

 

Achevé de rédiger le 1er octobre 2016

 

Information :

Les commentaires et analyses reflètent l’opinion de CPR AM sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour et sont destinés aux professionnels de la finance. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle et n’engagent pas la responsabilité de CPR AM. Elles sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos, et elles ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle. Cette publication ne peut être reproduite, en totalité ou en partie, ou communiquée à des tiers sans l’autorisation préalable de CPR AM. Sous réserve du respect de ses obligations, CPR AM ne pourra être tenu responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant de l’investissement.

 

A propos de CPR Asset Management :

CPR AM est une société spécialisée en gestion, agréée AMF, filiale autonome à 100% d’Amundi. CPR AM se consacre exclusivement au métier de la gestion pour compte de tiers (institutionnels, entreprises, assurances, banques privées, gérants de fonds et professionnels du patrimoine). CPR AM couvre les principales classes d’actifs (actions, convertibles, diversifiés, taux et crédit).

 

CPR AM  en chiffres  (fin juin 2016) 
-        37.5 milliards d'actifs gérés 
-        106 collaborateurs dont plus d’un tiers dédié à la gestion

 

CPR Asset Management, Société anonyme au capital de 53 445 705 € - Société de gestion de portefeuille agréée par l'AMF n° GP 01-056 - 90 boulevard Pasteur, 75015 Paris - France – 399 392 141 RCS Paris.

 

Pour en savoir plus : www.cpr-am.com

 

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
CPR SILVER AGE CPR ASSET MANAGEMENT Vafa AHMADI Actions Europe 1 042.80 M€ -11.61 % -14.11 %

Articles similaires

VOUS REPRENDREZ BIEN UN PEU DE VOLATILITÉ…

En l’espace de deux semaines, le baril de Brent a progressé de 15%, mais non sans avoir reculé, puis rebondi entre temps. Finalement, nous sommes...

19/10/2016 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Analystes et économistes

LE SOUTIEN À L'ÉCONOMIE VIENDRA DES BANQ...

Après une année 2015 marquée par le ralentissement de la Chine, les cours du pétrole ont poursuivi leur chute débutée en juin 2014. Cette...

13/01/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS

Allocations d'actifs / Analystes et économistes