Pour une fois le consensus ne s'est pas trompé !

Par Clément Duval - Keren Finance

12/01/2016 - Publié par KEREN FINANCE dans Marché Allocations d'actifs

Pour une fois le consensus ne s'est pas trompé !

L'année 2015 devait être marquée par le grand retour de la volatilité, et bien pour une fois le consensus ne s'est pas trompé ! En revanche, lorsque l'on va chercher dans les causes de celle-ci, certains éléments n'étaient pas vraiment attendus. Ainsi, les marchés financiers auront évolués au gré des discours des banquiers centraux (comme depuis 2012), mais aussi des craintes sur la Grèce, de l'évolution de la croissance chinoise et mondiale, de l'effondrement du prix des matières premières (pétrole en tête), de la faible inflation, de l'évolution des taux de change, d'une géopolitique mouvementée, des attentats en France.... Une année chargée, compliquée pour les gérants et les allocataires d'actifs tant les fluctuations ont été nombreuses, parfois violentes voire inattendues.

 

En 2016, il se pourrait bien que l'on reprenne sensiblement les mêmes thèmes. En effet, depuis plusieurs semaines, la planète financière s'inquiète massivement d'un possible ralentissement chinois qui pourrait être plus important qu'annoncé et avoir des répercussions conséquentes sur la croissance mondiale, et d'un pétrole qui ne cesse de baisser. Viendra ensuite le temps où les discours des banquiers centraux seront écoutés et analysés à l'extrême, car annonciateurs de plus ou moins de liquidités dans les marchés, mais aussi de la santé économique des zones concernées et de leur inflation sous-jacente. Ces différents points, dans un contexte géopolitique qui au vu des premiers jours de l'année ne semble pas lui non plus parti pour s'améliorer, pourraient une nouvelle fois dicter la conduite des marchés cette année.

 

Doit-on cependant être totalement résigné et négatif ? Certainement pas et pour plusieurs raisons. Tout d'abord, l'Europe, notre zone d'investissement, pourrait être, cette année encore, une des places qui performent le mieux. En effet, même si notre rythme de croissance reste assez faible, celui-ci devrait continuer à s'accélérer en 2016 et les entreprises, dont les résultats se sont améliorés en 2015, pourraient voir ce phénomène se prolonger cette année. Il est également à noter que cette zone est majoritairement importatrice de matières premières, ce qui, avec la baisse des cours, continuera de soutenir la consommation d'un côté et les marges de l'autre. D'autre part, pour les gérants que nous sommes, la volatilité peut s'avérer une véritable source d'opportunités.

 

Nous commençons l'année comme nous l'avons terminé, avec une certaine prudence, tout en restant confiant sur notre zone économique. Cela s'est traduit ces dernières semaines dans les portefeuilles obligataires, par une sélectivité accru des valeurs détenues, la vente de titres volatils, une réduction de la duration de ceux ayant les plus hauts rendements et une poche de monétaire plus conséquente. Cette dernière constituera sans doute une part non négligeable de nos allocations car elle nous permettra de mieux affronter la volatilité, de bénéficier des opportunités et gérer notre liquidité si les marchés venaient à se tendre.

 

Sur la partie actions, nous continuons de penser que le segment des petites capitalisations offre de belles perspectives dans ce contexte de marché, d'autant plus qu'il est nettement moins exposé aux problématiques de flux que l'on peut avoir sur les grandes valeurs.

 

Un point sur :

Keren Patrimoine (+6.72% en 2015), fonds diversifié, qui par sa poche taux offre une belle visibilité et un rendement attrayant, le tout dynamisé par une poche actions ne pouvant excéder 35% de l’actif.

Keren Fleximmo (+8.05% en 2015), notre nouveau fonds diversifié international à thématique, qui lui aussi cherche la complémentarité des classes d'actifs tout en investissant dans l'immobilier, et sans dépasser 50% d'actions.

Keren Corporate (+2.69% YTD), fonds de dettes privées européennes qui bénéficie de l'appétence des investisseurs pour les rendements obligataires, et la visibilité qu'ils apportent.

Keren Essentiels (+26.27% YTD), fonds d'actions françaises de petites capitalisations.

Keren 2018 (+2.48%YTD), notre fonds obligataire daté dont la période de commercialisation s’est achevée le 30 juin dernier.

  

Communication à caractère promotionnel. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Avant d’investir, consulter au préalable le descriptif complet et exact des caractéristiques des fonds et des risques associés disponible dans le prospectus et le DICI du FCP sur notre site internet,www.kerenfinance.com ou sur simple demande auprès de la société Keren Finance, 178 boulevard Haussmann, 75008 Paris.

 

 

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
K INVEST FRANCE KEREN FINANCE Sébastien RIBEIRO Actions France 4.60 M€ -4.94 % -7.78 %
KEREN CORPORATE KEREN FINANCE Raphael ELMALEH Obligations Mixtes Moyen Terme 134.70 M€ 5.63 % 4.04 %
KEREN PATRIMOINE KEREN FINANCE Raphael ELMALEH Mixtes Europe Defensif 263.66 M€ 3.05 % 1.40 %
KEREN 2018 KEREN FINANCE Raphael ELMALEH Obligations à échéance 49.14 M€ 4.20 % 2.51 %
KEREN ESSENTIELS KEREN FINANCE Sébastien RIBEIRO Actions France 85.02 M€ 17.42 % 20.12 %
KEREN FLEXIMMO KEREN FINANCE Raphael ELMALEH Mixtes Mondial Flexible 20.68 M€ 3.07 % 1.71 %

Articles similaires

CROISSANCE RALENTIE ET BREXIT : RIEN N'ÉP...

Croissance ralentie et Brexit : rien n’épargne les investisseurs Nouvelle forte volatilité des marchés cette semaine, cette fois avec une...

22/02/2016 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

HERMITAGE GESTION PRIVÉE : QUELLES PERSPE...

Quelles perspectives pour les marchés financiers dans un environnement de taux négatifs et deux mois après le Brexit ? Tout d’abord, nous...

31/08/2016 - Publié par HERMITAGE GESTION PRIVÉE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché