Point hebdomadaire obligataire Tikehau IM

14/01/2013 - Publié par TIKEHAU INVESTMENT MANAGEMENT dans Marché Actions

Point hebdomadaire obligataire Tikehau IM

Sans surprise, la BCE a décidé de maintenir son taux directeur à 0,75%; cette décision a été prise à l’unanimité contrairement à ce qui avait été rapporté lors de sa réunion de décembre. Mario Draghi est apparu plus optimiste en raison du développement favorable des marchés indiquant une baisse de l’aversion au risque : afflux de capitaux vers la zone euro, resserrement des spreads, volatilité des marchés proche des plus bas historiques, hausses des dépôts auprès des banques périphériques, marchés actions en hausse et détente sur les obligations à long terme des pays périphériques depuis mi-décembre. Le président de la BCE a cependant indiqué que l’Europe n’était pas encore sortie de la crise : le canal du crédit demeure bloqué (le volume de crédits recule de 0,8% en novembre) et les perspectives de croissance sont toujours mal orientées. Les réformes structurelles, notamment sur la compétitivité, sont nécessaires et la supervision unique bancaire doit encore être mise en place. Enfin, l’Espagne a particulièrement bien réussi sa première adjudication de l’année avec une émission à 5 ans juste sous les 4% et une émission à 13 ans à 5,6% pour lesquelles la demande a été particulièrement soutenue. Sur la semaine, l’euro a profité de ces bonnes nouvelles et du maintien des taux de la BCE pour s’apprécier à plus de 1,335$ vendredi soir.

 

Du côté des banques, le Comité de Bâle, qui définit les règles applicables aux banques, a publié en début de semaine un communiqué assouplissant la définition du ratio de couverture en liquidités imposés aux banques dans le cadre de la réforme bancaire de Bâle III. La nature des actifs, dits liquides, pouvant entrer dans le ratio est élargie : certaines actions, obligations d’entreprises notées jusqu’à BBB- et prêts immobiliers titrisés pourront désormais faire partie des actifs éligibles dans une certaine mesure (décotes et seuils maximum à respecter). En plus d’un assouplissement des règles d’inclusion d’actifs, le Comité a également étalé dans le temps l’implémentation de ces règles. Initialement prévu pour 2015, les banques auront jusqu’à 2019 (4 ans de plus) pour suivre ces régulations. Ces assouplissements répondent aux critiques qui reprochaient au Comité de paralyser l’économie mondiale en imposant des règles trop strictes et un horizon temporel trop court.

 

En Chine, les exportations affichent un rebond de 14,1% sur un an au mois de décembre, battant largement le consensus qui était de 5,0% tandis que les importations ressortent en hausse de 6,0% (consensus 3,5%). Rappelons qu’il y a 10 jours, les indices PMI HSBC étaient ressortis au-dessus du consensus à 51,7 et 51,5 respectivement pour les secteurs des services et manufacturiers. Les derniers chiffres macroéconomiques chinois confirment de plus en plus le retour de la croissance en Chine.

 

Le marché primaire a réussi sa rentrée 2013 avec une activité particulièrement soutenue cette semaine. Du côté des corporates, Volkswagen a émis 1md€ d’une 2% 2020, Gas Natural a émis 600m€ d’une obligation 10 ans avec un coupon de 3,875% et Autoroutes Sud de la France a émis 700m€ d’une 2,875% 2023. Les périphériques n’ont pas été en reste avec Red Electrica et Telefonica qui ont émis respectivement 400m€ et 1,5md€ d’obligations 10 ans avec un coupon légèrement sous les 4%. Enfin, comme annoncé la semaine passée, Veolia a émis deux tranches d’obligations hybrides perpétuelles : 1md€ à 4,5% et 400m£ à 4.875%. Le marché High Yield a vu Atalian (B3/B) émettre pour 250m€ de 7 ans à un taux de 7,25% et Fresenius (Ba1/BB+) pour 500m€ de 7 ans et demi avec un coupon de 2,875% (un record pour un nom High Yield en euro de cette maturité). Néanmoins le gros des émissions a été du côté des financières qui ont largement profité de l’appétit des investisseurs pour placer du papier. Les noms qui ont fait appel au marché sont Banco Espirito Santo, Banco Popular, CaixaBank, MetLife, Abbey, BPCE, Deutsche Bank, Unicredit, Socram Banque et Intesa. A noter que Bank of Ireland a émis pour 1md€ d’une obligation T2 Coco 3 ans à 10%.

Articles similaires

LE POINT MENSUEL DE L'ÉCONOMIE : RETOUR A...

Retour aux fondamentaux   Etats-Unis : Regain d’incertitudes sur l’économie   Les statistiques les plus récentes continuent de mettre en...

23/10/2012 - Publié par GROUPAMA ASSET MANAGEMENT

Actions / Commentaires de marché

GRAZIE MARIO !

Notre optimisme de début d’année ne s’est pas démenti au cours du premier trimestre, bien au contraire. L’alignement des planètes en Europe,...

08/05/2015 - Publié par COGÉFI GESTION

Actions / Commentaires de marché