Nous anticipons les décisions stratégiques des dirigeants d'entreprise

Elif Aktuğ, gérante du fonds Pictet Total Return-Agora

31/10/2014 - Publié par PICTET ASSET MANAGEMENT dans Marché Actions

Nous anticipons les décisions stratégiques des dirigeants d'entreprise

La politique monétaire accommodante mise en oeuvre par la Banque centrale européenne crée un environnement stable pour les entreprises européennes.

Elif Aktuğ, gérante du fonds Pictet Total Return-Agora, stratégie long/short market neutral, nous explique en quoi ce contexte favorise les restructurations d'entreprise et les fusions-acquisitions dont cette stratégie cherche à tirer profit.

Comment vous y prenez-vous pour identifier des opportunités?
EA. Nous sommes toujours à l'affût de situations de
restructuration ou de fusion parmi les grandes capitalisations
et les moyennes capitalisations liquides du marché européen.
Nos compétences en termes de recherche, notre expérience et
nos contacts avec les équipes de direction des entreprises nous
aident à rassembler des informations relatives tant aux sociétés
qu'aux secteurs et ainsi à identifier les schémas émergents.
Nous cherchons à comprendre la logique dictant les actions
des dirigeants d'entreprise de manière à pouvoir interpréter et
anticiper leurs décisions stratégiques.
Prenons un exemple. Le secteur pharmaceutique occupe depuis
trois ans une place prépondérante au sein de notre portefeuille.
Après l'offre de rachat de Synthes par Johnson & Johnson
en avril 2011, nous avions le sentiment que la consolidation
du secteur se poursuivrait, les entreprises recherchant des
acquisitions aux effets relutifs. Nous pensions que cette
tendance serait encore renforcée par des opérations de rachat
parmi les entreprises américaines, sachant que les régimes
fiscaux domestiques les encourageaient à dépenser les liquidités
engrangées à l'étranger, plutôt qu'à les rapatrier.

Nous avons commencé à réfléchir aux cibles d'acquisition
possibles en Europe et avons pensé à Shire. Conduisant la
plupart de ses activités et générant la plupart de son cash-flow
aux Etats-Unis, l'entreprise britannique constituait une cible
potentiellement intéressante pour une société américaine. Shire
était considérée comme une candidate possible avant que les
problèmes liés à son portefeuille de médicaments n'entraînent
une correction du cours de 20-25%. Cette baisse nous est
alors apparue comme une nouvelle opportunité d’achat. Avec
l'arrivée d'un nouveau CEO et d'une présidente ayant tous
deux travaillé dans le domaine des fusions-acquisitions auprès
de banques d'investissement, des réductions de coûts et des
restructurations étaient probables. En plus d'être une cible
attrayante, Shire semblait également pouvoir créer de la valeur
actionnariale par le biais d'acquisitions stimulant sa croissance.
Le temps a validé ce scénario, puisque AbbVie a lancé une offre
d'achat amicale de Shire en juillet dernier

 

En quoi votre approche se distingue-t-elle des fonds
de fusion-acquisition traditionnels?
EA. Nous investissons dans des secteurs susceptibles de
connaître une consolidation bien avant les fonds d'arbitrage sur
fusion traditionnels qui n'investissent qu'une fois la transaction
annoncée. Notre approche consiste généralement à prendre
nos bénéfices après l'annonce de la transaction. Dans cette
perspective, le timing d'entrée et de sortie joue un rôle capital
lorsqu'il s'agit de générer de l'alpha à partir de tels événements.
Il nous est arrivé de participer à des transactions qui n'ont pas
abouti, mais qui ont apporté une contribution positive à notre
portefeuille grâce à notre timing d'entrée et de sortie.
Le tabac est l'un des secteurs où nous sommes positionnés en
vue d'une consolidation. A cet égard, Imperial Tobacco nous
semble particulièrement intéressante puisqu'elle offre des
opportunités tant au titre de cible que d'acheteur potentiel.

En effet, la société britannique négocie actuellement le rachat des
actifs de Reynolds American et Lorillard, qui fusionnent leurs
opérations aux Etats-Unis, cette transaction devant stimuler ses
bénéfices. Mais Imperial Tobacco fait également figure de cible
d'acquisition, sa forte présence en Europe pouvant compenser
le fléchissement des ventes de certains de ses concurrents dans
les pays émergents, tout en offrant de bonnes synergies de coûts.

 

A propos de la gérante : Elif Aktuğ a rejoint Pictet Asset Management en 2011 en tant
que gérante senior et responsable de l'équipe Total Return Agora.
Auparavant, elle avait travaillé pendant treize ans auprès de Goldman Sachs, dont dix consacrés à des stratégies pour compte propre, puis comme responsable du portefeuille actions européennes long/short (2010). Elif a débuté sa carrière en 1997 en qualité d'analyste au sein de la division
Investment Banking de Goldman Sachs.
Titulaire d'un MBA de l'Université de Stanford, elle a également obtenu un diplôme en finance de l'Institut d’Etudes Politiques de Paris.

Retrouvez l'intégralité de l'interview en cliquant sur ce lien

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

LES MEILLEURES OPPORTUNITÉS SELON LES GÉ...

Q : Que pensez-vous de l'environnement macroéconomique actuel au niveau mondial ? Richard Lewis : L'environnement financier demeure inchangé dans...

20/10/2014 - Publié par FIDELITY INVESTMENT FUNDS

Actions / Interviews

NORDEA ASSET MANAGEMENT LANCE LE FONDS GLO...

Nordea Asset Management annonce le lancement, le 27 septembre 2016, du fonds Nordea 1 – Global Long Short Equity Fund – USD Hedged (« le fonds »)....

05/10/2016 - Publié par NORDEA INVESTMENT FUNDS

Actions / Commentaires de marché