Perspectives prometteuses pour l'économie américaine, au-delà de l'écueil budgétaire

07/12/2012 - Publié par PETERCAM (LUXEMBOURG) SA dans Marché Actions

Perspectives prometteuses pour l'économie américaine, au-delà de l'écueil budgétaire

Pendant plus de trois années de reprise, l'économie américaine a enregistré une croissance en mode stop-start. Au cours de cette période, l'activité économique a progressé en moyenne de 2,4% par an. Pas si mal certes, mais aussi bien trop modeste pour se remettre réellement de la profonde récession de 2008-2009. Les données récentes confirment ce constat : le troisième trimestre a montré une croissance annualisée honnête de 2,7%, mais la majeure partie de celle-ci a été favorisée par des facteurs temporaires comme les dépenses gouvernementales et l'accumulation des stocks. Entre-temps, les indicateurs de confiance ISM des entreprises ont hésité ces derniers mois, suggérant une croissance à nouveau plus faible durant les derniers mois de l'année. L'indicateur ISM manufacturier, sans doute le plus suivi pour les États-Unis, a chuté sensiblement en novembre pour retomber à son niveau le plus bas depuis la mi-2009. Une explication simpliste pourrait être la tempête Sandy, mais les composants de l'indicateur ne le confirment pas.

Il semble plutôt que ce soit l'incertitude autour du débat sur le précipice budgétaire/le plafond de la dette qui inquiète les sociétés. Les discussions sur la politique budgétaire sont en cours et ne semblent pas proches d'un accord pour le moment. Le souhait du Président Obama de parvenir à un accord avant la Noël a peu de chances d'être exaucé. Il y a bien plus de chances que le débat fasse rage jusqu'à l'extrême limite, à savoir le plafond de la dette. Si ce dernier n'est pas relevé d'ici début mars, le gouvernement américain sera contraint d »arrêter les frais » et/ou d'avouer un défaut de paiement sur ses obligations. Une perspective désastreuse qui devrait pousser les responsables politiques à finalement accepter un compromis. D'ici là, l'incertitude plombera les perspectives pour l'économie américaine.

Au-delà du précipice budgétaire, les perspectives pour l'économie américaine sont clairement plus réjouissantes. Les constructeurs immobiliers, les petites et moyennes entreprises et les consommateurs ont été les principales victimes de la récession de 2008-2009. Ces secteurs ne se sont pas véritablement redressés jusqu'à il y a environ un an. Néanmoins, la confiance dans ces secteurs au cours de l'année écoulée a retrouvé des niveaux proches de la normale (en dépit des préoccupations liées au précipice budgétaire). Cela suggère donc que les problèmes structurels à l'origine de la crise de 2008-2009 commencent à être résolus. Dans ce sens, le secteur privé dans l'économie américaine ne s'est jamais aussi bien porté structurellement ces cinq dernières années. Les efforts substantiels de désendettement ont rétabli dans une certaine mesure la santé financière des ménages, le marché immobilier a entamé une reprise correcte (qui devrait se poursuivre ces prochaines années) et les PME recommencent à nourrir des projets d'expansion.

Ces facteurs pourraient bien constituer la base d'une reprise plus durable de l'économie américaine en 2013. Une fois l'incertitude budgétaire quelque peu dissipée, une reprise des dépenses par les sociétés, qui ont jusque-là reporté leurs investissements et embauches du fait de l'incertitude justement, devrait contribuer à la dynamique économique positive. De plus, la Fed a déjà fait savoir très clairement qu'elle maintiendrait sa politique monétaire extrêmement conciliante pour un certain temps encore.

L'incertitude qui entoure la politique budgétaire freine actuellement l'économie américaine. Une fois que les responsables politiques auront trouvé un compromis pour résoudre les problèmes budgétaires (ce qui devrait être le cas d'ici début mars au plus tard), l'économie américaine devrait pouvoir passer la vitesse supérieure. Une certaine partie du resserrement budgétaire sera inévitable en 2013, ce qui limite le potentiel de hausse. Néanmoins, le second semestre 2013 devrait être le meilleur depuis 2006 pour l'économie américaine.

 

Articles similaires

INDICATEUR DE STRESS DES MARCHÉS FINANCIE...

L’indicateur de stress sur les marchés financiers construit par BIPE / AssetFi est un indicateur purement financier répondant à un double...

11/12/2012 - Publié par ASSETFI MANAGEMENT SERVICES

Actions / Avis d'experts

LE NÉCESSAIRE RÉÉQUILIBRAGE DE LA CHINE

D’une certaine façon, l’expansion de la Chine a été trop belle pour être vraie. Son économie s’est développée à une vitesse fulgurante pendant des...

14/11/2014 - Publié par ROBECO INVESTMENT MANAGEMENT, INC.

Actions / Avis d'experts