Perspectives économiques inquiétantes pour la périphérie européenne

19/10/2012 - Publié par PETERCAM S.A. dans Marché Actions

Perspectives économiques inquiétantes pour la périphérie européenne

Tout auréolés de leur Prix Nobel de la Paix, les dirigeants européens sont à nouveau réunis depuis ce jeudi pour un sommet qui devrait plus que probablement se pencher sur la demande d'aide officielle de l'Espagne, la situation de la Grèce et la création d'une union bancaire. Qu’en attendre hormis les belles déclarations d’usage ? Pas de réels progrès à vrai dire et ce n'est pas encore cette fois-ci que l’on peut espérer une réponse au principal problème pour la zone euro, à savoir le manque de toute perspective de croissance raisonnable. Concrètement, la périphérie traverse toujours une profonde récession/dépression avec une activité économique se situant entre 5,4% (Espagne) et 17,5% (Grèce) en dessous des niveaux d'avant-crise. Et chose inquiétante, ces pays ne sont pas au bout de leurs peines puisque comme le reste de la zone euro, la périphérie se dirige vers de nouveaux plans de resserrement budgétaire pour deux nouvelles années au moins. Or, selon de nouvelles estimations du FMI, ces plans auront un impact négatif sur l'activité économique de l’ordre de 2 à 3% du PIB par an en moyenne d'ici 2014. Qui plus est, cet impact sur l'économie aura pour effet d'empêcher ces pays d'atteindre leurs objectifs budgétaires, ce qui pourrait les contraindre à accentuer encore leur resserrement budgétaire et enfoncer dès lors un peu plus profondément l'économie. Pour couronner le tout, le secteur financier semble bien déterminé à poursuivre son processus de désendettement, ce qui passe pour une large partie, dans la périphérie, par une réduction sensible des octrois de prêts. Et selon le FMI toujours, à défaut de réponse significative des autorités européennes (comme une évolution vers une union bancaire à part entière), ce choc du crédit pourrait à son tour réduire l'activité économique de 4% en 2013 dans la périphérie. 

Autrement dit, le double impact du resserrement budgétaire et du désendettement bancaire devrait plonger encore un peu plus la périphérie européenne dans la récession ces prochains trimestres.

Seulement, il y a des limites à la douleur qu'une société/économie est prête à supporter et c'est là la principale menace qui pèse aujourd'hui sur l'euro. En Italie, le PIB réel par habitant est aujourd'hui passé en dessous du niveau qui était le sien à l'introduction de l'euro. Au Portugal et en Grèce, cela devrait être le cas incessamment sous peu. L'Espagne et l'Irlande résistent mieux pour le moment, mais les perspectives ne sont pas à proprement parler brillantes. À un moment donné, la question « Que nous a un jour apporté l'euro ? » se posera donc inévitablement et pareils sentiments pourraient pousser le processus politique vers un véritable scénario de sortie. Et ce ne sont pas une aide officielle de l'Espagne associée à des rachats d'obligations par la BCE, un peu plus de temps pour la Grèce et de nouveaux pas hésitants vers une union bancaire incomplète (sans garantie des dépôts au niveau européen et un mécanisme de résolution bancaire avec soutien financier) qui changeront fondamentalement quelque chose à cette dynamique.

La zone euro doit d'urgence penser en termes de croissance plutôt que d‘austérité budgétaire et les options pour encourager la croissance ne sont pas légion : atténuation du resserrement budgétaire (passage à un plan budgétaire à long terme), passage à des stimulants budgétaires financés par les pays qui en ont la possibilité, dépréciation sensible de la devise par la BCE, nouvelles réformes structurelles... Ce n’est qu’une fois la croissance économique raisonnablement restaurée que la question du nettoyage budgétaire pourra revenir à l'agenda. L'autre option qui consiste en un resserrement budgétaire immédiat sans tenir compte de l'impact sur la croissance va à l'encontre de l'objectif recherché. Hélas, les chances d’assister à un tel renversement au niveau de l'approche européenne de la crise sont très faibles…

 

 

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
DPAM INVEST B DPAM INVEST B EQUITIES EUROLAND PETERCAM MANAGEMENT SERVICES SA Guy LERMINIAUX Actions Zone Euro 450.78 M€ -2.00 % -1.84 %
DPAM INVEST B DPAM INVEST B EQUITIES EUROPE SMALL CAPS PETERCAM MANAGEMENT SERVICES SA Bart GEUKENS Actions Europe 75.75 M€ -5.82 % -3.39 %
DPAM INVEST B DPAM INVEST B EQUITIES WORLD SUSTAINABLE PETERCAM MANAGEMENT SERVICES SA Bart BAETENS Actions Monde 208.32 M€ 1.79 % 1.71 %
DPAM INVEST B DPAM INVEST B REAL ESTATE EUROPE PETERCAM MANAGEMENT SERVICES SA Damien MARICHAL Actions Immobilier 108.28 M€ -5.91 % -5.87 %
DPAM INVEST B DPAM INVEST B BONDS EUR PETERCAM MANAGEMENT SERVICES SA Carl VERMASSEN Obligations d'Etats Moyen Terme 234.29 M€ 1.57 % 1.01 %
PETERCAM L FUND PETERCAM L BONDS EUR QUALITY PETERCAM (LUXEMBOURG) SA Peter DE COENSEL Obligations Flexibles 427.38 M€ 3.47 % 2.73 %
DPAM INVEST B DPAM INVEST B EQUITIES BELGIUM PETERCAM MANAGEMENT SERVICES SA Johan VAN GEETERUYEN Actions Belgique 105.47 M€ -2.62 % 0.32 %
PETERCAM L FUND PETERCAM L LIQUIDITY EUR&FRN PETERCAM (LUXEMBOURG) SA Obligations Flexibles 9.56 M€ -0.01 % -0.04 %
DPAM INVEST B DPAM INVEST B EQUITIES WORLD PETERCAM MANAGEMENT SERVICES SA Actions Energie 38.87 M€ 7.82 % 7.16 %
PETERCAM L FUND PETERCAM L BONDS UNIVERSALIS UNCONSTRAINED PETERCAM (LUXEMBOURG) SA Peter DE COENSEL Obligations Mixtes Moyen Terme 327.68 M€ 5.42 % 4.04 %
DPAM INVEST B DPAM INVEST B EQUITIES AGRIVALUE PETERCAM MANAGEMENT SERVICES SA Actions Monde Biens de Consommation de Base 56.46 M€ 12.41 % 12.80 %
DPAM INVEST B DPAM INVEST B EQUITIES EUROPE DIVIDEND PETERCAM MANAGEMENT SERVICES SA Actions Europe 367.77 M€ -5.06 % -4.41 %
DPAM INVEST B DPAM INVEST B EQUITIES EUROPE SUSTAINABLE PETERCAM MANAGEMENT SERVICES SA Actions Europe 9.78 M€ -2.32 % -2.06 %
PETERCAM L FUND PETERCAM L BONDS HIGHER YIELD PETERCAM (LUXEMBOURG) SA Obligations Haut Rendement Long Terme 239.30 M€ 3.85 % 3.09 %
PETERCAM L FUND PETERCAM L BONDS EUR HIGH YIELD SHORT TERM PETERCAM (LUXEMBOURG) SA Obligations Haut Rendement Court Terme 588.18 M€ 1.63 % 1.24 %
PETERCAM L FUND PETERCAM L BONDS GOVERNMENT SUSTAINABLE PETERCAM (LUXEMBOURG) SA Obligations d'Etats Long Terme 42.48 M€ 2.61 % 2.06 %
DPAM INVEST B DPAM INVEST B BONDS EUR SHORT TERM 1 Y PETERCAM MANAGEMENT SERVICES SA Obligations Mixtes Court Terme 101.15 M€ -0.30 % -0.33 %

Articles similaires

L'AUSTÉRITÉ AVEUGLE TUE L'EURO

Lors de l’éclatement de la crise de l'euro voici deux ans et demi environ, l'analyse « populaire » du problème fut vite faite : les marchés...

12/10/2012 - Publié par PETERCAM (LUXEMBOURG) SA

Actions / Commentaires de marché

CRISE DES MARCHÉS FINANCIERS : L’ÉCUME...

Comme toujours, l’analyse de forts mouvements de marchés doit tenter de faire le départ entre « l’écume, la vague et la lame de fond ».1/ «...

17/10/2014 - Publié par GROUPAMA ASSET MANAGEMENT

Actions / Commentaires de marché