Parlez vous Goodwill?

Les survaleurs des entreprises du Stoxx600 aprochent les 1.450 milliards d’euros

29/10/2014 - Publié par ROCHE-BRUNE ASSET MANAGEMENT dans Marché Actions

Parlez vous Goodwill?

Au moment où les fusions-acquisitions et les taux d’intérêts bas soutiennent les marchés boursiers à leurs meilleurs niveaux, il est intéressant de s’arrêter sur la situation des 600 groupes européens qui participent à ce mouvement en « investissant hors Europe » ou le subissent en « restructurant leurs portefeuilles d’actifs incorporels ».

Le stock immobilisé de survaleurs est considéré comme valorisant un avantage compétitif futur (parts de marché, sécurisation des achats, référencement international, dispersion des risques, synergies, ….entre autres), qui justifie le prix payé pour la cible par l’acquéreur.

Mais la réalité de l’intégration d’une cible est parfois douloureuse et les survaleurs comptabilisées deviennent vite un fardeau qui empêche un retour à la création de valeur.

A fin 2013, les goodwill accumulés par les 600 premiers groupes européens du STOXX EUROPE 600 avoisinaient 1.450 milliards d’euros !...Niveau proche des records de 2011 à 1.550 milliards d’euros…soit modestement 100 milliards d’euros d’allégements. 2014 marquera sans doute un grand cru quant au « lessivage » des survaleurs issues des acquisitions du tout début des années 2000….
Entre 2011 et 2013 seuls quelques groupes lucides ont fait le pas de nettoyer leur bilan, avec seulement 3 secteurs qui expliquent ces 100 milliards d’allégements évoqués plus hauts :

  • TELECOM, avec 46 Mds € de réductions de survaleurs, dont VODAFONE (GBR) -22,0 Mds€, TELECOM ITALIA (ITA) -7,0 Mds€, TELEFONICA (ESP) -6,0 Mds€,…et ALCATEL (FRA) -1,2 Mds€

  • FINANCE, avec 39 Mds € de réductions de survaleurs, dont UNICREDIT (ITA) -8,0 Mds€, INTESA SAN PAOLO (ITA) -4,8 Mds€, CREDIT AGRICOLE (FRA) -4,2 Mds€,

  • UTILITIES, avec 22 Mds € de réductions de survaleurs, dont GDF SUEZ (FRA) -11,0 Mds€, ENEL (ITA) -3,3 Mds€, EDF (FRA) -2,4 Mds€,

A titre d’illustration, chez ALCATEL-LUCENT, les survaleurs accumulées pendant les années de la gouvernance Tchuruk culminaient à 4,4 milliards en 2011 (impact LUCENT notamment).

La nouvelle gouvernance du groupe, arrivée courant 2013 et représentée par un tandem bien au fait de l’industrie Telecom et des Fusions-Acquisitions, n’a pas hésité à réduire ce montant de 25% (-1,2 milliards) dès la clôture des comptes 2013, pour le ramener à 3,2 milliards d’euros… sans doute insuffisant, car les survaleurs représentent encore 91% des actifs engagés….sans que la contrepartie d’un bon rendement économique soit pleinement assurée!

Sur la même période 2001-2013 et en sens inverse, c’est le secteur des BIENS DE CONSOMMATION qui a augmenté le plus son stock de survaleurs liés aux acquisitions internationales, avec un montant cumulé de 40 Mds €. Au titre des opérations les plus remarquables on retiendra :

  • VOLKSWAGEN (DEU), a augmenté ses survaleurs de 20 Mds € (Impact notamment de l’acquisition de Man en Allemagne)

  • ANHEUSER-BUSH (BEL), a augmenté ses survaleurs de 10 Mds € (Impact notamment de l’acquisition Groupe Modelo/Corona au Mexique)

  • SABMILLER (GBR), a augmenté ses survaleurs de 7 mds € (Impact notamment de l’acquisition de Darbrew en Afrique du sud)

  • LVMH (FRA), a augmenté ses survaleurs de 3 mds € (Impact notamment de l’acquisition de Loro Piana en Italie)

Nous y voilà, CREATION de VALEUR et SURVALEUR peuvent s’avérer de faux amis pour les groupes en panne de ressources propres ou trop endettés. Aussi, pour les groupes qui comme ALCATEL ont remis leur trésorerie d’aplomb, la tentation d’alléger massivement les survaleurs sera grande à la clôture des comptes 2014…pour bouger à nouveau vers la création de valeur.

Pour les autres et à l’instar du secteur de la consommation, gageons que les survaleurs ainsi accumulées recèlent un avantage compétitif réel, porteur de valeurs.

Articles similaires

LES MARCHÉS SONT-ILS VRAIMENT IRRATIONNELS ?

Nous verrons à la fin de l’année 2016 qui aura raison entre ceux qui assimilent la crise actuelle à celle de 2008 et ceux qui plaident pour...

15/02/2016 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Actions / Commentaires de marché

LE MARCHÉ REDEVIENT FÉBRILE, LES CATALYS...

Même Apple et son mini-Ipad sont sur la défensive ! La saison des résultats aux Etats-Unis bat son plein avec son lot de mauvaises nouvelles, les...

24/10/2012 - Publié par GSD GESTION

Actions / Commentaires de marché