Parallèles et déconvenue

05/11/2012 - Publié par FUCHS & ASSOCIÉS FINANCE dans Marché Actions

Parallèles et déconvenue

A quelques heures du verdict populaire aux USA, les commentaires sont nombreux sur le Net, chez les gérants de Fonds, sur tous les médias et forums de discussion. Quelle ‘nouvelle’ vision pour l’Amérique des 4 prochaines années, avec plus ou moins d’impôts ou de redistribution des richesses, avec plus ou moins de droits pour les classes de citoyens (femmes, religieux, homosexuels, immigrés, …) avec plus ou moins d’implication internationale, etc.

 

Et tout cela retombera dès que ne nom du vainqueur sera connu et, de toute manière, rien ne se passera exactement comme espéré quel que soit l’élu.

 

Au même moment, en Europe, les Allemands s’inquiètent de savoir où se trouvent exactement leurs stocks d’or, ils annoncent qu’il faudra cinq ans au moins pour sortir de la crise, ils redoublent de vigilance (c’est un faible mot) vis-à-vis de la Grèce toujours très en retard pour appliquer les réformes promises et qui demande encore de l’argent mais en agitant de plus en plus le spectre du retour de la drachme.  L’Espagne voit fondre ses rentrées fiscales et grimper son chômage. La France attend les détails du Rapport sur la Compétitivité de M. Gallois dont on sait qu’il décrit 22 mesures principales mais surtout qu’il est un appel à la solidarité nationale : « Je crois que nous avons besoin d’une véritable mobilisation et, je ne crains pas de le dire d’un véritable patriotisme. Il faut que le club France travaille de manière solidaire, il faut que le club France s’engage dans cette reconquête ».

 

On en revient toujours aux mêmes questions et dilemmes. Ce débat est assez bien résumé sur un blog intéressant et on y trouve cette phrase –qui résume à elle seule plusieurs de nos Billets- : « Le fait est que dans le monde entier seuls quelques petits groupes et tout particulièrement les dirigeants des multinationales bénéficient de la mondialisation des économies. Ces groupes disposent d’immenses moyens financiers et par personnes interposées ils dominent tous les médias, presse, radios et télévisions. C’est ainsi que pour une très large part est réalisé l’endoctrinement de l’opinion. C’est ainsi qu’on fait croire que la mondialisation est inévitable, nécessaire et avantageuse pour tous ». Cette phrase n’est pas issue de la bouche d’un dangereux extrémiste à tendance ‘complotiste’ mais de celle de Maurice Allais, Prix Nobel d’économie en 1988, et réputé pour sa pensée de droite. Elle marque l’inquiétude d’un homme pour l’avenir de son pays et faisait office d’avertissement lors de l’écriture de son livre en 1999.

 

Maurice Allais préconise la mise en place d’un protectionnisme européen afin de protéger les citoyens de l’UE de la pression des pays en voie de développement, une politique protectionniste seule capable de réindustrialiser l’Europe et de créer les conditions d’une croissance durable permettant d’atteindre le plein emploi. Il estime que le territoire européen correspond à la bonne dimension pour assurer un niveau de concurrence acceptable. Il considère également que 80% des produits consommés au sein de l’UE doivent provenir de ce territoire.

 

Nous vous laissons découvrir les commentaires de bon niveau qui suivent cet article. Nous ne pouvons pas encore dire si les conclusions de M. Gallois iront dans le sens de la pensée d’Allais mais ce dernier aurait voulu sans doute que la compétitivité s’entende au niveau de l’UE et pas seulement de son pays.

 

Nous avons encore le sentiment que cette période de crise est encore le prétexte pour rentrer encore plus au fond de sa coquille. Chaque pays met en avant sa conception de la compétitivité, ses solutions propres. Et tant pis pour le voisin.

 

Quand on voit comment, au cours de la campagne présidentielle, les opinions peuvent se radicaliser autour de la problématique de la redistribution dans un pays plutôt uni et uniforme comme les USA, on se dit que notre Union Européenne a encore un très long chemin à parcourir pour honorer la mission qui vient de lui valoir le prix Nobel de la Paix.

 

Bonne semaine,                  

 

Marc Gilson

 

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

LE PIRE EST ENCORE À VENIR POUR L'EUROPE

Le récent rapport sur le PIB pour le 3e trimestre a une fois de plus confirmé la difficile situation économique de la zone euro. Son PIB s'est...

19/11/2012 - Publié par PETERCAM (LUXEMBOURG) SA

Actions / Avis d'experts

INDICATEUR DE STRESS DES MARCHÉS FINANCIE...

L’indicateur de stress sur les marchés financiers construit par BIPE / AssetFi est un indicateur purement financier répondant à un double...

11/12/2012 - Publié par ASSETFI MANAGEMENT SERVICES

Actions / Avis d'experts